1. Bac L 2019 : nos pronostics en histoire-géographie
Coaching

Bac L 2019 : nos pronostics en histoire-géographie

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets risquent de tomber en histoire-géographie au bac L 2019 ? // © l'Etudiant
Quels sujets risquent de tomber en histoire-géographie au bac L 2019 ? // © l'Etudiant

Majeure histoire ou géo ? Croquis ou étude documents ? Territoires de la mondialisation ou gouvernance mondiale ? Des enseignants vous livrent leurs impressions sur les sujets susceptibles de tomber au bac 2019.

Si le coefficient est légèrement plus important pour les ES que pour les L (5 contre 4), la durée de l’épreuve d’histoire-géographie du bac, quant à elle, reste la même pour les deux séries : 4 heures. Un temps nécessaire pour rédiger à la fois la dissertation, notée sur 12 points, et réaliser un croquis ou une critique de documents, sur 8 points. 

Même si les professeurs déconseillent de faire des paris sur les chapitres les plus plausibles au bac, la mondialisation en géographie et les médias en histoire sont les deux sujets qui semblent tout de même se distinguer.

smiley-probable Les sujets les plus probables

Impossible de savoir à l’avance qui de l’histoire ou de la géo tombera en composition. Chaque année, la majeure est tirée au sort. "Donc il n’y a pas d’alternance automatique", confirme Christine Guimonnet, professeur au lycée Camille-Pissarro à Pontoise (95). Et pour ce qui est des sujets, l’enseignante assure que ce sont tout simplement des titres de chapitres. Là, pas de grande surprise.

En histoire
D’après les professeurs, en histoire, la tendance serait du côté de la presse. Le chapitre "Médias et opinion publique" fait l’unanimité, tout simplement parce qu’il est d’actualité. "Les sujets ne sont pas totalement déconnectés de ce qui se passe en ce moment et avec les chaînes d’information en continue et les réseaux sociaux, on peut penser que la presse sera l’un des sujets au bac", résume Frédéric Simon, enseignant au lycée Sainte-Marie du Port en Vendée (85).

Les chapitres sur la gouvernance mondiale et européenne font aussi parties des favoris. Là encore parce qu’il s’agit de sujets très actuels, mais surtout parce qu’ils nécessitent aussi des connaissances en géo. "Les notions sur le G20 ou l’OMC (Organisation mondiale du commerce) sont aussi étudiées en économie", ajoute le professeur. D’après lui, ces chapitres paraissent tout de même plus compliqués que les autres : "S’ils tombent en composition, le second sujet proposé sera plus général et donc un peu plus accessible."

En géographie
Le chapitre sur l’Asie du Sud et de l’Est arrive en tête. Tout comme les chapitres sur la mondialisation, "soit sous l’angle des territoires, soit sous celui du fonctionnement". Ces deux sujets font partie des grands thèmes au programme. Ils ont donc plus de chance de tomber, que ce soit en composition ou en croquis. "En terminale, les élèves ont sept croquis à apprendre dont trois sur la mondialisation, il ne faut pas négliger ce chapitre", confirme Christine Guimonnet.

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

Autre thème incontournable en histoire : celui sur le Proche et Moyen-Orient. "C’est un sujet compliqué à traiter mais qui n’est encore jamais tombé", constate Frédéric Simon. En géo, les candidats peuvent s’attendre à un sujet sur les États-Unis et le Brésil, "sous l’angle du rôle mondial de ces pays".

Pensez aussi que certains thèmes sont plus susceptibles de tomber en critique de document qu’en composition, ce qui peut avoir une incidence sur la façon de réviser. Notamment pour ce qui concerne l’étude de cas sur une ville mondiale comme Mumbaï (en géo) ou le chapitre sur les mémoires (en histoire).

Pour les deux enseignants, l’actualité aura aussi un rôle à jouer dans vos copies. Dans l’introduction ou la conclusion en guise d’ouverture, mais aussi pour donner des exemples, la culture générale est valorisée par les correcteurs.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

Les candidats ont aussi tout intérêt à s’informer sur les sujets tombés en 2018. Selon les enseignants, seule une dizaine de sujets sont possibles en histoire comme en géographie. "À leur place, je regarderais même les annales des cinq dernières années, cela donne des indications", constate Frédéric Simon. "C’est quand même assez peu probable qu’un chapitre tombe deux années de suite en dissertation", renchérit sa collègue francilienne. En 2018, les bacheliers ont dû plancher au choix sur l’inégale intégration des territoires à la mondialisation ou sur le chapitre Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

Mais pour rappel : "Il faut tout réviser, tous les chapitres ont leur importance", prévient Christine Guimonnet. Les professeurs mettent aussi les candidats en garde sur les sujets qui tombent en amont hors de la métropole et sur la possibilité de tomber sur les sujets de secours le jour du bac. "On ne peut rien prévoir", confirme Frédéric Simon.

Un dernier conseil : la construction de votre cours peut vous donner quelques indices. "On s’appuie sur le programme mais aussi sur les annales des années précédentes. Alors, bien sûr, notre cours dépend des sujets plus ou moins susceptibles de tomber", précise l’enseignant. Certains chapitres, jugés trop complexes, seraient donc moins probables. C’est le cas du socialisme qui a pourtant été proposé aux bacheliers en 2017.

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2014. La colonne de gauche indique les pronostics de l'Etudiant pour 2019. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2019

Notions (à noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs notions)

2018

2017

2016

2015

2014

HISTOIRE
smiley-a-reviser Les mémoires : lecture historique - une étude au choix parmi la guerre d'Algérie ou la Seconde Guerre mondiale x X
smiley_neutre Socialisme et mouvement ouvrier (socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875) x
smiley-probable Médias et opinions publiques dans les grandes crises politiques en France depuis l’affaire Dreyfus X
smiley-a-reviser Les États-Unis et le monde depuis les "14 points" du président Wilson (1918) X
smiley-a-reviser La Chine et le monde depuis 1949 x X
smiley-a-reviser Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale
smiley-a-reviser Gouverner la France depuis 1946. État, gouvernement et administration. Héritages et évolutions
smiley-probable Le projet d'une Europe politique depuis le congrès de La Haye en 1948 X
smiley-probable La gouvernance économique mondiale depuis 1944
GÉOGRAPHIE
smiley_neutre Étude de cas pour comprendre le monde
smiley-probable Un produit mondialisé X
smiley-probable Processus et acteurs de la mondialisation
smiley-probable Mobilités, flux et réseaux
smiley-probable Une ville mondiale
smiley_neutre Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation x
smiley-probable Les espaces maritimes : approches géostratégiques
smiley-a-reviser Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales
smiley-a-reviser États-Unis/Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales X X
smiley-a-reviser Le Sahara : ressources, conflits
smiley-a-reviser Le continent africain face au développement et à la mondialisation
smiley-a-reviser Mumbai : modernité, inégalités
smiley-probable L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance X
smiley_neutre Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales x