Fiche métier : Actuaire

Actuaire, test métier
Actuaire, test métier © Samantha Mitchell/ Image Source/ plainpicture

Expert en mathématiques et statistiques, ce professionnel évolue principalement dans les secteurs de l’assurance, de la banque et de la finance : l’actuaire évalue, modélise et gère les risques de produits financiers.


On l'appelle aussi

Chargé d'études actuarielles en assurances / Chargée d'études actuarielles gestion actif - passif / Technicien d'actuariat


Quel est le rôle d’un actuaire ?

Un actuaire aide les entreprises à gérer leur risque financier en utilisant des données et des calculs complexes sur la probabilité de survenue d’un risque, par exemple, pour établir au plus juste la tarification des garanties d’assurance par profil d’assuré.

Ainsi, dans une compagnie d’assurance, l’actuaire réalise des calculs longs et complexes pour trouver la formule idéale : celle qui permettra à l’assuré d’être correctement indemnisé et à la société d’assurances de faire des bénéfices. Pour y parvenir, l’actuaire passe en revue tous les risques possibles, agrège les données sur la thématique puis analyse ces informations récoltées en masse pour établir une modélisation.

Pour créer une assurance-vie, il s’appuie par exemple sur des données chiffrées : évolution de la mortalité, fréquence des visites chez le médecin, etc. Il évalue le coût probable pour la compagnie puis établit un tarif auquel vendre l’assurance-vie.

Mathématicien confirmé, il n’a pas pour autant toujours le nez dans ses algorithmes ! Il offre aussi ses conseils aux professionnels chargés de commercialiser les contrats.


logo lien quiz

Êtes-vous fait pour devenir actuaire ? Faites le test !

Quelles sont les missions principales d’un actuaire ?

Les missions principales d’un actuaire peuvent se résumer ainsi :

  • Réaliser une étude statistique.

  • Développer des modèles mathématiques pour la création de produits d'assurance ou d'épargne.

  • Définir des tarifs et garanties de produits d'assurance ou d'épargne.

  • Réaliser des calculs de rentabilité de produits d'assurance ou d'épargne.

  • Évaluer le montant des plus ou moins-values réalisées sur des produits d'épargne.

  • Réaliser l'inventaire d'un portefeuille de contrats.

  • Contrôler et calculer l'engagement monétaire d'une entreprise par contrat d'assurance.

  • Évaluer l'impact financier d'une opération sur les résultats d'une entreprise, etc.

* Source : « Code ROME C1105 - Études actuarielles en assurances »


Quelles sont les qualités pour devenir actuaire ?

Au-delà de ses compétences en probabilités et statistiques, l’actuaire fait preuve d’une grande rigueur dans le recueil de données et dans leur analyse. La rentabilité de son entreprise repose sur la justesse de ses projections ! Autant dire qu’il doit aussi savoir faire face au stress.

Autres compétences (softs skills) utiles à l’actuaire : le sens du dialogue et de la pédagogie. Quand il transmet ses préconisations à des décideurs ou des clients, il doit savoir argumenter, informer tout en prenant en compte la problématique de son interlocuteur et son niveau d’expertise.


Où peut-on exercer le métier d’un actuaire ?

Si la majorité des actuaires travaillent pour le monde de l’assurance, leurs compétences intéressent de plus en plus les banques et les organismes financiers.


Quel est le salaire d’un actuaire ?

Selon l’Institut des actuaires, les actuaires gagnent en France entre 35 000 € et 45 000 € lors de leur embauche. Cela fait un salaire de débutant oscillant entre 2 900 € bruts par mois à 3 750 € bruts par mois. Dix ans plus tard, la rémunération annuelle d’un actuaire se situe entre 70 000 € et 100 000 €, soit entre 5 800 € et 8 300 € par mois quand il occupe un poste de manager d’équipe ou de responsable.

Bon à savoir : le plus gros des effectifs se trouve en Île-de-France où les salaires sont plus attractifs que dans le reste de la France. Les offres d’emploi d’actuaire sur l’Apec indiquent un salaire moyen de 52 600 € bruts pour Paris contre 51 200 € bruts pour la France dans son ensemble.

** Source : https://www.institutdesactuaires.com/


Quel est le taux de féminisation du métier d’actuaire ?

Le métier d’actuaire compte 37% de femmes dans ses effectifs.


Quelles sont les études conseillées pour devenir actuaire ?

Les mathématiques et les statistiques vous passionnent ? Lancez-vous dans l’un des parcours de formation de l’enseignement supérieur menant à l’actuariat. L’Institut des actuaires (organisme qui réglemente la profession) reconnaît huit formations initiales :

• l’ENSAE (École nationale de la statistique et de l’administration économique) ParisTech, l’Essec Business School,

• le CDI (Collège des ingénieurs),

• l’ISUP (Institut de statistique, université Pierre-et-Marie-Curie),

• l’ISFA (Institut de science financière et d’assurances, université Claude-Bernard, Lyon),

• l’Euria (Euro-institut d’actuariat Jean-Dieudonné) à Brest,

• Paris-Dauphine (master pro actuariat)

• Le DU d’actuaire à l’université de Strasbourg, accessible sur concours après un bac+2 ou sur titre.

Vous pouvez y accéder en suivant différents parcours : après une classe préparatoire scientifique (bac+2), une licence universitaire scientifique (bac+3), ou après un master scientifique ou de gestion (bac+5).


Chiffres clés du métier d'actuaire

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
De 2900€ à 8300€
Recrutement / Embauche
Moyen
Volume d'emplois
Moyen

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

Les évolutions de carrière pour le métier d'actuaire

Des métiers du secteur Banque - Assurance - Finance

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !