Archiviste

Documentation, bibliothèque
Niveau d'études nécessaire
Bac + 3
Salaire moyen
De 1.466 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Documentation, bibliothèque
Niveau d’études minimal Bac + 3
Bac conseillé L
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Moyenne
Salaire débutant De 1.466 à 1.999 €
Grâce à lui, les plus précieux des documents historiques vieillissent paisiblement. L’archiviste collecte, classe et surveille l’état de conservation de milliers de documents originaux. Il peut s’agir de pièces d’état civil, d’actes notariés, de photographies, mais aussi de traités politiques ou de manuscrits vieux de plusieurs siècles. Il veille à ce que ces documents soient accessibles au public, en particulier aux chercheurs.
 
Lorsque leur état est critique, l’archiviste décide d’en réaliser des copies, par exemple sur support numérique. Bien qu’il travaille sur des pièces parfois âgées de plusieurs siècles, il utilise donc aussi au quotidien les nouvelles technologies !

La majorité des archivistes travaille dans la fonction publique (archives nationales, départementales, municipales…). Mais un nombre croissant de grandes entreprises recherchent des spécialistes de l’archivage pour prendre soin de leur “mémoire”. Ce sont elles, surtout, qui recrutent des jeunes diplômés.

Ses compétences : collecter, classer, conserver.

Sa formation : l’École nationale des chartes forme en trois ans et neuf mois des archivistes-paléographes. L’accès en première année s’effectue sur concours ouvert aux élèves de classe préparatoire littéraire (une vingtaine de postes par an). Un concours d’entrée en deuxième année est ouvert (1 seule place par an) aux étudiants issus de l'université ayant obtenu des résultats brillants dans leur discipline (histoire, hisoire de l'art, lettres…). 
Les chartistes et les titulaires d'un bac +3 au minimum peuvent intégrer sur concours l'INP (Institut national du patrimoine, à Paris) qui forme en 18 mois au métier de conservateur du patrimoine spécialité archives. 
Plusieurs formations universitaires (de la licence pro - Traitement et gestion des archives et des bibliothèques à Angers ;  Archives et patrimoines industriels, culturels et administratifs à Dijon ; archives, médiations et patrimoine à Lyon... - au master professionnel - Métier des archives et des bibliothèque, à Marseille - ) débouchent également sur cette profession.

Autres témoignages