1. Exclusif - Palmarès Trendence 2016 : où préféreriez-vous travailler ?
Décryptage

Exclusif - Palmarès Trendence 2016 : où préféreriez-vous travailler ?

Envoyer cet article à un ami
Airbus Group est le lauréat 2016 des entreprises préférées des élèves-ingénieurs. // © Airbus SAS/P. Gallina
Airbus Group est le lauréat 2016 des entreprises préférées des élèves-ingénieurs. // © Airbus SAS/P. Gallina

LVMH, Airbus, L'Oréal, Danone... Ces sociétés occupent cette année encore la tête du top 20 Trendence des employeurs qui vous font rêver. Si l'intérêt du poste passe avant le salaire, vous vous montrez intransigeants en matière d'équilibre travail/vie privée, et souscrivez à l'égalité des chances. Décryptage.

Faut-il y voir un effet de crise ou un regain de valeurs tricolores, chez les jeunes diplômés, depuis les attentats ? Le baromètre 2016, de l'institut allemand Trendence, des entreprises préférées des jeunes diplômés français, publié à partir de données récoltées auprès de 200 établissements, place, cette année tout particulièrement, les entreprises françaises à l'honneur.

Les grands groupes pour débuter

Chauvins ? "Il faut le croire. Face à l'incertitude généralisée, les grandes marques ancrées dans les territoires français rassurent. Mais s'ils se montrent cocardiers, les jeunes sont avant tout stratèges, analyse Philippe Deljurie, cofondateur de Meteojob.fr. Les grandes entreprises françaises représentent un certain leadership en matière d'expertise métier. On constate qu'avant de se lancer dans l'entrepreneuriat ou de s'épanouir dans des petites structures, ils font leurs armes dans les grands groupes, chez qui ils acquièrent, outre de l'expérience, une véritable expertise. Ces grandes marques font finalement figure de troisième cycle."

Si la préférence à la française est plus marquée chez les élèves ingénieurs (chez qui 18 entreprises françaises se partagent le top 20), les futurs managers, eux aussi, rêvent de franchir la porte des grands groupes tricolores (14 sociétés "maison" dans ce classement). "Ces entreprises sont le fleuron de l'économie française et, qui plus est, investissent à tour de bras dans la marque employeur. Elles tissent des liens étroits avec les grandes écoles et déploient des trésors d'ingéniosité pour attirer les futurs talents", constate Diego de Brisoult, fondateur de Geojobs.fr. Gontran Lejeune, directeur associé du cabinet de recrutement Bienfait & Associés, explique cet engouement par les nouveaux modes de gouvernance, plus participatifs dans les grandes entreprises de ce côté-ci de l'Atlantique. "Ces dernières impliquent davantage leurs collaborateurs dans le fonctionnement de l'entreprise, quand les sociétés anglo-saxonnes sont, elles, restées figées à l'heure du reporting et de la division nette du travail."

La mission avant tout

Aux questions portant sur vos priorités, vous continuez à privilégier trois critères pour le choix de votre carrière, en dépit du contexte économique incertain : l'intérêt de la mission, la possibilité d'évolution et la bonne ambiance de travail. "L'équilibre entre travail et vie privée est une des valeurs montantes de la génération Y. Il est révélateur des nouvelles appétences de cette jeunesse à la recherche d'un vrai épanouissement, tant professionnel que personnel. Ces jeunes ont vu leurs parents sacrifier trop souvent leur vie de famille, sans toujours de retour sur investissement", décrypte Gontran Lejeune.

Autre valeur, qui affiche la plus belle progression cette année, quel que soit votre profil : l'égalité des chances (+ 4,3 % à 73 % pour les futurs managers, + 4,6 % à 72,6 % pour les élèves ingénieurs). "Pour favoriser la diversité du capital humain, les grands groupes ont mis en place des plans d'action en matière de diversité, avec des objectifs concrets en termes de diversification des talents, de mixité des organes de décision et de lutte contre les discriminations. Des combats qui font sens pour la génération Y", analyse Denis Jacquet, président de Parrainer la croissance et fondateur d'Edufactory.

Des salaires en baisse

Enfin, si vous affichez un peu plus de sérénité concernant votre carrière future (54,9 % des élèves d'écoles de commerce et 43 % des élèves ingénieurs se disent inquiets, alors qu'ils étaient respectivement 62,6 % et 45,8 % en 2015), côté prétention salariale c'est plutôt la modération qui prime : vous tablez respectivement sur une rémunération annuelle de 32,4 K€ et de 33,6 K€, en baisse de 17,8 % et de 13 % depuis le pic de 2012.

Retrouvez le palmarès Trendence 2016 sur EducPros.

 

Top 20 des employeurs préférés des étudiants européens en ingénierie

Rang 2016 Entreprise Rang 2015
1 Airbus Group 1
2 Google 3
3 Safran 2
4 Thales 3
5 Dassault Aviation 7
6 CNRS 11
7 Groupe VINCI 6
8 EDF 5
9 Bouygues Construction 9
10 L'Oréal 9
11 Eiffage 14
12 Dassault Systèmes 13
13 LVMH 14
14 Total 8
14 Ubisoft 14
16 Apple 23
17 Air France 21
17 Microsoft France 24
19 PSA Peugeot Citroën 19
20 Engie 25

Consultez la totalité du classement en PDF.

 

Top 20 des employeurs préférés des étudiants européens en commerce et management

Rang 2016 Entreprise Rang 2015
1 LVMH 1
2 L'Oréal 2
3 Google 3
4 Danone 7
4 EY (Ernst & Young) 4
6 BNP Paribas 5
7 Canal+ 9
7 EU Institutions – EU Careers 7
9 Deloitte 9
9 KPMG 6
11 Air France 12
11 Apple 11
13 Nestlé 12
14 Hermès 18
14 HSBC 26
16 Accor 18
16 Chanel 14
16 PwC (PricewaterhouseCoopers) 18
19 McKinsey 22
19 Ubisoft 16

Consultez la totalité du classement en PDF.

Méthodologie

L'institut allemand Trendence a interrogé plus de 26.000 étudiants venant d'écoles d'ingénieurs et d'écoles de commerce, d'universités, soit 200 établissements pour établir son baromètre annuel des entreprises préférées des jeunes diplômés.