1. Bac 2018 : tests, révisions, repos... Entre les épreuves, on fait quoi ?
Coaching

Bac 2018 : tests, révisions, repos... Entre les épreuves, on fait quoi ?

Envoyer cet article à un ami
Révsier la veille au soir, le midi, jusqu'à la porte de la salle d'examen... ou pas ? Un dilemme de candidat. // © plainpicture/OJO/Anthony Lee
Révsier la veille au soir, le midi, jusqu'à la porte de la salle d'examen... ou pas ? Un dilemme de candidat. // © plainpicture/OJO/Anthony Lee

En général, vous sortez d’une épreuve du bac la tête vide. Mais à peine cet effort terminé, il est déjà temps de vous préparer à la prochaine épreuve. Un neuroscientifique vous donne leurs conseils pour réviser dans de bonnes conditions, tandis que des candidats témoignent.

Passer une épreuve du bac, en deux, trois ou quatre heures est très fatigant pour votre cerveau. Même si vous aimeriez dormir jusqu’au lendemain, vous devez réviser la matière suivante. Grégoire Borst, professeur de psychologie du développement et de neurosciences de l’éducation, vous conseille tout d’abord de faire une pause. “Après une épreuve, votre cerveau est fatigué, il faut le laisser se reposer, conseille le neuroscientifique. Mais il est tout de même important de se rafraîchir la mémoire pour ne pas mélanger les connaissances”. Vous pouvez donc prendre le temps de manger et de faire une pause avant de remettre le nez dans vos fiches de révisions.

Testez-vous !

Pour vous remémorer les notions que vous connaissez déjà, faites des tests et des quiz. “Se tester est une bonne solution, cela permet d’évaluer ce qu’on a retenu”, souligne Grégoire Borst. C’est donc aussi un bon moyen, pour vous, de cibler les notions sur lesquelles vous avez des lacunes.

Réviser à la dernière minute ?

Pour Émeline, en bac ES à Gagny (93), réviser ses cours la veille, c'est mission impossible : " À la sortie de l'épreuve de philo, j'ai essayé de relire mes cours d'histoire. Au bout d'une heure, je n'avais rien retenu…". Après quatre heures d'intense réflexion, "le cerveau a besoin de se reposer !". Pour elle, la décision est définitive : "C'est fini, je ne révise plus !". Même pour l'épreuve de SES (sciences économiques et sociales), le plus gros coefficient ? "Le travail, il était à faire tout au long de l'année. Si je tombe sur un sujet que je ne connais pas, je ferai ce que je peux et puis on verra…".

Voir aussi : Vidéos bac ES : conseils de prof pour réussir l'épreuve de sciences économiques et sociales

Paul, lui, passe son bac ES à Toulouse (31). Et question organisation, il assume "y aller un peu au talent" sur certaines matières. "J'ai eu de la chance en histoire-géographie. Je suis tombé sur les chapitres que j'avais révisés sur Internet la veille…" Et pour les SES ? "Ça va être un peu ça aussi… Je regarde les cours sur le Web. Et puis, avec les documents, il y a toujours moyen de se débrouiller !" Mais le lycéen le confesse, la méthode a ses limites : "Le seul moyen de pouvoir s'en sortir comme cela, c'est d'abord d'être allé en cours toute l'année, et ensuite de bien maîtriser ses points forts. J'ai pris maths en spécialité [coefficient 7], et même si j'y suis à l'aise, cela fait quand même deux semaines que je les révise."

Lire aussi : Les corrigés et les sujets du bac 2018 par série

Mangez, buvez

Et pour être efficace dans vos révisions, il faut que vous donniez de l'énergie à votre cerveau et à votre corps pour tenir. “Il ne faut surtout pas sauter de repas, met en garde Grégoire Borst. Il est également important de s’hydrater et de manger correctement. Le cerveau a besoin de glucose." Le sommeil est tout aussi primordial pour fixer les connaissances. Enfin, si vous voulez tenir toute la semaine, n’oubliez pas de vous aérer l’esprit en faisant du sport ou des petites balades.