Découverte

Des CPES s'ouvrent dans le secteur des sciences des données

CPES sciences des données
En trois ans après le bac, le CPES sciences des données vise à "former des étudiants à rendre intelligente la donnée". © Sergey Nivens/Adobe Stock
Par Thomas Leduc, publié le 06 mars 2023
6 min

Les CPES (cycle pluridisciplinaire d'études supérieures) se développent avec plus de 23 formations sur Parcoursup. À mi-chemin entre une classe préparatoire et une licence, cette formation a pour but d’être pluridisciplinaire, mais certaines proposent des spécialisations comme "sciences des données". Focus sur cette spécialité.

Les sciences des données ("data science", en anglais) ont le vent en poupe notamment dans l'enseignement supérieur. La preuve, un nouveau CPES (cycle pluridisciplinaire d'études scientifiques) et un parcours orientés sciences des données verront le jour à la rentrée 2023, l'un à Paris-Saclay (91), l'autre rattaché à l'université PSL en partenariat avec le lycée Louis-le-Grand (75). Mais de quoi s’agit-il concrètement ?

"Former des étudiants à rendre la donnée intelligente"

Le CPES de Paris-Saclay est mis en place en partenariat avec l’université Paris-Saclay, l’ENS Paris-Saclay (91), l’Institut polytechnique de Paris et HEC Paris. La vocation de ce diplôme est de former des étudiants triés sur le volet pour "développer des compétences informatiques, mathématiques et pour mieux comprendre les enjeux sociétaux, nécessaires à l’analyse des données".

Le choix de créer un parcours sciences des données, santé et société est lié au "manque qu'il y a en France autour de cette matière, analyse Franck Barro, proviseur du lycée international de Palaiseau Paris-Saclay. Nous voulons former des étudiants à rendre intelligente la donnée", en proposant des parcours pluridisciplinaires.
À PSL, le nouveau parcours s'articule davantage autour des sciences des données, arts et culture. Il se fixe comme objectif de "former des scientifiques des données qui sauront décrire, comprendre et analyser les productions et phénomènes culturels".
En effet, face à "l’explosion des données culturelles" et l'essor de l'intelligence artificielle mais aussi du big data, les étudiants sont formés pour mieux appréhender ce nouvel environnement et proposés des solutions dans les sciences humaines et sociales.

Des CPES sciences des données pluridisciplinaires

Et c'est là tout l'intérêt de ces CPES qui proposent des parcours pluridisciplinaires pour "mettre en relation des matières d'une façon qui n'existait pas en France jusque-là", explique Franck Barro. Quel que soit le parcours choisi, vous serez évidemment formé aux sciences des données, mais vous aurez aussi des cours d’histoire, d’économie, de lettres, de langues, de mathématiques et d’informatique entre autres.
"À l'issue de la formation, les étudiants auront acquis des compétences solides en sciences des données et intelligence artificielle mais aussi une capacité à comprendre comment les données peuvent être exploitées dans les champs de la santé, de l’économie, de la sociologie, de l’éthique, des affaires publiques et du commerce", précise par exemple le CPES de Paris-Saclay.

Pour intégrer un CPES sciences des données, la spécialité maths est recommandée

Les CPES sciences des données sont ouverts aux néo-bacheliers. Pour y réussir, l'option mathématiques expertes au lycée est "fortement recommandée", notamment du côté de l’université PSL.
Pour intégrer le CPES de Paris-Saclay, qui ouvre à la rentrée, "tous les profils sont attendus" : "On regardera les profils de ceux qui n'ont pas fait de spécialité mathématiques en terminale", affirme Franck Barro. Selon lui, les lycéens qui auraient choisi les spécialités physique-chimie ou SVT ont toutes leurs chances de réussir, notamment s'ils ont suivi la spécialité maths en première.
Et si les prérequis en informatique ou en science des données, notamment la spécialité NSI (numérique et sciences informatiques), ne sont pas nécessaires pour intégrer ce parcours, avoir un intérêt et une curiosité pour cet univers est clairement un atout.

Une sélection sur Parcoursup

D'autant que cette formation reste sélective. Le CPES de Paris-Saclay compte accueillir 50 étudiants dans ses deux parcours sciences des données. "Nous nous attendons à recevoir plus de 500 dossiers de candidature", estime Franck Barro.
Pour intégrer l'un des parcours sciences des données, à PSL ou à Paris-Saclay, la sélection se déroule sur Parcoursup. Elle se fonde notamment sur vos notes de première et de terminale, ainsi que sur les notes que vous obtiendrez aux épreuves de spécialités qui se déroulent en mars 2023. Le projet motivé sera particulièrement scruté. Une occasion pour vous de montrer votre intérêt pour les sciences des données et votre curiosité.

Quels sont les débouchés de cette spécialisation ?

À l’issue des trois années de formation, vous obtiendrez un diplôme d’établissement avec grade de licence. Vous pourrez rejoindre des grandes écoles comme les ENS, les écoles d’ingénieurs ou de commerce mais aussi des masters d'université dans différents domaines : en sciences humaines, science quantitative, dans la santé ou encore en maths-informatique.

Une fois diplômé, vous accéderez également à de nombreux métiers dans l'industrie culturelle, dans l'informatique ou la recherche mais aussi en tant qu'ingénieur en sciences des données (data scientist) dans le secteur privé et dans le secteur public.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !