Guide-accompagnateur(trice)

Tourisme
Niveau d'études nécessaire
bac
Salaire moyen
très variable (à la mission)
Sommaire du secteur

Description

Secteur Tourisme - Hôtellerie de plein air
Niveau d’études minimal Bac
Bac conseillé Bac général
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Moyenne
Salaire débutant mensuel brut Très variable selon le nombre et le type de missions

Que fait un(e) guide-accompagnateur(trice) ?

Lorsqu’un tour-opérateur organise un voyage de groupe, il confie la gestion pratique du séjour au guide-accompagnateur. Son travail peut donc commencer dès le départ en France et se dérouler à bord d’un car, d’un bateau, d’un train. Il peut aussi rejoindre le groupe sur place, dans le pays visité, s’il est un “local”.

Il a sous sa responsabilité plusieurs dizaines de personnes, pour qui il gère toutes les tracasseries administratives : planification des journées, gestion des transports, des réservations… Rien ne doit être laissé au hasard. Son but ? Que tous les touristes profitent de leur voyage et… rentrent en France sains et saufs !

Évidemment, les contraintes du métier varient selon le lieu du séjour : quatre jours à Barcelone exigent moins de logistique que 10 jours en plein désert. Si ce métier attire de nombreux candidats, il reste précaire : un guide est rarement salarié au mois, mais plutôt à la journée (environ 150-200 €, repas inclus) ou à la mission. De fait beaucoup perçoivent moins d’un SMIC mensuel tandis que d’autres, plus occupés, gagnent bien leur vie. Beaucoup de guides-accompagnateurs cumulent plusieurs emplois, par exemple celui de guide conférencier, qui nécessite cependant une formation et une carte professionnelle.

Quelles sont les compétences du (de-la) guide-accompagnateur(trice) ?

Organiser, accompagner, superviser.

Quelle est la formation du (de-la) guide-accompagnateur(trice) ?

Il n’y a pas de diplôme systématiquement requis, surtout pour les accompagnateurs locaux. En France, des connaissances en histoire, histoire de l’art, géographie, ainsi que la maîtrise de plusieurs langues sont des atouts souvent demandés. Certains organismes de voyages apprécient également les titulaires du BTS Tourisme, de la licence pro guide-conférencier à Bron ou à Nice, d’une licence pro dans le domaine touristique, etc.

Pour préparer votre orientation, consultez aussi notre page dédiée aux choix de spécialités.

Explorez les parcours possibles

Témoignages vidéo

Autres témoignages