1. Le sketchnoting, une méthode visuelle pour apprendre vos cours
Boîte à outils

Le sketchnoting, une méthode visuelle pour apprendre vos cours

Envoyer cet article à un ami
Un exemple de leçon de SVT au collège sous forme de sketchnote. // © Isabelle Pailleau
Un exemple de leçon de SVT au collège sous forme de sketchnote. // © Isabelle Pailleau

Après le mind mapping, découvrez le sketchnoting ! Une autre technique de prise de notes qui fait appel à une large panoplie d’outils visuels pour vous aider à retenir plus facilement vos cours ou à faire de belles fiches pour le bac. À tester dès la rentrée !

Le mind mapping, vous connaissez déjà… mais savez-vous que le sketchnoting peut aussi vous aider à apprendre plus facilement vos cours ? Il s’agit aussi d’une technique de prise de notes à l’aide d’outils visuels comme des typographies (caractères de police), des bannières, des puces, des couleurs… Sa particularité ? Il n'est pas cadré : c'est à vous de faire appel à votre créativité pour inventer des mises en page à votre goût.

Lire aussi : Les conseils pour une rentrée réussie

Cette façon d’organiser ses idées avec des mots, des images et des schémas se retrouve déjà dans les carnets de Léonard de Vinci, comme le soulignent Audrey Akoun, Philippe Boukobza et Isabelle Pailleau, co-auteurs d’Apprendre avec le sketchnoting (éditions Eyrolles). Rassurez-vous : inutile d'être un génie pour l'utiliser. Cette technique est accessible à tous !

Choisir la police

Concrètement, le sketchnoting consiste à apprendre des techniques pour mettre en forme vos résumés de cours. Choisissez ou imaginez plusieurs polices de caractères pour hiérarchiser vos titres et mots clés, en jouant avec les majuscules et les minuscules, l’écriture scripte ou cursive. Astuce fournie par les auteurs : vous pouvez charger le plug-in gratuit "What Font" pour repérer les polices qui vous plaisent sur le Net.

Lire aussi : Tu Bic ou tu cliques ?

Même s'il existe aujourd'hui des logiciels de sketchnoting, mieux vaut privilégier le papier et le crayon, car cela favorise la mémorisation du contenu. Commencez par quelque chose de simple pour vous exercer, comme votre emploi du temps, en y faisant figurer vos activités extrascolaires et vos sorties.

Hiérarchiser et connecter les idées

Petit à petit, vous allez vous familiariser avec les outils qui permettent de structurer vos notes : titres, bannières, séparateurs, conteneurs… Vous connecterez vos idées grâce aux différents types de flèches et de puces, avant d’enrichir encore vos sketchnotes à l’aide d’illustrations (personnages, objets, émotions), de couleurs et d’ombres.

Pas d'inquiétude : même si le dessin n'est pas votre fort, vous pouvez utiliser des formes géométriques basiques (rond, carré, triangle…), des "bonshommes" et autres pictogrammes simples pour illustrer vos contenus.

Retrouver le plaisir d'apprendre

Les avantages du sketchnoting ? “Il nous pousse à nous centrer sur l’essentiel et par conséquent à augmenter notre concentration. Nous développons des qualités de synthèse pour regrouper en une page les informations sur un sujet”, expliquent les trois auteurs. Vous aiguisez aussi votre sens créatif, tout en faisant travailler votre mémoire visuelle.

N’hésitez pas à aller piocher des exemples et des astuces sur Twitter (#UnPictoParJour #sketchnote #sketchabit ou le compte @isapailleau), sur Instagram ou sur certains sites Internet. La finalité n'étant pas de devenir un artiste, mais de retrouver le plaisir d’apprendre vos chapitres de cours !

Gagner du temps pour vos révisions

Tout cela demande un peu d’entraînement, mais cela en vaut la peine… Dites-vous qu’en cours d’année, vous serez contents d’avoir de belles fiches illustrées en couleur, dont la lisibilité et les informations clairement hiérarchisées vous feront gagner du temps à la fois dans vos apprentissages et dans vos révisions.