Les BBA (bachelors in business administration), une formation à bac+4 à visée internationale

Par Valentin Moinard, publié le 18 Février 2022
6 min

Pour les étudiants qui souhaitent s'orienter vers une formation internationale, les BBA (bachelors in business administration) offrent pendant quatre ans un parcours complet dans le monde du commerce et du management. Dispensées dans de grandes écoles de commerce, ces formations sont formatées sur un modèle international très prisé dans les pays anglo-saxons notamment.

Pas facile de choisir vers quoi se tourner quand la traditionnelle période des vœux post-bac arrive. Et c’est d’autant plus dur quand les envies de voir d’autres cultures se font pressantes. Si vous optez pour un BBA (Bachelor in business administration), vous pourrez bénéficier d'une formation dans une école de commerce orientée vers l'international avec des cours intégralement en anglais et des séjours ou stage à l'étranger.

Le BBA, une formation de niveau bac+4

Les BBA sont des formations sur quatre ans, délivrant un diplôme de niveau bac+4, bénéficiant la plupart du temps d'un visa ou d'un grade licence. Encore méconnues en France et dans une bonne partie de l’Europe, ces formations sont très courantes ailleurs, au Royaume-Uni par exemple. En France, plusieurs écoles de commerce – ESSEC, SKEMA, emlyon, Neoma, Kedge, etc. – ont choisi de les développer pour proposer des cursus conformes aux standards internationaux.

L'EM Normandie a d'ailleurs choisi de lancer un nouveau BBA à la rentrée 2022 sur son campus parisien. Pour l'école, ce programme répond notamment aux besoins d'étudiants d'aller très rapidement à l'international. "Ce n’est pas toujours simple de se dire que l’on va partir à l'étranger directement après le bac, avec un BBA le choix est sans doute plus évident", confirme Pascal Krupka, son directeur des programmes. Pour 10.000 euros par an (le prix moyen pour un BBA), les élèves seront amenés à étudier le management, la finance, le marketing ou à développer leur esprit critique.

Lire aussi

Stages et études à l’étranger rythment la formation en BBA

Ce BBA de l'EM Normandie sera d'abord dispensé pendant deux ans à Paris, puis les étudiants pourront se rendre dans d’autres universités, à Oxford (Royaume-Uni) en troisième année – où l'école dispose d'un campus – mais aussi à Dubaï (Émirats arabes unis) lors du premier semestre de quatrième année. "C’est une formation professionnalisante : quand ils ont terminé, les élèves sont prêts à se lancer sur le marché du travail, en France ou ailleurs", ajoute Pascal Krupka.

La sélection pour entrer dans ce BBA se fera sur dossier, avec un entretien en anglais. Un choix peu courant, puisque de nombreuses écoles de commerce ont choisi de se rassembler au sein du concours commun SESAME, avant de recevoir les candidats admissibles pour des entretiens individuels. C’est notamment le cas de South Champagne BS (SCBS), à Troyes, où Wassim étudie. Un choix qu’il ne regrette pas aujourd’hui.

"On va étudier tous les axes d’une entreprise, explique celui qui est en troisième année du BBA. Si tu es plus tard directeur d’une entreprise, tu pourras suivre plus facilement tout le travail de tes collaborateurs." À SCBS, ce sont les étudiants qui choisissent où faire leur stage et leurs formations à l’étranger. Au deuxième semestre, Wassim a par exemple choisi de s’envoler en Corée du Sud.

Lire aussi

Le BBA, une formation intégralement en anglais

En quatrième année du global BBA de Neoma BS, à Rouen, Marie revient elle d’un an en Lituanie. Une période qu’elle a adorée, tout comme celle se déroulant en France. "On fait pas mal de théorie, mais surtout beaucoup de pratique, ça nous apprend à être autonome quand on part à l’étranger."

L'ensemble du cursus en BBA est dispensé en anglais, afin d'imprégner directement les étudiants dans un climat international. Par ailleurs, après un tronc commun pour appréhender l'ensemble des aspects de l'entreprise, ces formations proposent de nombreuses spécialisations toujours dans une logique de professionnalisation.

De son côté, Lanzo termine sa première année au BBA de Kedge Marseille. Il a choisi cette formation après avoir été séduit par "l’expérience internationale" proposée. S’il ne sait pas encore vers quel domaine se tourner à sa sortie de l’école, il est conscient en revanche que les choix sont multiples : entrepreneuriat, événementiel, finance, marketing… Il ne reste plus qu’à choisir, grâce à une valise remplie d’expérience !

Lire aussi

Le BBA, un bachelor atypique mais reconnu

Le BBA est une formation atypique dans le paysage français et européen puisqu'il dispense un diplôme de niveau bac+4, entre le niveau licence (bac +3) et le niveau master (bac +5). Coté reconnaissance académique, de nombreux BBA disposent d'un visa licence du ministère de l'Enseignement supérieur et peuvent prétendre à un grade licence depuis 2021.

Cette reconnaissance est l'un des gages de qualité, sachant que les BBA sont aussi pour beaucoup inscrits au RNCP (Répertoire national de la certification professionnelle), une reconnaissance du ministère du Travail qui atteste des compétences, aptitudes et connaissances de la formation nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité relevant d’un domaine professionnel.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !