Immobilier

Des profils mi-commerciaux, mi-juridiques sont appréciés dans ce secteur. Des métiers qui peuvent s’exercer en libéral, en tant que salarié, ou dans la fonction publique. 

Immobilier

Les professions immobilières interviennent dans des domaines tels que la location, la vente, la construction et l’habitat, la gestion d’immeubles neufs ou anciens. Ces différentes activités peuvent s’exercer dans le secteur privé ou public.

Pour travailler dans des agences immobilières, des cabinets d’administration de biens, des sociétés propriétaires d’immeubles ou de promotion-construction, les profils commerciaux assortis de solides connaissances juridiques sont les plus recherchés.

Les BTS et DUT*

Préparé sur deux ans, le BTS Professions immobilières mêle le droit et les techniques de l’immobilier (transaction, gestion, techniques de communication, du bâtiment (réglementation et sécurité, construction, technologies du bâtiment).

Le DUT Carrières juridiques permet également d’intégrer le secteur de l’immobilier, généralement après une poursuite d’études en licence professionnelle ou en école spécialisée.

Ces deux formations de niveau bac+2 peuvent être également suivies en alternance. Les bacheliers ES (jusqu’en 2020) et STMG sont majoritaires parmi les inscrits. Pour les bacheliers concernés par le nouveau bac, il faudra choisir des spécialités en relation avec ce secteur. 

Lire aussi https://www.letudiant.fr/tag/choisir-sa-specialite.html.

Les licences professionnelles

Après un bac+2 en droit, gestion ou commerce, une quarantaine de licences professionnelles offrent des parcours en gestion et administration de biens, gestion et développement de patrimoine immobilier, transaction et commercialisation de biens immobiliers ou métiers du droit immobilier… La sélection s’effectue sur dossier et s’accompagne parfois d’un entretien et/ou d’un test.

L’université

À ceux qui choisissent des études longues, l’université propose des cursus allant jusqu’au bac+5. Les masters permettent aux titulaires d’une licence de droit, de gestion ou AES de se spécialiser en Droit des opérations immobilières, en Management de l’immobilier, en Estimation de biens fonciers... À noter, les universités Clermont-Auvergne, Limoges et Paris-Est Marne-la-Vallée ont mis en place des parcours orientés vers l’immobilier dès la troisième année de licence (L3). 

Les écoles spécialisées

L’ICH (Institut d’études économiques et juridiques appliquées à la Construction et à l’Habitat) est un institut dépendant du CNAM qui prépare à trois titres enregistrés au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) et reconnus de niveau II (bac+3) : gestionnaire immobilier, responsable de programme immobilier et évaluateur immobilier.

Des écoles privées spécialisées dans les métiers de l’immobilier proposent des cursus d’un à trois ans accessibles du bac à bac+4, mais la majorité des formations s’adressent aux titulaires d’un bac+2 et durent généralement un an. À noter, l’ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières) recrute des bacheliers qui, à l’issue d’une formation de trois ans, obtiennent un titre de gestionnaire d’affaires immobilières d’entreprise enregistré niveau II au RNCP.


* Attention, réforme : à la rentrée 2021, le DUT deviendra un diplôme intermédiaire intégré dans le BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) délivré en trois ans.


Autres témoignages


Témoignage : Travailler dans l’immobilier : 4 métiers qui ne connaissent pas la crise

Témoignage : Le métier d’agent immobilier

Autres témoignages