Classement 2021 des BBA et bac+5 non gradés en management

Personnalisez votre classement en sélectionnant un profil ci-dessous, mais aussi en filtrant les établissements (concours, académie, alternance…) et en ajoutant ou ôtant des indicateurs. Cliquez ensuite sur l'école qui vous intéresse pour accéder à sa fiche et à notre commentaire.
Sommaire du dossier
13 établissements

Classement 2021 des BBA et bac+5 non gradés en management

Lola Ayache
Agnès Millet
Manon Pellieux
Publié le 04.03.2021

Découvrez notre classement 2021 des bachelors in business administration (BBA) et des cursus bac+5 non gradés master des écoles de commerce. Cette première édition de notre comparatif est pensée pour vous aider à choisir votre formation post-bac en école de commerce, selon vos projets.

Notre nouveau classement vous propose un panorama global des programmes bac+4 et bac +5 les mieux notés, cette année. Vous avez aussi la possibilité de faire votre propre lecture, à partir des critères qui sont importants à vos yeux pour déterminer vos choix.

En croisant les critères, vous pourrez trouver la meilleure formation en management et surtout celle qui vous correspond le mieux parmi les cursus que nous avons analysés. Notez que ce palmarès compte 13 programmes dont 10 BBA, formations en quatre ans à visée internationale, ainsi qu’un autre cursus en quatre ans après le bac et deux cursus en cinq ans.

Le Top 6 des BBA des écoles de commerce

L’international BBA de l’Edhec prend la tête du classement avec 45 points. Il est suivi par le Global BBA de Neoma BS et ses 44 points. Le top 3 est complété par deux autres BBA qui se partagent la troisième place : le BBA international d’Excelia et le Global BBA de Skema BS, qui arrivent ex-aequo avec 43 points.

Le reste du top 6 est composé du Global BBA d’emlyon et du Global BBA de l’Essec BS, avec 42 points.

Autant d’écoles dont les programmes Grande école (PGE) sont déjà bien reconnus dans notre classement dédié.

Des programmes de management reconnus académiquement

C’est sur la qualité de leur enseignement que ces programmes gagnent des points. Ils sont le plus souvent détenteurs d’un visa et/ou du nouveau grade de licence délivrés par l’État et de labels internationaux prestigieux, qui les distinguent des autres formations.

La part de leurs professeurs titulaires d’un doctorat ou d’un PhD leur donne également de l’avance.

Autre point fort de ces cursus : la qualité de leurs établissements partenaires, à l’étranger. Pour des BBA, axés sur l’international, l’information est à souligner !

Vous verrez également que les BBA de l’Edhec et de Skema affichent les meilleurs salaires de sortie, un chiffre qui prend en compte les salaires des diplômés expatriés, souvent mieux rémunérés qu’en France.

D’autres programmes analysés

Neoma est l’école la plus présente de notre classement. À son global BBA, s’ajoutent deux cursus, visés par l’État. Plus spécialisés, le CESEM Bachelor in International Business Management à bac+4 et le TEMA Innovation & digital management à bac+5, cumulent respectivement 39 et 37 points.

L'international BBA de Kedge talonne les 7 premiers programmes, avec ses 38 points. Vient ensuite l'international Bachelor in Business Administration de South Champagne Business School (SCBS) et ses 27 points.

Trois autres programmes ferment la marche : le programme Grande école en cinq ans de l’Esam, le Bachelor of Business Administration de l’American Business School et le BBA du Centre d’études franco-américain de management (Cefam), qui mène à l’obtention d’un double diplôme avec une université américaine accréditée AACSB.

Ils perdent notamment des points sur le critère de l’ouverture sociale, puisqu’aucun n’accueille de boursiers Crous.

Liens avec les entreprises, échanges à l’international : les impacts de la crise sanitaire

Ce comparatif a été réalisé à partir des données 2019 et 2020, la crise sanitaire étant passée par là, il a fallu tenir compte de son impact.

Ainsi, du point de vue de la proximité avec les entreprises, de nombreux programmes ont modifié l’organisation de leurs forums, en passant en distanciel ces temps d’échanges entre étudiants et employeurs. Pour le Cefam, par exemple, les événements ont tous été annulés et le programme n’a pu être noté sur ce critère.

Enfin, les échanges internationaux ont également diminué, puisque les mobilités ont été très contraintes et que les étudiants n’ont pas pu tous effectuer leur semestre à l’étranger. Autant de points à garder en tête à la lecture de notre tableau.

Vous souhaitez intégrer une grande école ?
Rendez-vous au Salon Grandes écoles près de chez vous et construisez votre projet d’orientation ! J’y vais !