1. Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de gestion
Enquête

Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de gestion

Envoyer cet article à un ami
La fac de gestion de Paris 2 arrive deuxième de notre classement d'insertion après un master. // © Camille Stromboni
La fac de gestion de Paris 2 arrive deuxième de notre classement d'insertion après un master. // © Camille Stromboni

TABLEAUX. Découvrez les universités qui ont les meilleurs taux d'insertion après un master de gestion, grâce à notre classement basé sur des statistiques du ministère de l’Éducation nationale.

Le palmarès des facs de gestion en matière d'insertion professionnelle est basé sur quatre paramètres : le taux d'emploi, la part d'emplois stables (CDI...), la part de cadres et la part d'emplois à temps plein (voir le détail de notre méthodologie, dans notre tableau).

Compte tenu de ces critères, la filière "gestion" assure une des meilleures insertions. 30 mois après leur sortie de la fac, les diplômés connaissent respectivement 93 % de taux d'emploi, 98 % d'emploi à taux plein et 83 % d'emplois stables. Le salaire net médian à temps plein est de 2.040 € au niveau national. Seule la part de cadres plafonne à 58 %, mais avec de grandes différences entre les facs.

Lire aussi : Université : le palmarès 2017 de la réussite en master

À Paris-Descartes, 100 % des masters ont un emploi stable

Comme pour les masters de droit, ce sont les facs d'Île-de-France qui monopolisent la tête de notre classement, avec en tête Paris-Descartes et Paris 2-Panthéon Assas (ou 29 % des étudiants en master sont en gestion). Au sortir de Paris-Est Créteil, par exemple, la moitié des titulaires de masters de gestion gagnent plus de 2.450 €.... À noter que Paris-Dauphine, qui aurait sûrement sa place ici, a un effectif trop petit pour que les résultats soient jugés exploitables.

Mais les facs de province ne déméritent pas, puisque toutes celles classées avant la 22e place réalisent un score supérieur à la moyenne. Parmi celles-ci, notons, dans les dix premières places, les belles performances de Grenoble-Alpes (née de la fusion des facs grenobloises), de Lyon 2, de Toulon, de Toulouse 3 et d'Orléans.

Lire aussi : Insertion après un master : le palmarès 2017 des facs de droit

Si le tableau ne s'affiche pas, cliquez ici.

Méthodologie

L'enquête insertion 2017 du ministère de l'Éducation nationale porte sur l'emploi des diplômés 2013 de l'université, de nationalité française. Nous avons choisi de nous baser sur leur situation 30 mois après leur sortie de l'université.

Les universités suivantes avaient des effectifs de répondants trop faibles (moins de 30) ou un taux de réponse inférieur à 30 % pour que leurs résultats soient significatifs :

Antilles-Guyane, Paris 11-Paris Sud, Le Mans-Maine, Avignon, Corse-Pasquale Paoli, Perpignan, Amiens-Picardie-Jules-Verne, Paris Ouest- Nanterre-La Défense, Montpellier 3-Paul Valérie, Paris Dauphine.

Source : MENESR / SIES / décembre 2016