1. Réussir son admission en MSc en 8 étapes
Coaching

Réussir son admission en MSc en 8 étapes

Envoyer cet article à un ami
La finance, l’une des spécialités phares de l’EDHEC, fait l’objet de plusieurs MSc. Ici celui de finance, du campus de Nice. // © Hervé Touroude / EDHEC
La finance, l’une des spécialités phares de l’EDHEC, fait l’objet de plusieurs MSc. Ici celui de finance, du campus de Nice. // © Hervé Touroude / EDHEC

À l'entrée des programmes MSc, vous serez en concurrence avec d'excellents candidats venus du monde entier. Voici nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

"Les MSc ont été conçus pour des candidats anglophones qui souhaiteraient venir étudier sur un campus français", explique Christophe Digne, président de la commission "accréditation" de la Conférence des grandes écoles, qui labellise ces programmes. Mais les étudiants français y sont aussi admis... à condition d'avoir de solides arguments et un excellent niveau en anglais !

1. Vérifiez que vous êtes bien éligible

Vous devez être titulaire ou dans l'année d'obtention d'un M1 validé, ou d'un Bachelor étranger équivalent, ou encore (sur dérogation) d'une L3 validée assortie d'un "parcours d'excellence".

2. Passez les tests d'anglais très en amont

En MSc, 50 % des enseignements sont obligatoirement en langue étrangère, et la grande majorité de ces formations sont enseignées intégralement en anglais. Autant dire qu'un excellent niveau d'anglais est un prérequis. Il sera, en général, validé à partir de tests de référence, auxquels un score minimum sera exigé.

N'hésitez pas à vous en préoccuper plusieurs mois en amont ! Sauf si l'anglais est votre langue maternelle, vous devrez vous être préalablement entrainé. Les tests les plus fréquemment demandés sont le TOIEC, le TOEFL, l'IELTS, ou le Cambridge.

Certains MSc exigent en plus le passage d'un test d'aptitude au management TAGE MAGE, GMAT ou GRE (Graduate Record Examination).

Lire aussi : Passer le TOEIC, à quoi s'attendre ?

3. Faites-vous recommander

Les MSc les plus sélectifs (à HEC, ESSEC...) vous demanderont de fournir une ou deux lettres de recommandation de personnes de votre choix. À choisir judicieusement ! Vos "référents" seront des professeurs ou des professionnels, en mesure de donner sur vous un avis fiable. Ces lettres seront confidentielles : vos "référents" doivent vous les donner cachetées, et vous-mêmes ne pourrez pas les voir !

4. Rédigez votre curriculum vitae

"L'objectif de tous les responsables de programmes, rappelle Hervé Gasiglia, directeur des MS et MSc à l'EM Lyon, c'est l'employabilité de leurs futurs diplômés !" Votre parcours sera donc étudié de près à l'entrée des MSc, et particulièrement les compétences qui se "valorisent au niveau international". Un parcours d'ingénieur, de droit, en mathématiques selon la spécialité de MSc visée, seront d'excellents atouts.

Lire aussi : Tous nos modèles de CV

5. Rédigez votre lettre de motivation

Évitez les discours stéréotypés, et n'ayez pas peur d'être original. "La lettre doit être une présentation fidèle et personnelle de votre projet", détaille Antonio Giangreco, responsable des MSc à l'IESEG. "Ne faites surtout pas comme certains candidats, qui recopient notre site Internet en pensant que c'est ce qu'attend le jury !" En revanche, n'hésitez pas à vous référer aux "valeurs" de l'école et à montrer à travers votre parcours qu'elles vous correspondent. Et relisez-vous ! "Certains candidats oublient de changer le nom de l'école dans l'en-tête" s'agace Antonio Giangreco. Rien de pire pour torpiller une candidature avant même qu'elle soit étudiée !

6. Remplissez votre dossier en ligne

Vous aurez un dossier de candidature en ligne à remplir, sous forme de questionnaire, que vous pourrez modifier à tout moment, jusqu'à la date de clôture des inscriptions. C'est là que vous indiquerez vos résultats académiques. Vous répondrez aussi à des questions sur votre parcours et vos motivations. "Nous attachons une très grande importance à la clarté du projet professionnel", précise Antonio Giangreco, à l'IESEG. "Le questionnaire doit refléter la cohérence du projet, surtout pour des MSc très spécialisés dans une fonction comme la banque ou le big data." Avant de valider votre dossier en ligne, vérifiez bien que vous n'avez oublié aucun champ !

Lire aussi : Les meilleurs MSc au banc d'essai

7. Envoyez à temps votre dossier de candidature

Selon les écoles où vous postulerez, vous devrez fournir différentes pièces (lettre de motivation, curriculum vitae, scores aux tests, copie de vos diplômes et de vos relevés de notes, lettres de recommandations, etc.). Selon les établissements, vous téléchargerez ces pièces en ligne ou les enverrez par courrier postal. Dans tous les cas, faites-le avant la date de clôture des inscriptions !

8. Préparez votre entretien par vidéo-conférence

Si vous êtes admissible, vous devrez passer un ou plusieurs entretiens. Les MSc sont des programmes très internationaux qui recrutent leurs étudiants dans le monde entier. Les entretiens se font donc en général à distance (via Skype, par exemple)... et en anglais ! "Nous n'exigeons pas un anglais parfait, précise Antonio Giangreco, mais nous vérifions que le candidat est en mesure de travailler dans un contexte international."

L'entretien par vidéo-conférence peut durer jusqu'à 60 minutes (à l'ESSEC par exemple), face à un jury composé de professeurs, de professionnels et de diplômés. N'hésitez pas à poser vous aussi des questions à votre jury.

"Les candidats qui le font montrent qu'ils sont soucieux de recueillir toutes les informations nécessaires pour faire leur propre choix", apprécie Antonio Giangreco.