1. Bac : que deviennent vos copies après les épreuves ?
Boîte à outils

Bac : que deviennent vos copies après les épreuves ?

Envoyer cet article à un ami
Du jour du bac à l'année suivante, où partent vos copies ? // © plainpicture/LP/James Godman
Du jour du bac à l'année suivante, où partent vos copies ? // © plainpicture/LP/James Godman

À la fin des épreuves du bac, vous rendez votre copie au surveillant. Où va-t-elle ensuite ? Qui la corrige ? Pouvez-vous y avoir accès a posteriori et éventuellement contester la note ? L'Etudiant vous explique son circuit.

Au moment même où vous commencez à écrire sur elle, une simple feuille blanche devient une copie de bac. Cette fameuse copie d'examen, avec son encart supérieur pour l'anonymat, son format universel – quelle que soit la matière et la série – va passer entre plusieurs mains après avoir quitté les vôtres.

Jour J. Votre copie est récupérée à la fin de l'épreuve par le surveillant, qui est généralement un enseignant. Il y appose l'étiquette garantissant l'anonymat. En fin de journée, les copies sont acheminées au centre de délibération, où des "lots" sont répartis par enseignant-correcteur.

Lire aussi : Bac : comment sont "fabriqués" vos sujets ?

De 50 à 100 copies à corriger par enseignant

J+1. Les enseignants désignés pour corriger viennent récupérer leur "lot". Chacun d'entre eux contient des copies d'élèves de différents établissements et aux profils variés. Généralement, les enseignants sont convoqués pour corriger des copies d'un centre d'examen dont ne dépendent par leurs élèves, mais il peut arriver que cela soit le cas. Toutefois, les copies étant anonymes, les conséquences sont nulles.
Les professeurs sont rémunérés 5 € par copie. Chaque enseignant corrige environ de 50 à 60 copies, sauf les enseignants de philosophie. Comme ceux-ci sont moins nombreux et ont, en outre, plus de temps pour corriger – l'épreuve de philo est la première –, ils en récupèrent une centaine.

De J+2 à J+21. Les enseignants corrigent les copies chez eux. Une fois ce travail terminé, ils saisissent les notes dans une application spécifique, sur Internet, puis rendent les feuilles au centre de délibération. C'est vers la fin juin qu'elles doivent toutes être rendues au centre.

Des cas repêchés par le jury

De J+22 à J+27 (environ). Le cas de chaque candidat fait l'objet d'une délibération par un jury. Celui-ci est composé d'une vingtaine d'enseignants, ceux-là mêmes qui ont corrigé les copies des 150 candidats qui dépendent de ce jury particulier. Si toutes les notes sont passées au crible, il s'agit surtout de s'attarder sur ceux dont la moyenne totale au bac se trouve proche d'un "seuil" : 8/20 (moyenne minimum pour pouvoir aller aux rattrapages), 10/20 ou à chaque mention (12/20, 14/20 et 16/20).

Des discussions au sein du jury peuvent avoir lieu pour, par exemple, ajouter un point sur une copie afin de permettre au candidat d'aller au rattrapage, d'être admis au bac ou d'avoir une mention.
Ce travail du jury peut aussi permettre de repérer des anomalies : par exemple, si la note d'un candidat est de 4 en mathématiques mais que sa moyenne de terminale est de 16 (le jury travaille en ayant le livret scolaire des élèves à disposition), la copie sera examinée pour vérifier s'il n'y a pas eu une erreur dans la saisie de la note. Dans le sens inverse, cela peut permettre de relever des cas de triche.

Lire aussi : Bac : dans les coulisses des commissions de correction

De J+28 à J+3 après publication des résultats. Pendant les trois jours qui suivent la publication des résultats, les copies originales sont consultables dans le centre de délibération (sauf pour les candidats soumis aux rattrapages). Utile si vous êtes surpris par une note : vous pouvez ainsi repérer une erreur dans la saisie ou le comptage des points. Si cela est avéré, vous demandez au rectorat une rectification qui sera faite et prise en compte.

En revanche, il est impossible de contester votre note dans un autre cas, notamment si elle ne vous satisfait pas. En effet, les textes règlementaires indiquent que "le jury est souverain".

Les meilleures copies conservées

J+4 après les résultats à J+365. Les copies sont conservées un an, jusqu'à la session de bac suivante, dans les services académiques. Durant cette période, les candidats peuvent demander à leur rectorat de leur envoyer des photocopies de leurs copies. En revanche, ce service est généralement payant (tarif qui ne correspond toutefois qu'aux frais d'envoi). Certaines académies le proposent en version numérique.

J+366. Les meilleures copies sont conservées ainsi qu'un échantillon moyen de celles-ci. Elles sont destinées aux archives et aux historiens. Toutes les autres sont détruites et recyclées.