Bac ES 2020 : nos pronostics en philosophie

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 08 Mars 2019 - Mis à jour le 27 Mars 2020
6 min

Candidats au bac ES 2020, mercredi 17 juin, de 8 h à 12 h vous plancherez sur l’épreuve de philosophie qui ouvrira le bal des épreuves du baccalauréat. Dissertation ou étude de texte, à quels sujets vous attendre ? Voici nos pronostics et conseils basés sur l’avis d’enseignants. Mais attention : gare aux impasses !

Première épreuve écrite de bac en terminale, pas moins de quatre heures de dissertation ou de commentaire de texte, un coefficient 4 non négligeable : la philo a de quoi faire froid dans le dos. Afin de vous aider à planifier vos révisons, voici les pronostics des professeurs avec lesquels nous avons pu échanger.

smiley-probable Les sujets les plus probables : l'art, la liberté, le bonheur 

Impossible de faire l’impasse sur ces trois notions clés et ce quelle que soit votre série : “Avec 'la vérité', 'l’art', 'la liberté' et 'le bonheur' fournissent les trois quarts des sujets“, estime Patrick Ghrenassia. Ce professeur de philosophie constate année après année une forte permanence des mêmes sujets : “En fait, on est rarement surpris !“

“Seule la formulation diffère, avec le risque de faire un contresens ou un hors sujet si on ne prend pas le temps d’étudier chaque mot du sujet de dissertation“. Sur l’art, les questions posées sont classiquement : “Peut-on définir une œuvre d’art ? “, “Le beau est-il affaire du goût de chacun ?“, “Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens ?“ ou encore “A quoi sert une œuvre d’art ?“. 

Pour Gilles Vervisch, professeur de philo au lycée Paul-Emile Victor à Osny (95) et auteur de “Star Wars : le retour de la philo“, l’art est même “la notion tarte à la crème qui tombe tous les ans dans au moins une des 3 filières“.  En 2019, un sujet de dissertation proposait ainsi : “A quoi bon expliquer une œuvre d’art ?“. 

Conseil pour réussir une dissertation sur le thème de l’art : cultivez-vous, sortez du lot et des sentiers battus. “Nombre de copies mentionnent “Guernica“ de Picasso pour parler de l’engagement de l’artiste !“, soupire Gilles Vervisch. 

Notion métaphysique par excellence, la liberté engage tous les sujets de morale à commencer par le devoir :  “A quelles conditions puis-je être libre ?“, “ S’engager est-ce renoncer à la liberté ?“ etc.  Enfin, vous devez impérativement maitriser le thème de la vérité, la notion et les auteurs majeurs qui y sont associés.  Les sujets sur la vérité tournent souvent autour de la valeur absolue ou relative de la vérité : “N’y-a-t-il de vérité que relative ?“, “La vérité est-elle universelle ou bien à chacun sa vérité ?“ etc. 

 "La vérité" permet ainsi d’envisager la diversité des représentations selon les cultures, la question du "temps", "l’expérience" et "la démonstration". "La liberté" recoupe des questions métaphysiques, comme celle du déterminisme ('Naît-on libre ou le devient-on ?'). "La justice" donne notamment accès aux lois qui régissent un pays ("Qu’est-ce qu’une loi juste ?"). Enfin, "la culture" peut s’articuler avec la vérité (relative à la culture d’un pays), et la définition de l’homme.

 

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi : le travail, la société et les échanges

“En série ES, les candidats peuvent être sûrs qu’au moins un des trois sujets proposés portera sur 'le travail et la technique' ou 'la société, les échanges' ", assure Patrick Ghrenassia.  Exemples de sujets possibles : “Qu’est-ce qui se joue dans les échanges humains ?“, “Comment assurer la justice de l’échange ? “  

Si vous devez traiter de la notion de travail, il faudra mettre en avant son ambiguïté : malédiction dans l’Antiquité (Dieu condamne Adam au travail !), il est davantage vu par l’époque moderne tantôt comme aliénant, tantôt comme source de dignité voire outil de libération.En 2019, les candidats ont eu à plancher sur "Le travail divise-t-il les hommes ?" 

 

Deux notions à bien maitriser également car leur caractère transversal  amène régulièrement les candidats à les employer le jour J : il s'agit de la "conscience" et de la "raison et le réel".  "On a huit chances sur dix de devoir les invoquer au bac", indique Gilles Vervisch.


smiley_neutre Les sujets les moins probables

Sujet trop sensible ? Risque de polémique ?  “En 20 ans, le thème de la religion n’est jamais tombé“, relève Patrick Ghrenassia qui imagine néanmoins un sujet sur la croyance. Exemple : “Les croyances témoignent-elles d’une faiblesse de la raison ?“ 

Autres notions qui donnent rarement lieu à un sujet d’examen ces dernières années, le désir et l’interprétation pourtant toujours toutes deux  au programme de la série ES en 2020. Même si le désir et l’interprétation passeront à la trappe du bac 2021 -qui ne comportera plus que 17 notions-, pour leur dernier tour de piste peut-être vaut-il mieux quand même les avoir étudiées !   

 

Le tableau ci-dessous recense les notions du programme abordées dans les sujets depuis 2013. La colonne de gauche indique les pronostics de l’Etudiant pour 2019. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.


Légende : 
smiley-probable Les sujets les plus probables
smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi
smiley_neutre Les sujets les moins probables

Nos pronostics 2019 Notions 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013
Le sujet
smiley-a-reviser La conscience x x x
smiley-a-reviser L’inconscient
smiley-a-reviser Autrui
smiley-probable Le désir x
La culture
smiley-a-reviser Le langage
smiley-probable L’art x x x x
smiley-probable Le travail et la technique x x
smiley_neutre La religion
smiley-a-reviser L’histoire x
La raison et le réel
x
smiley-a-reviser La démonstration x
smiley-a-reviser L’interprétation x
smiley_neutre La matière et l’esprit x
smiley-probable La vérité x x x x
La politique
smiley-probable La société et les échanges x x
smiley-probable La justice et le droit x
smiley-a-reviser L’État x x
La morale
smiley-probable La liberté x x x x
smiley-a-reviser Le devoir x x
smiley-probable Le bonheur x

L’épreuve en bref

L’épreuve écrite de philosophie dure 4 heures (coefficient 4 en ES). Vous avez le choix entre trois sujets : deux dissertations et une explication de texte. Chaque sujet porte généralement sur plusieurs notions du programme.

La dissertation est un exercice qui consiste à répondre à la question posée par le sujet. La question n’attend pas une réponse arrêtée (oui ou non), mais implique d’exposer le problème qu’elle soulève. Il s’agit de traduire par écrit votre réflexion

L’explication de texte est une sorte de dissertation sur une question posée implicitement ou explicitement par un texte. Vous devez analyser précisément ce texte, dans son contenu comme dans sa forme, pour dégager ses enjeux philosophiques.

Les derniers articles

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !