Histoire des arts : comment choisir les œuvres pour le brevet ?

Par Isabelle Dautresme, publié le 14 Avril 2014
4 min

Vous êtes en 3e. À la fin de l'année, vous allez passer l’épreuve d’histoire des arts au brevet des collèges. Au programme : cinq œuvres à choisir au minimum, de différents domaines artistiques, dont trois au moins datent du XXe ou du XXIe siècle. Mais quelles œuvres retenir ? Cap sur le site Artips !

Soyez curieux

Choisir des œuvres pour l'épreuve de l'histoire des arts au brevet suppose d'avoir un minimum de culture artistique. Pour cela, rien de telle qu'une fréquentation assidue de musées et d'expositions, la lecture de revues ou le visionnage de documentaires... Vous pouvez également vous abonner à la newsletter Artips. Trois fois par semaine, vous recevrez une histoire, une anecdote autour d'une création. L'occasion, par exemple, d'apprendre que la moustache de Dali n'est pas vraiment la sienne ! L'avantage ? "Découvrir ou redécouvrir toute la richesse de l'art - de l'antique à l'ultra-contemporain -, la très grande variété des techniques et les différents mouvements artistiques", explique Coline, la fondatrice du site.

Cerise sur le gâteau : il n'y a pas besoin d'avoir de connaissances particulières pour "comprendre" l'œuvre. En témoigne Linda, professeur documentaliste au collège Saint-Michel de Solesmes dans le Nord. Chaque jour, à la récréation du matin, elle présente aux élèves un tableau, une photo ou une sculpture, accompagnée de son anecdote : "Comme la présentation est originale, les élèves se sentent interpellés, y compris les plus réfractaires", s'enthousiasme le professeur. Pour Coline, il n'y a rien là de très étonnant : "l'histoire que l'on raconte autour de l'œuvre est tellement forte, que l'on est sûr que les élèves vont s'y intéresser et la retenir".

Choisissez une œuvre qui vous plaît

Parmi toutes les œuvres présentées par Artips, vous en trouverez forcément qui vous plairont plus que les autres. "Ce sont celles-là qu'il faut retenir", insiste Marie-Noëlle Baquet, professeur d'histoire-géographie au collège Jean-Moulin à Chaville. Á l'en croire, le jour de l'oral, vous parlerez d'autant mieux des œuvres que vous aurez choisies, celles qui vous plaisent vraiment. "Ça se sent quand un élève en présente une qui l'interpelle et qui crée une réelle émotion en lui. Il ne se contente pas alors de réciter sur un ton monocorde une fiche. Ce qu'il dit est, au contraire, nettement plus personnel, donc plus intéressant " analyse l'enseignante.

Osez l'originalité

Á écouter les professeurs qui font passer l'épreuve d'histoire des arts, les élèves ont trop tendance à choisir toujours les mêmes œuvres, généralement les plus connues. Alors, osez l'originalité ! Et si vous n'avez pas le choix, les œuvres étant imposées par votre professeur, recherchez une anecdote, un détail rigolo ou surprenant s'y afférant. "On apprécie les élèves qui nous surprennent ou qui nous font rire ! "affirme Marie-Noëlle Baquet.

Soyez "incollable"

Présenter une œuvre à l'oral d'histoire des arts du brevet des collèges, ce n'est pas seulement raconter une "petite histoire". On attend également de vous que vous soyez en mesure de la situer dans l'histoire des mouvements artistiques et dans son contexte historique et de parler de son auteur. Là encore, le site Artips met à votre disposition tous les éléments dont vous pouvez avoir besoin. Et côté, caution scientifique, Coline est catégorique : " Nos rédacteurs sont des spécialistes (professeurs d'histoire de l'art, artistes, conférenciers). Et tous les articles sont relus et validés par un professeur d'histoire de l'art à l'université et à Sciences po".

À consommer sans modération ! À condition, toutefois, de ne jamais oublier que même s'il est très bien fait et peut vous donner un sacré coup de pouce dans la préparation de l'épreuve d'histoire des arts, le site Artips ne remplacera jamais le plaisir que vous éprouverez à voir vos œuvres préférées "en vrai", que ce soit dans un grand musée ou lors d'une exposition !

 

Articles les plus lus Collège

Contenus supplémentaires

A la Une brevet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !