1. Le CV graphique : une tendance payante ?
Boîte à outils

Le CV graphique : une tendance payante ?

Envoyer cet article à un ami
Le CV graphique, un bel outil à manier néanmoins avec précaution ! // © Anny Truong
Le CV graphique, un bel outil à manier néanmoins avec précaution ! // © Anny Truong

Un CV visuel avant tout, agrémenté de graphiques, tableaux et autres pictogrammes… Le CV graphique fait partie des moyens de se faire repérer des recruteurs, mais pas dans tous les cas. L'avis des professionnels.

Cohérence. C'est le maître-mot en matière de CV, et le CV graphique ne fait pas exception.  CV graphique? Il s'agit d'un CV plus visuel que le CV "classique" : il laisse la place à des tableaux, des ibfographies, des pictogrammes, ou plus simplement, à des blocs de couleurs qui permettent de présenter vos compétences de façon rapide. "On en voit beaucoup passer, depuis environ deux ans", explique Anne-Laure Gusdorf, DRH de l'agence de communication BETC Digital. Pour les profils les plus créatifs, il peut s'agir aussi de démontrer son talent artistique via le CV, avec une mise en page travaillée, laissant la place au dessin, etc.

Selon les recruteurs, le CV graphique est tout particulièrement indiqué si vous travaillez dans la communication, la publicité, l'événementiel. En particulier pour des postes en (web)design et en marketing. "Ce CV sera intéressant pour tous les postes où le marketing personnel est une compétence attendue", souligne Pauline Lahary, directrice commerciale et fondatrice de MyCVFactory, service de modèles de CV en ligne. "Quand je cherche quelqu'un pour un poste de marketing produit, si le CV est moche, c'est rédhibitoire", confirme Jean-Eudes Yahouedeou, cofondateur et Chief Marketing Officer de Seeqle, service de CV multimédias, "dès qu'on demande des compétences visuelles, ça doit a minima se voir sur le CV!"

Lire aussi : CV: comment vous démarquer grâce aux réseaux sociaux ?

Autrement dit, pas besoin de vous casser la tête si vous postulez dans la banque ou l'assurance à des postes de consultants. "Il faut que ça reste dans les codes de votre secteur", poursuit Jean-Eudes Yahouedeou. De fait, dans le secteur de la communication par exemple, les candidats à des postes "créatifs", type directeur artistique ou concepteurs-rédacteurs, doivent présenter un book de leurs réalisations, en plus de leur CV. "Le CV n'est qu'une porte d'entrée, le book est là pour prouver ce qu'il y a dans le CV, il faut manier le CV graphique avec précaution. Pour les candidats, cela peut être piégeant de privilégier la forme sur le fond!", prévient Anne-Laure Gusdorf.

Intéressant pour les plus jeunes...

A côté du secteur où vous évoluez, le CV graphique peut être conseillé si vous n'avez pas beaucoup d'expérience, ou que vous êtes (très) jeunes. "A quinze ans, que ce soit pour un stage, un job, un premier emploi, on n'a pas beaucoup de choses à raconter", pointe Pauline Lahary, "du coup le CV graphique permet d'éviter l'impression de vide qui pourrait émaner d'un texte seul, les visuels diminuent la place du contenu, et orientent agréablement le regard des recruteurs."

... Et les plus expérimentés

A l'inverse, le CV graphique peut avoir un intérêt même si vous êtes expérimentés, car il vous oblige à synthétiser votre parcours. "Les profils plus seniors ont du mal à tout faire tenir sur une page, le CV graphique est un bon moyen de résumer son expérience, quitte à ce que ce soit simplement pour s'entraîner!", explique Pauline Lahary.

Même pour un profil expérimenté, le CV graphique a son intérêt. Ici, celui de la PDG de Yahoo

Attention cependant à ne pas vous emballer au prétexte que vous pariez sur le visuel! Comme dans toute candidature, les éléments de votre CV doivent pouvoir être justifiés en entretien. "Il faut veiller à ne pas utiliser trop de signes visuels qui peuvent prêter à confusion", indique Pauline Lahary, "par exemple en exprimant sa compétence en langue avec des pourcentages, on ne sait pas si '100%' correspond à 'bilingue' ou simplement à un bon niveau!" 

Ne mettez pas non plus des mots-clés en gras et gros caractères si vous ne pouvez les expliciter en entretien... Et soignez la rédaction! La moindre présence de texte exige que celui-ci soit irréprochable, du côté de l'orthographe comme de la formulation. "Il ne faut jamais perdre de vue l'objectif d'un CV, qui permet de mettre en avant une expérience de façon synthétisée, et donc d'apporter des informations", conclut Anne-Laure Gusforf, "le recruteur ne doit pas se poser de question sur le parcours ni sur la motivation de la candidature!"

Evitez le bricolage !

Les moyens de réaliser un CV graphique ne sont pas toujours très accessibles. Oubliez en tout cas le bricolage à partir de Word, qui vous prendrait du temps et ne ferait que vous desservir! Si vous n'êtes pas un pro du graphisme, vous pouvez vous rabattre sur les modèles présents sur le web: des modèles payants proposés soit par des plateformes spécialisées sur le CV, soit sous la forme de "templates", par des designers professionnels. 

"Les templates sont des modèles qui s'intègrent sur un logiciel, en l'occurrence Photoshop", explique Jean-Eudes Yahouedeou, "ça écarte du coup pas mal de candidats, car tout le monde n'a pas ce logiciel, ni même ne le maîtrise!" "Le problème des modèles, c'est qu'ils se diffusent vite, et que ça crée un effet d'uniformisation", alerte par ailleurs Anne-Laure Gusdorf.