1. Orthographe : vos astuces préférées selon le baromètre du Projet Voltaire
En bref

Orthographe : vos astuces préférées selon le baromètre du Projet Voltaire

Envoyer cet article à un ami
Les trois astuces les plus plébiscitées par les utilisateurs du Projet Voltaire. // © Projet Voltaire – Woonoz 2017
Les trois astuces les plus plébiscitées par les utilisateurs du Projet Voltaire. // © Projet Voltaire – Woonoz 2017

Le 31 mai 2017, à l'occasion de la 3e édition de son baromètre, le Projet Voltaire dévoile les trois astuces préférées des utilisateurs de sa plate-forme en ligne de formation en orthographe. À copier !

Qui n'a jamais utilisé un moyen mnémotechnique pour se souvenir de règles d'orthographe ? En tous cas, pas les utilisateurs du Projet Voltaire, plate-forme en ligne de formation en orthographe, dont l'Etudiant est partenaire. Ils sont près de 98.000 à avoir utilisé une ou plusieurs astuces pour retenir 94 règles du certificat Voltaire. Mais lesquelles se retrouvent sur le podium des astuces les plus plébiscitées ? C'est ce que révèle la 3e édition du baromètre Voltaire, dévoilée le 31 mai 2017.

Le redouté participe passé suivi de l'infinitif

Sur la première marche, on retrouve l'une des règles les plus redoutables de la langue française : l’accord du participe passé suivi d’un infinitif. L'astuce choisie par 4.264 utilisateurs est la suivante : si vous pouvez ajouter "en train de" devant l’infinitif, le participe s’accorde. 

Par exemple : "Les musiciens que j’ai entendus jouer". On peut dire "Les musiciens que j'ai entendus en train de jouer", d'où le "s" à entendus, qui s'accorde avec "les musiciens". En revanche, on n'accordera pas "Les morceaux que j’ai entendu jouer", car on ne peut pas dire "Les morceaux que j'ai entendu en train de jouer". 

Retour sur le futur et le conditionnel 

En deuxième position, une astuce choisie par 2.458 utilisateurs, qui permet d'éviter de confondre futur et conditionnel. Leur quasi-homonymie nécessite de trouver un "truc" facile et rapide pour les différencier. 

Remplacez "je" par "nous". Si vous obtenez "ferons", écrivez "je ferai" (futur). Si vous obtenez "ferions", écrivez "je ferais" (conditionnel). Ainsi : "Quel est ce bruit bizarre ? Je ferais bien d'aller voir", car l'on dirait "nous ferions bien d'aller voir".

Prendre parti pour une astuce

Enfin, l'astuce médaille de bronze concerne un problème d’homonymie lexicale : "parti" et "partie" dans les locutions "prendre parti" et "prendre à partie". 2.228 utilisateurs ont trouvé utile de se remémorer que l'on ne met pas de "e" aux expressions "prendre parti" et "tirer parti". 

Vous écrirez donc "il prend toujours parti pour le plus faible", mais "la star a violemment pris à partie les paparazzis".

À vous de tirer parti de ces astuces dans vos copies !

Qu'est-ce que le Projet Voltaire ?
Le Projet Voltaire est un service en ligne personnalisé de remise à niveau en orthographe, créé en 2008. Afin de valider leurs acquis, les utilisateurs ont la possibilité de passer un examen : le certificat Voltaire. Depuis sa création, 100.000 personnes ont été certifiées, c’est-à-dire qu’elles ont obtenu un score attestant leur niveau en orthographe.

Grâce à ses bases de données, le Projet Voltaire propose chaque année un baromètre sur les Français et l'orthographe. La 3e édition de ce baromètre a été publiée le 31 mai 2017.