1. Loi Travail : comment toucher l'ARPE (aide à la recherche du premier emploi) ?
Boîte à outils

Loi Travail : comment toucher l'ARPE (aide à la recherche du premier emploi) ?

Envoyer cet article à un ami
L'ARPE pourrait bénéficier à 126.000 jeunes diplômés aux revenus modestes en 2016. // © plainpicture/Fancy Images/John Smith
L'ARPE pourrait bénéficier à 126.000 jeunes diplômés aux revenus modestes en 2016. // © plainpicture/Fancy Images/John Smith

La loi Travail, adoptée le 20 juillet 2016, crée une aide à la recherche du premier emploi (ARPE) pour les jeunes diplômés. On vous dit tout sur les conditions pour en bénéficier et les montants que vous pourrez percevoir dès la rentrée 2016.

Votre bourse étudiante est prolongée de 4 mois ? Vous pouvez dire merci à la loi Travail ! Annoncée le 11 avril 2016 par le gouvernement, la création de l'ARPE (aide à la recherche du premier emploi) a été adoptée dans le cadre du vote définitif de la très controversée loi Travail, le 20 juillet 2016, à l'Assemblée nationale.

1. Pourquoi cette aide ?

Après les premières manifestations hostiles au projet de loi, les organisations étudiantes et lycéennes ont obtenu du gouvernement Valls 11 mesures en faveur de la jeunesse, dont cette aide financière au premier emploi.

À lire aussi : tous nos conseils et dossiers pour votre recherche d'emploi (CV, lettre de motivation, entretien…).

En moyenne, les jeunes diplômés doivent envoyer 9 candidatures et attendent 5 mois pour décrocher leur premier emploi, selon un sondage réalisé auprès de 1.012 jeunes de moins de 30 ans par Opinionway pour Agefos PME. Si près de 1 jeune sur 2 trouve son premier poste en moins de 2 mois, 16 % patientent 10 mois et plus. Si vous voulez intégrer le marché du travail dans les semaines à venir, l'ARPE sera bienvenue pour traverser cette période de transition entre la fin de vos études et votre premier emploi.

2. Quel est le montant de l'ARPE ?

L'ARPE consiste principalement en la prolongation de votre bourse sur critères sociaux. Le montant est donc le même, soit entre 100 à 550 € par mois si vous êtes diplômé en 2016. Cette aide vous sera versée mensuellement pendant 4 mois au maximum.

3. Qui est concerné ?

Selon les pouvoirs publics, 126.000 jeunes diplômés pourront percevoir cette aide à la rentrée 2016. Cela concerne les 56.000 titulaires d'un CAP (certificat d'aptitudes professionnelles) ou d'un bac professionnel qui arrivent sur le marché du travail ainsi que les 70.000 jeunes diplômés de l'enseignement supérieur (BTS, DUT, licence, licence pro, master 2 et diplômés d'une école d'ingénieurs) qui étaient boursiers sur critères sociaux durant leur dernière année d'études.

4. Les apprentis peuvent-ils en bénéficier ?

Oui. Si vous avez préparé votre diplôme par la voie de l'apprentissage, vous pouvez prétendre à l'ARPE. Pour en bénéficier, les conditions de ressources sont identiques à celles des boursiers sur critères sociaux. Quelque 5.000 jeunes diplômés de l'enseignement supérieur, dans ces conditions, devraient pouvoir toucher l'ARPE. Mais le montant mensuel de l'aide sera fixe : 300 €.

5. Quelles démarches faut-il effectuer ?

L'aide est attribuée par le directeur du CROUS dont dépend votre établissement de formation. Depuis le 22 août 2016 est ouverte la plateforme où vous pouvez demander le bénéfice de la nouvelle aide. Attention : lorsque vous trouvez un emploi dont la rémunération mensuelle excède 78 % du SMIC net (soit 891 euros), vous devez en informer l'organisme assurant le versement de l'aide afin qu’il mette fin à son paiement.

6. Quels documents devez vous fournir ?

Une attestation de réussite de diplôme délivré par votre établissement ou votre centre de formation (CFA). 

Une attestation de bourse si vous étiez bouriser l'année de préparation de votre diplôme.

  • Une copie de l’avis fiscal 2015 sur les revenus 2014 si vous êtes diplômé par l’apprentissage; une copie de celui de votre foyer fiscal de rattachement ou le vôtre si vous effectuez votre propre déclaration fiscale
  • Une attestation sur l’honneur précisant que :
  • -vous n’êtes plus en formation et que vous vous engagez à ne pas reprendre d’études au cours de l’année universitaire qui suit l’obtention de votre diplôme
    - vous êtes à la recherche d’un premier emploi
    - vous ne cumulez pas l’ARPE avec le R.S.A., la garantie jeunes, un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
  • Cette attestation est intégrée dans le formulaire de demande en ligne,
    • Une copie de votre carte d'étudiant des métiers (recto verso) si vous êtes diplomé par la voie de l'apprentissage.
    Vos coordonnées bancaires (IBAN) que vous renseignerez directement sur messervices.etudiant.gouv.fr (si vous êtes diplômé de l'enseignement supérieur) ou sur le portail ARPE de l'agence de service des paiements si vous êtes diplômés de l'enseignement scolaire y compris par la voie de l'apprentissage.

ARPE : combien toucherez-vous en 2017 ?

Diplôme obtenu Montant de l'aide (ARPE)
Conditions
CAP 200 € Moins de 28 ans. Diplômé de moins de 4 mois. En situation d'inactivité. Boursier lors de la préparation du diplôme ou conditions de ressources égales (si apprentis).
Brevet professionnel
Bac technologique
Bac professionnel
Brevet des métiers d'art (voie scolaire ou apprentissage)
BTS ou DUT De 100 à 550 € par mois selon votre échelon de bourse (de 0 bis à 6).
300 € par mois pour les apprentis.
Moins de 28 ans. Diplômé de moins de 4 mois. En situation d'inactivité. Boursier lors de la dernière année de préparation du diplôme par la voie scolaire ou universitaire.
Diplômé boursier de l'enseignement supérieur (licence, licence pro, master 2, diplôme d'ingénieur).