1. Bac L 2019 : nos pronostics en philosophie
Coaching

Bac L 2019 : nos pronostics en philosophie

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets risquent de tomber en philosophie au bac L 2019 ? // © l'Etudiant
Quels sujets risquent de tomber en philosophie au bac L 2019 ? // © l'Etudiant

Candidats au bac L 2019, à quels sujets de philo vous attendre en juin prochain ? Voici nos pronostics, basés sur l’avis d'enseignants. Mais attention : gare aux impasses !

Première épreuve écrite de bac en terminale, pas moins de quatre heures de dissertation ou de commentaire de texte, un coefficient 7 : la philo a de quoi faire froid dans le dos. Afin de vous aider à planifier vos révisons, voici les pronostics des professeurs avec lesquels nous avons pu échanger.

smiley-probable Les sujets les plus probables

Certaines notions tombent plus régulièrement que d’autres. Ces notions, qu’il est possible de réviser en premier ou avec un soin particulier, sont ici regroupées sous le terme de "sujets les plus probables".

Citons celles directement liées aux problématiques de la filière, comme "le langage" et "l’art" en L. "'L’art' tombe chaque année dans l’une ou l’autre des filières", constate Gilles Vervisch, professeur de philosophie. Il ajoute : "De même pour 'le bonheur' et 'le désir', deux notions qui vont souvent de pair ['Le bonheur, est-ce céder à tous ses désirs ?']".

Gilles Vervisch mise également sur "la liberté", la "culture", ainsi que "la morale", "une notion souvent évoquée dans l’explication de texte, que ce soit en L ou dans les autres filières". Précisons que les thèmes (ou têtes de chapitre), comme "la culture" ou "la morale", sont des notions comme les autres, susceptibles d’apparaître telles quelles dans les sujets, et donc que vous devez être capable de définir.

Marie Perret, professeure de philosophie, préfère parler de "notions clés" plutôt que de sujets probables. "Ces notions, explique-t-elle, permettent de traiter un grand nombre de sujets. Il est donc pertinent de les réviser en priorité." Marie Perret distingue quatre notions clés : "la vérité", "la liberté", "la justice et le droit" et "la culture".

"La vérité" permet ainsi d’envisager la diversité des représentations selon les cultures, la question du temps, l’expérience et la démonstration. "La liberté" recoupe des questions métaphysiques, comme celle du déterminisme ("Naît-on libre ou le devient-on ?"). "La justice et le droit" donne notamment accès aux lois qui régissent un pays ("Qu’est-ce qu’une loi juste ?"). Enfin, "la culture" peut s’articuler avec la vérité (relative à la culture d’un pays), et la définition de l’homme (comme produit culturel).

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

Les notions ici évoquées ne sont pas toujours littéralement mentionnées dans les sujets. Toutefois, leur caractère transversal amène régulièrement les candidats à les employer le jour J. "On a huit chances sur dix de devoir les invoquer au bac. En plus de la liberté, il s’agit de 'la conscience' et de 'la raison et le réel'", indique Gilles Vervisch.

Ce dernier remarque que "la conscience" et "l’inconscient", deux notions difficilement dissociables, ne sont pas tombées depuis un certain temps.

Autre piste possible : "l’existence et le temps", une notion exclusivement présente au programme de terminale L.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

"Une même notion a peu de chances de tomber deux années de suite, exception faite des notions transversales précédemment citées", observe Gilles Vervisch. Il ajoute que "la matière et l’esprit", ainsi que "la religion", deux notions qui peuvent sembler périlleuses, désertent les énoncés depuis plusieurs années. Un constat qui ne doit toutefois pas vous inciter à faire d’impasses au moment des révisions   !

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2013. La colonne de gauche indique les pronostics de l’Etudiant pour 2019. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2019 Notions 2018 2017 2016 2015 2014 2013
Le sujet
smiley-a-reviser La conscience x
smiley-a-reviser La perception x x
smiley-a-reviser L’inconscient
smiley-a-reviser Autrui
smiley-probable Le désir x x
smiley-a-reviser L’existence et le temps x
La culture
smiley-probable Le langage x
smiley-probable L’art x
smiley-a-reviser Le travail et la technique
smiley_neutre La religion
smiley-a-reviser L’histoire
La raison et le réel
smiley-a-reviser Théorie et expérience x x x x
smiley-a-reviser La démonstration x
smiley-a-reviser L’interprétation
smiley-a-reviser Le vivant x
smiley_neutre La matière et l’esprit x
smiley-probable La vérité x
La politique
smiley-a-reviser La société x
smiley-probable La justice et le droit x
smiley-a-reviser L’État
La morale x x
smiley-probable La liberté x x
smiley-a-reviser Le devoir x x
smiley-probable Le bonheur x

L’épreuve en bref

L’épreuve écrite de philosophie dure 4 heures (coefficient 7 en L). Vous avez le choix entre trois sujets : deux dissertations et une explication de texte. Chaque sujet porte généralement sur plusieurs notions du programme.

La dissertation est un exercice qui consiste à répondre à la question posée par le sujet. La question n’attend pas une réponse arrêtée (oui ou non), mais implique d’exposer le problème qu’elle soulève. Il s’agit de traduire par écrit votre réflexion

L’explication de texte est une sorte de dissertation sur une question posée implicitement ou explicitement par un texte. Vous devez analyser précisément ce texte, dans son contenu comme dans sa forme, pour dégager ses enjeux philosophiques.