Inspecteur(trice) des finances publiques (anciennement inspecteur des impôts)

Fonction publique
Niveau d'études nécessaire
Bac + 3
Salaire moyen
1.600 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Fonction publique
Niveau d’études minimal Bac + 3 (1)
Bac conseillé ES, S
Alternance Non
Sélectivité des études Moyenne
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant 1.600 €
(1) Hors période de formation.

Depuis le 1er septembre 2011, la direction générale des finances publiques réunit le corps des Impôts et le Trésor public.
L’inspecteur des impôts est ainsi devenu inspecteur des finances publiques. Il occupe des fonctions plus larges, avec une grande variété de métiers. Comme l'ancien inspecteur des impôts, il peut être responsable des fameux contrôles fiscaux, tant redoutés des contribuables ! Imperturbable, il épluche et interprète les pièces comptables des particuliers ou des entreprises, vérifie les calculs…

Au cours de sa carrière, ce technicien des chiffres peut exercer dans différents services : auprès des entreprises ou des particuliers, mais aussi à l’inspection immobilière, au cadastre ou encore au service de recouvrement. Toutes ces fonctions nécessitent des compétences en matière juridique, fiscale et comptable.

Ses compétences : vérifier, contrôler, encadrer.

Sa formation : ouvert au niveau licence, le concours (catégorie A) est tenté par des candidats souvent surdiplômés (diplôme d’IEP, troisième cycle…). La formation, d'une durée de dix-huit mois dont six mois de stage, se déroule à l’École nationale des finances publiques, située sur plusieurs pôles (Clermont-Ferrand, Lyon, Noisiel, Noisy le Grand et Toulouse).

Toutes les infos sur le concours :
- Inspecteur des finances publiques

Autres témoignages