Combien coûte un BBA ou un bachelor en management ?

Par Manon Pellieux, mis à jour le 02 Mars 2022
6 min

TABLEAU DE BORD - Les études au sein des écoles de commerce sont réputées onéreuses. Les bachelors ou les BBA ne dérogent pas à la règle. L'Etudiant fait le point sur les montants qu'il vous faudra débourser pour intégrer un de ces programmes.

S'inscrire dans une école de commerce n'est pas accessible à toutes les bourses. Nombreux sont les étudiants qui contractent des prêts pour pouvoir suivre leurs études dans un de ces établissements de l'enseignement supérieur.

25.500 euros de frais de scolarité en moyenne

Tout comme les programmes Grande école (PGE), les programmes bachelors ou BBA (bachelor in business administration) ne dérogent pas à la règle. En moyenne, les frais de scolarité totaux (la somme de toutes les années du programme) s'élèvent à presque 25.500 euros.

Ces données sont issues du classement 2022 des bachelors, et du banc d'essai des BBA publié par l'Etudiant, en mars 2022.

Avec des frais de scolarité s'élevant à 45.900 euros, le bachelor in management de l'ESCP est le plus cher de notre classement. Côté BBA, c'est le global BBA de l'Essec qui est le plus onéreux à la rentrée 2022 : ses frais s'élèvent à 56.000 euros pour les quatre années du programme.

Parmi les écoles les plus accessibles, le réseau des EGC tire son épingle du jeu. L'EGC de Saint-Germain-en-Laye ou l'EGC Normandie ne vous coûteront pas plus de 10.000 euros environ. Côté BBA, c'est l'international BBA de South Champagne Business School qui coûte le moins cher : 25.426 euros pour les quatre années d'études. Parmi les écoles qui pratiquent des prix dans la moyenne se trouvent le bachelor de l'ESAM (25.326 euros sur 3 ans), celui de l'Esdes (25.266 euros) ou encore l'Idrac (25.576 euros).

Lire aussi

Des aides financières pour réduire les frais de scolarité

Il existe malgré tout des moyens de réduire la facture. Tout d'abord, être en contrat d'alternance ou de professionnalisation vous assure de ne pas payer vos frais de scolarité. C'est l'entreprise qui vous accueille qui paie votre inscription.

Ensuite, chaque établissement propose des aides qui lui sont spécifiques. Un conseil : rendez-vous sur le site des écoles qui pourraient vous intéresser pour trouver précisément ces informations. Malgré tout, grâce à l'infographie ci-dessous, vous pourrez retrouver l'effort financier réalisé par chaque établissement pour réduire le montant de l'inscription de ses étudiants. Le pourcentage de ces exemptions est mentionné dans la dernière colonne de l'infographie.

La part des exemptions de frais de scolarité est calculée sur l'ensemble des frais de scolarité que l'école récupère de la part de ses étudiants. Avec 54,5% d'exemptions de frais de scolarité, l'EM Normandie est l'école qui aide le plus ses étudiants à payer leur inscription. Cet établissement est suivi par l'ISTEC, qui a pris à sa charge 20,72% de l'ensemble des frais de scolarité que ses étudiants du programme bachelor auraient dû normalement payer cette année.

À l'inverse, certains établissements proposent peu d'exemptions de frais de scolarité. Le réseau des EGC en est un exemple. Malgré tout, ils font partie des établissements qui coûtent le moins cher.

Lire aussi

Des frais de scolarité modulés

Petite nouveauté parmi les écoles de commerce, certaines se lancent dans la mise en place de frais de scolarité modulés. Cette procédure permet aux étudiants de payer des frais de scolarité modulés en fonction des revenus de leurs parents, plus précisément en fonction du quotient familial. Depuis la rentrée 2021, l'ESSCA a notamment mis en place ce dispositif. Ainsi, lorsque les frais maximum affichés sont de 24.906 euros, les étudiants ont payé en moyenne 20.463 euros.

TBS Education propose elle aussi cette modulation des frais de scolarité depuis la rentrée 2021. Ce dispositif est ouvert à la première et deuxième année du bachelor. Vous pourrez retrouver sur les sites des écoles concernées les différents échelons mis en place.

Des coûts pas nécessairement indiqués par les écoles

Ces frais d'inscription souvent élevés doivent être pris en compte par les étudiants qui souhaitent s'engager dans ces voies. Pourtant, toutes les écoles ne sont pas transparentes sur les tarifs qu'elles appliquent. Certains établissements affichent clairement ces informations sur leur site, tandis que d'autres sont plus discrètes. Certaines écoles ne les transmettent que sur demande, après avoir laissé ses coordonnées.

C'est pourquoi l'Etudiant s'est penché sur les frais de scolarité totaux pour chaque programme de notre classement des bachelors et des BBA en management. Les frais d'inscription aux concours, lorsqu'il y en a, ont aussi été recensés. La somme des deux vous permettra de connaître le montant total de l'investissement à faire pour suivre un programme. Certaines écoles pratiquent aussi une déduction ou une annulation des frais d'inscription au concours pour les boursiers.

Lire aussi

Un tableau de bord pour savoir combien coûte un bachelor ou un BBA en management

Grâce au tableau de bord ci-dessous, vous allez pouvoir comparer les tarifs pratiqués par les écoles. Vous allez aussi trouver directement une information que vous n'auriez pas trouvée sur le site d'une école en particulier.

Utilisez la barre de recherche pour faire une recherche personnalisée. Si vous passez votre souris sur la barre jaune, vous verrez apparaître le montant total des frais de scolarité. Plus la barre est longue, plus les frais sont élevés. Vous pouvez ainsi comparer en un coup d'œil si un programme est plus cher qu'un autre.

A cette donnée s'ajoute le pourcentage d'élèves en alternance. Ainsi, si une grande part des étudiants suivent leur cursus en alternance, cela signifie qu'ils sont nombreux à ne pas payer directement leurs frais d'inscription. Au contraire, si la part des alternants est égale à 0%, cela signifie que vous ne pourrez pas faire d'alternance en suivant ce programme. Il vous faudra donc vous acquitter de la totalité des frais de scolarité le cas échéant.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !