1. Masters : 2000 spécialités notées par l’AERES
Bancs d’essai

Masters : 2000 spécialités notées par l’AERES

Envoyer cet article à un ami

La transparence n’en est qu’à ses débuts, mais c’est une première dans l’Education nationale. Quelque 600 mentions de master et leurs 2000 spécialités ont reçu une note (de A à C) rendue publique, en juillet 2008, par l’agence en charge de l’évaluation des formations et diplômes (AERES).

Pour l’heure*, cela concerne vingt-huit universités et quatre écoles (trois écoles d’ingénieurs et l’Ecole des hautes études en santé publique) situées dans treize académies (Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Caen, Clermont-Ferrand, Limoges, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Rennes, Rouen).
  

A, B, C

 
A quoi correspondent les notes de A, B et C ? Initialement, elles étaient uniquement réservées aux experts du ministère de l’Enseignement supérieur chargés d’habiliter les formations. Le A pour désigner un master devant être reconnu sans problème, un B pour un dossier globalement satisfaisant, sous réserve de quelques recommandations, un C pour un dossier incomplet ou une formation n’ayant pas le niveau requis.
 

Le devenir des étudiants : un critère en hausse

 
Quels sont les éléments retenus pour la notation ? "Cette évaluation prend en compte tout à la fois la pertinence scientifique et professionnelle de l’offre de formation, tant en termes d’acquisition de connaissances que de développement de compétences", décline sobrement le site de l’AERES. Les 500 experts dépêchés sur les dossiers reçus ont en particulier examiné : les objectifs scientifiques, pédagogiques et professionnels, mais aussi la position du master dans l’offre globale de formation d’un site ou d’une région, son organisation pédagogique et surtout son bilan de fonctionnement si le diplôme est ancien. Un critère amené à peser de plus en plus dans les futures évaluations, davantage que le détail des maquettes de formation.

"Les universités seront davantage libres de créer des masters, mais on regardera surtout leur bilan a posteriori. Attirent-ils des flux d’étudiants suffisants ? Quelle est l’insertion professionnelle de leurs étudiants ou leurs poursuites d’études en doctorat ? On demandera de plus en plus d’informations sur le niveau d’insertion professionnelle des étudiants à partir des indicateurs de suivi que les établissements doivent construire", prévient Alain Menand, directeur de la section des formations et diplômes de l’AERES. "Notre objectif avec ces évaluations n’est pas de classer mais d’améliorer globalement le système. Cependant, une fois les quatre vagues* d’établissements évaluées, une cartographie sera possible", précise-t-il.

Toutes les notes des masters en un clic 
 

Nous publions sur notre site l'ensemble des masters notés. Nous les avons d'abord classés par grand domaine de disciplines (premier tableau ci-dessous), puis par académie (deuxième tableau).

Les masters par domaine d'études. Comment lire les tableaux ? Au sein d'un même domaine, les formations sont classées par note (A pour les meilleures, B, puis C), puis par mention et enfin par établissement.

Choisissez votre domaine pour connaître les notes des masters :

Arts, information, communication, culture (pdf)
Lettres, langues, sciences humaines et sociales (pdf)
Commerce, gestion, économie (pdf)
Sciences et technologies, santé, sport (pdf)
Droit, administration publique, science politique (pdf)
 

 
Les masters par académie. Au sein d’un même établissement, les formations sont classées par note : toutes les spécialités de master ayant obtenu un A (la meilleure) d’abord, suivies de celles notées B, puis celles avec un C.
 
Choisissez votre académie pour connaître les notes des masters :

Aix-Marseille (pdf)
Nice (pdf)
Amiens (pdf)
Orléans-Tours (pdf)
Besançon (pdf)
Poitiers (pdf)
Caen (pdf)
Reims (pdf)
Clermont-Ferrand (pdf)
Rennes (pdf)
Limoges (pdf)
Rouen (pdf)
Nantes (pdf)
 

En complément de nos tableaux, découvrez les rapports d’évaluation de ces masters sur le site de l’AERES. A côté de la double notation mention/spécialité, des commentaires mettent en exergue les points forts et les points faibles de chaque formation (http://www.aeres-evaluation.fr/Les-rapports-d-evaluation-de-l).

Pour en savoir plus sur chaque master, consultez notre annuaire de l'enseignement supérieur : tous les masters recherche et les masters professionnels y sont listés et décrits.

 
* Pour l’heure seuls sont rendus publiques les masters des établissements de la vague B (quatre vagues de contractualisation Etat-établissements ont été définies). La publication des notes des masters de la vague C (une partie des universités parisiennes et celles de l’Est) est attendue à l’automne 2008. Verdict pour ceux de la vague D (une partie des universités parisiennes et celles du Nord) fin mars 2009. Les derniers restants, ceux de la vague A, paraîtront en 2010. Les premières notations sur des licences sont quant à elles attendues pour l’automne 2008.