Boîte à outils

Entraînement à la dictée du brevet des collèges : le sujet de l'année 2015

Entraînement à la dictée du brevet des collèges : le sujet de l'année 2015
Entraînement à la dictée du brevet des collèges : le sujet de l'année 2015 © Adobe Stock
publié le 28 novembre 2021
3 min

Vous souhaitez vous entraîner à la rédaction de dictée en vue de votre prochaine épreuve de français du DNB ? Découvrez le sujet de l'année 2015. L'Etudiant vous propose plusieurs façons de vous préparer : outil de dictées en ligne, sujet officiel, correction en vidéo… À vous de choisir !

S’entraîner à la dictée du brevet des collèges (DNB)

Entraînement à la dictée du brevet : Dictaly, l'outil de rédaction de dictée en ligne (sujet 2015)

Dictaly vous propose un outil de création de dictées en ligne pour vous entraîner à l'épreuve de français du brevet des collèges. Découvrez le sujet de l'année 2015 : lancer le lecteur audio pour écouter la dictée en entier ou phrase par phrase. Rédiger la dictée en même temps. Une fois terminé, appuyez sur "corriger" pour découvrir vos éventuelles fautes et votre score final.

Entraînement à la dictée du brevet : le texte de 2015

Découvrez le texte de la dictée du brevet des collèges 2015 :

"Il n’y avait rien d’autre sur la terre, rien, ni personne. Ils étaient nés du désert, aucun autre chemin ne pouvait les conduire. Ils ne disaient rien. Ils ne voulaient rien. Le vent passait sur eux, à travers eux, comme s’il n’y avait personne sur les dunes. Ils marchaient depuis la première aube, sans s’arrêter, la fatique et la soif les enveloppaient comme une gangue. La sécheresse avait durci leurs lèvres et leur langue. La faim les rongeaint. Ils n’auraient pas pu parler. Ils étaient devenus, depuis si longtemps, muets comme le désert, pleins de lumière quand le soleil brûle au centre du ciel vide."

Jean Marie Gustave Le Clézio, Désert, 1980

Entraînement à la dictée du brevet : le sujet officiel de l’épreuve de français de 2015

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !