1. Emploi : les 10 établissements français pour être bankable auprès des recruteurs mondiaux
Bancs d’essai

Emploi : les 10 établissements français pour être bankable auprès des recruteurs mondiaux

Envoyer cet article à un ami
Quel établissement supérieur français choisir pour être bankable aux yeux des recruteurs du monde entier ? // © plainpicture/Cavan Images
Quel établissement supérieur français choisir pour être bankable aux yeux des recruteurs du monde entier ? // © plainpicture/Cavan Images

Au classement mondial 2018 des universités côté "employabilité" publié par le Times Higher Education, HEC et l'École normale supérieure maintiennent leur rang, tandis que Polytechnique, ou encore l'EM Lyon, perdent des places aux yeux des recruteurs.

Quels établissements supérieurs internationaux constituent le meilleur tremplin pour l'emploi des jeunes diplômés aux yeux des recruteurs ? Chaque année, depuis huit ans, le Times Higher Education répond à cette question et publie le classement des meilleures universités du monde en terme d'employablité. Conçu et réalisé par le cabinet Emerging et l'institut Trendence, ce palmarès se base sur une enquête en ligne réalisée auprès de 7.000 recruteurs et managers entre mai et septembre 2018.

Lire aussi : Times Higher Education 2019 : enfin une université française dans le top 50 !

Les États-Unis trustent le top 10

America first ! Sur le podium, en 2018, on retrouve à nouveau trois établissements américains : l'université d'Harvard, le California Institute of Technology et le Massachusetts Institute of Technology. Ils devancent l'université britannique de Cambridge (4e cette année) et la californienne Stanford University (5e). Si on y ajoute l'université de Princeton (7e) et celle de Yale (8e), six établissements américains se classent dans le top 10.

Lire aussi : Ma vie d'étudiante à Cambridge

HEC maintient son rang

Et les meilleurs établissements français d'enseignement supérieur ? Comme en 2017, le premier dans le classement reste HEC. La grande école de commerce de Jouy-en-Josas (78) est stable, à la 23e place. Le deuxième établissement français, l'École Polytechnique, pointe au 30e rang et perd 8 places. Dans le trio de tête, l'École normale supérieure de Paris gagne un petit point et se classe à la 31e place.

"Cette année, la France n'a plus que dix institutions parmi les 150 meilleures du monde, alors qu'elle en avait 12 l'an passé", observe Laurent Dupasquier, managing partner chez Emerging. L'ESCP Europe et Science po ont en effet perdu des places dans l'édition 2018 et se classent désormais au delà du 150e rang.

Établissements Classement 2018 Classement 2017
HEC Paris 23 23
École Polytechnique 30 22
École Normale Supérieure Paris (PSL) 31 32
Mines ParisTech (PSL) 33 36
EM Lyon 34 27
CentraleSupélec 39 41
ESSEC Business School 84 70
Sorbonne University (Faculty of Science and Engineering) 89 104
EDHEC Business School 97 98
Paris-Sud University 110 129

Recherche diplômés capables de continuer à apprendre

En 2018–2019, plus que jamais, les recruteurs valorisent chez les jeunes diplômés les compétences dans le domaine numérique. Mais ils apprécient également les établissements qui préparent leurs étudiants au travail en équipe. Les fameux "soft skills" ou compétences transversales sont particulièrement valorisées. "Les écoles et les universités doivent surtout instiller la capacité à s'adapter et à continuer à apprendre : ce seront des compétences cruciales pour affronter un monde du travail en pleine transformation, mais aussi pour y prospérer", observe Laurent Dupasquier.