1. Bac STMG 2019 : nos pronostics en économie-droit
Coaching

Bac STMG 2019 : nos pronostics en économie-droit

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets risquent de tomber en droit-économie au bac STMG ? // © l'Etudiant
Quels sujets risquent de tomber en droit-économie au bac STMG ? // © l'Etudiant

Candidats au bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) 2019, à quoi vous attendre pour les épreuves de juin ? L’Etudiant a demandé à des enseignants leurs pronostics et leurs conseils de révisions.

smiley-probable Les sujets les plus probables

Économie

Le sujet d'économie ne porte généralement que sur un ou deux thèmes du programme. Parmi ceux qui "tombent facilement", selon Fredonia Rasoanambinina, enseignante au lycée : le marché du travail et les politiques économiques. "En rapport avec l'actualité, on peut par exemple avoir une question sur le chômage", suppose-t-elle. Cependant, sa collègue Sophie Lingrand, professeure au lycée Mariette, à Boulogne-sur-mer, estime ce sujet "trop politique. Les concepteurs essayent de rester sur des sujets neutres."

Elle mise davantage sur le développement durable : "Ce thème est tombé à l’examen du BTS. Or, on observe souvent en lien entre ces sujets et ceux du bac. En outre, on parle beaucoup du réchauffement climatique en ce moment", constate-t-elle.

Selon elle, les élèves pourraient alors être interrogés sur le lien entre croissance et développement durable ou encore sur le rôle de l’État dans ce domaine. "On peut leur demander pourquoi les gouvernements doivent intervenir, imagine-t-elle. Un tel sujet inviterait les élèves à concilier cours et actualité. Sans donner leur avis, ils doivent connaître les différentes réunions portant sur le changement climatique auxquels les gouvernements ont participé, ou encore la position des États-Unis."

Dans le "rouge" aussi, selon Fredonia Rasonambinina : la concurrence des marchés des biens et des services. "Avec l'ouverture à la concurrence, notamment dans le domaine des transports, c'est un thème qui pourrait tomber", argumente-t-elle.

Droit

Selon les deux enseignantes, le thème qui revient le plus souvent au bac est celui de la responsabilité. "Les élèves peuvent avoir un cas à résoudre. Par exemple, celui d'une personne blessée dans un accident de voiture. On leur demandera dans quelles conditions cette personne peut porter plainte. Il faudra alors caractériser le dommage, définir le problème juridique et identifier la règle de droit applicable avant de proposer la solution", énumère l'enseignante. La question du droit des contratsest également prisée pour le bac. On demandera aux élèves de déterminer si un contrat est valide, en identifiant les conditions de cette validité.

Sophie Lingrand mise également sur le respect de la vie privée, thème très discuté ces derniers temps. Selon elle, les sujets mélangent souvent plusieurs notions, et notamment les trois évoquées (responsabilité, contrats et vie privée) : "On peut demander à l’élève de déterminer qui est responsable si un message est publié sur un réseau social au sein d’une entreprise".

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

Économie

Autre thème à ne pas négliger en économie, selon Fredonia Rasoanambinina: l'intervention sociale de l'État. "On a notamment beaucoup parlé des impôts à la source ces derniers temps", explique-t-elle. Elle conseille également de réviser la régulation des échanges internationaux. "Cela fait longtemps que nous n'avons pas vu un sujet sur les pratiques anti-concurrentielles. Or, avec la signature du CETA, c'est un thème qui a pu inspirer les concepteurs des sujets." Enfin, même si le thème de la croissance durable était déjà tombé en 2017, peut-être reviendra-t-il au cœur des questions cette année. "C'est un sujet cadeau, facile à comprendre", encourage l'enseignante.

De son côté, sa collègue conseille de réviser aussi la consommation et l’épargne. Sur ce point, le rôle des administrations pour agir sur le comportement des ménages est à connaître. "Les sujets sont conçus vers le mois de décembre, rappelle-t-elle, une période où la question du pouvoir d’achat était au cœur de l’actualité."

Par ailleurs, n'oubliez pas votre programme de première ! Même si le bac ne portera jamais uniquement sur les thèmes abordés cette année-là, des notions-clés peuvent vous servir pour répondre à certaines questions.

Droit

Le droit du travail est aussi un thème qu'aiment particulièrement les concepteurs des sujets, souligne Fredonia Rasoanambinina. "On peut imaginer un cas où une personne titulaire d'un CDD (contrat à durée déterminée) voit son contrat renouvelé. On demandera alors aux élèves si ce contrat peut être transformé en CDI (contrat à durée indéterminée)."

Pour Sophie Lingrande, le droit commercial peut aussi recevoir les faveurs des concepteurs. Droit entrepreneurial, loyauté, concurrence sont autant de notions qui peuvent faire l’objet d’un sujet : "L’entreprise a-t-elle agi de façon déloyale" pourrait par exemple être l’une des questions de l’étude de cas, énonce Sophie Lingrand.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

Économie

La question de la création et de la répartition de la richesse ne constituera pas un sujet en soi, assure Fredonia Rasoanambinina. "Mais il peut y avoir une question sur les inégalités", tempère l'enseignante. Par ailleurs, on ne vous demandera probablement pas de définir des notions, même si en connaître le sens reste indispensable pour réussir l'examen.

Droit

Selon Sophie Lingrand, les thèmes de libertés individuelle et collective, qui rejoignent le droit de grève, sont actuellement trop sensibles pour figurer dans les sujets.

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2016. La colonne de gauche indique les pronostics de l'Etudiant pour 2019. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2019 Thèmes 2018 2017 2016
ÉCONOMIE

smiley_neutre

Les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels x

smiley_neutre

Comment se crée et se répartit la richesse ?

smiley_neutre

Comment les ménages décident-ils d’affecter leur revenu ? x

smiley-a-reviser

Quels modes de financement de l’activité économique ?

Les marchés des biens et des services sont-ils concurrentiels ? x x

smiley_neutre

L’État doit-il intervenir sur les marchés ? x

smiley-probable

Le chômage x x x

smiley-a-reviser

L’intervention sociale de l’État

smiley-probable

L’État a-t-il des marges de manœuvre en termes de politique économique ? x

Une régulation des échanges internationaux est-elle nécessaire ? x

Pourquoi mettre en œuvre une croissance soutenable ? x
DROIT

smiley_neutre

Qu’est-ce que le droit ?

smiley-a-reviser

Le règlement d’un litige

smiley_neutre

Qui peut faire valoir ses droits ?

smiley-a-reviser

Les droits reconnus aux personnes

smiley-a-reviser

Le rôle du contrat

smiley-probable

Être responsable x

smiley-probable

Comment le droit encadre-t-il le travail salarié ? x x

smiley_neutre

Comment le droit organise-t-il l’activité économique ?

smiley_neutre

Comment entreprendre ?

L’épreuve d’éco-droit en bref

Dotée d’un coefficient 5, l’épreuve dure 3 heures. Elle est composée de deux parties indépendantes : une partie juridique et une partie économique. Elle porte à la fois sur le programme de première et sur celui de terminale. En droit comme en économie, le candidat doit analyser une situation donnée et répondre aux questions posées à l’aide de ses connaissances et des documents fournis.