1. Licence : les chances de réussite en L1, université par université
Enquête

Licence : les chances de réussite en L1, université par université

Envoyer cet article à un ami
Université Paris 4 – Paris Sorbonne (site de Clignancourt) à la rentrée 2013. // © Camille Stromboni / Emmanuel Vaillant
Université Paris 4 – Paris Sorbonne (site de Clignancourt) à la rentrée 2013. // © Camille Stromboni / Emmanuel Vaillant

Seuls 27 % des étudiants de première année à l’université seront diplômés d’une licence trois ans plus tard. Et moins de la moitié passeront le cap de la L1 du premier coup… Pas très rassurant si vous faites partie de ceux qui commencent juste leurs études à l'université. Faut-il vous alarmer ? Voici de quoi voir ce qu'il en est dans votre propre fac.

Étudiants en licence, devez-vous vous inquiéter des faibles taux de réussite à la fac ? Les derniers chiffres de la réussite en 1er cycle révèlent en tout cas peu de changement par rapport à ceux de l'an passé. Près de 30 % d'étudiants valident leur licence en trois ans ; près de 40 % en quatre ans, d'après une note ministérielle d'août 2014.

41 % des étudiants de L1 sont en L2 l’année suivante

Les difficultés se cristallisent toujours sur la première année de licence. Parmi les étudiants primo-entrants en L1 en 2008-2009, 41 % sont inscrits l’année suivante en L2 ou dans une formation universitaire de niveau équivalent. Un quart redouble l’année et 30 % ne sont pas réinscrits à l’université.

Parmi ces derniers, "certains poursuivent dans d’autres filières du supérieur, d’autres arrêtent temporairement ou définitivement leurs études", précise la note.

La filière du bac : déterminante

Des chiffres à prendre toutefois avec précaution : cela ne signifie pas qu’en entrant à l’université, vous avez moins de 3 chances sur 10 de "survivre" à ces trois années. Des réorientations dans d’autres filières peuvent tout à fait intervenir en cours de route, sans que cela ne constitue pour autant un échec (lire à ce propos notre dossier : "Décrochage à la fac : 7 pistes pour se réorienter pendant sa licence").

Et surtout : tout dépend de votre profil ! Votre filière de bac notamment sera déterminante : près de la moitié des bacheliers généraux obtiennent leur licence en trois ou quatre ans à l'université, tandis qu’ils sont 10 à 15 % chez les bacheliers technologiques, et moins de 6 % pour les bacheliers professionnels. Tout simplement parce que les bacheliers généraux y sont mieux préparés.

Quelles sont les chances de réussite en L1 fac par fac ?

La note ministérielle permet  d'observer le devenir des étudiants à l'issue de cette première année, université par université. Voici un classement des établissements, selon leur taux de passage de la L1 à la L2. En tête figurent l'UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie), Angers, Lyon 2, ou encore Bordeaux 2, tandis que La Réunion, Antilles-Guyane, la Nouvelle Calédonie et Paris 13 ferment le peloton.

Cliquez sur l'intitulé d'une colonne du tableau pour classer les universités selon l'ordre croissant ou décroissant des données.


(1) L2 ou niveau équivalent. Quel que soit l'établissement d'inscription en L2.
(2) Quels que soient l'établissement d'inscription et le diplôme de L1.
(3) Les changements d'orientation correspondent aux cas où les étudiants inscrits en 2011-2012 ne passent pas en L2 ou équivalent L2 l'année suivante, mais changent de diplôme (exemple : DUT, formation médicale, diplôme d'université).
(4) Absents du fichier SISE (Système d'information sur le suivi de l'étudiant) en 2012-2013.

Découvrez aussi sur EducPros : “Réussir en licence : le classement des universités en fonction de la valeur ajoutée (et les limites de cet indicateur).