Coaching

Bac LLCER : connaître l'actu des pays cibles peut rapporter des points

Suivre attentivement l'actu peut vous servir pour l'épreuve de LLCER du bac.
Suivre attentivement l'actu peut vous servir pour l'épreuve de LLCER du bac. © Adobe Stock/ jenny on the moon
Par Nina Waechter, publié le 10 mars 2023
5 min

Aux épreuves de spécialité LLCER du bac, les 20 et 21 mars prochain, vous pourriez faire appel à votre culture personnelle sur les pays concernés par la langue de votre spécialité. Cela comprend les grands évènements de l'année. Mais comment bien utiliser l'actualité des pays étrangers ?

En LLCER, les programmes font souvent écho à des thématiques d'actualité. Se tenir informé des évènements qui ont marqué l'année dans les pays où est parlée votre langue d'apprentissage vous permettra d'utiliser des références appréciées des correcteurs. À condition de bien les utiliser.

Utilisez l'actualité pour enrichir votre copie

En spécialité AMC (Anglais monde contemporain), "impossible d'échapper à l'utilisation de l'actualité", avertit Valentin Privé, professeur au lycée Suger à Vaucresson (92).
Dans les autres spécialités de LLCER, la connaissance de l'actualité ne fait pas partie des attendus, mais peut valoriser votre copie. Dans l'épreuve de synthèse, cela peut vous aider à comprendre les documents. "L'actualité donne un éclairage, elle aide à contextualiser le sujet et peut surtout servir en introduction et en conclusion", explique Laurent Saulnier, professeur d'anglais au lycée Edouard Branly de Nogent-sur-Marne (94).
N'hésitez donc pas à développer vos connaissances sur les sujets qui vous intéressent : "Lisez des articles, écoutez des émissions de radio, regardez des reportages. Ce qu'on veut, c'est que les élèves montrent leur goût pour la culture des pays anglophones".

Quels évènements retenir ?

En LLCER anglais

Parmi les actualités marquantes dans le monde anglophone, on peut citer la démission de la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, ou bien les tensions entre les États-Unis et la Russie ou la Chine. Mais soyez prudent quand vous traitez de sujets géopolitiques. Selon Valentin Privé, "quand on traite de sujets complexes, il faut confronter plusieurs sources et plusieurs points de vue politiques. Pendant l'épreuve, ça permettra d'identifier les partis pris d'un document qui traite de ces sujets".
En AMC, assurez-vous d'identifier les thèmes du programme auxquels peuvent être rattachés les évènements. Pour l'axe "Héritage commun et diversité", évoquez par exemple les conséquences de la mort de la reine Elizabeth II et l'image de la famille royale au moment de la succession.
En ce qui concerne l'axe environnemental, vous pouvez citer l'archipel de Tuvalu en Océanie, menacé par la montée des eaux. "Le relogement des réfugiés climatiques est une question géopolitique, et la sauvegarde du patrimoine de l'archipel a aussi un écho à grande échelle", explique l'enseignant.
Enfin, pour la thématique "Faire société", vous pouvez vous pencher sur la condition des minorités raciales dans le monde anglophone. "Faites des études de cas sur les inégalités qui touchent les Aborigènes d'Australie, les Africains-Américains ou encore les Natifs américains."

En LLCER espagnol

Pour ce qui est de la spécialité LLCER espagnol, intéressez-vous aux différents conflits et débats en Espagne, comme le conseille Leticia Martínez Muñoz, enseignante au lycée Saint-Joseph de Loudéac (22). Vous pourrez par exemple les associer à la thématique "Domination et insoumissions". "Les luttes féministes, les mouvements indépendantistes ou la mémoire historique du franquisme sont des thèmes très intéressants."
Dans le cas de l'Amérique latine, intéressez-vous à la lutte pour la légalisation de l'avortement ou à la mise en cause de figures historiques comme Christophe Colomb. "Mais l'essentiel est de prendre du recul : si on prend position, il faut bien justifier ses arguments." Attention également à ne pas surcharger vos copies : "Mieux vaut s'intéresser à un élément en profondeur que multiplier les exemples sur tous les pays hispanophones", avertit la professeure.

Citer l'actualité ne suffit pas

Pour que citer l'actualité vous fasse gagner des points, cela doit être fait de façon pertinente. Pour Laurent Saulnier, inutile de bachoter inutilement. "L'idéal est de s'intéresser à une thématique de façon transversale, en se demandant comment elle se matérialise dans la presse, mais aussi dans un film ou dans la littérature."
Privilégiez donc la variété des supports et des ressources

. Cela vous permettra de prendre du recul, mais aussi de retenir le vocabulaire spécifique au chapitre traité. "Inscrivez-vous à des newsletters, lisez les principaux journaux en ligne, et regardez, par exemple, les unes des journaux du monde sur kiosko.net", conseille Valentin Privé.

Pour utiliser l'actualité dans vos copies, assurez-vous donc de pouvoir véritablement l'analyser.

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !