À quoi sert l'enseignement de français-philosophie en prépa scientifique ?

Par Clément Rocher, publié le 08 Septembre 2022
5 min

La formation des futurs élèves-ingénieurs contient un enseignement de français-philosophie en classe préparatoire scientifique. L'Etudiant fait le point sur cette discipline parfois méconnue des nouveaux étudiants.

Les élèves en classe préparatoire scientifique suivent deux heures de cours de français-philosophie par semaine. C'est une matière différente de ce qui est abordé au lycée. Malgré un volume horaire peu élevé, l'enseignement de français-philosophie est indispensable à la formation des futurs élèves-ingénieurs.

Trois œuvres au programme de français-philosophie

Chaque année, l'étude d'un thème en français-philosophie repose sur un texte philosophique et deux œuvres littéraires de genres et d'époques variés. Le programme est défini par le ministère de l'Enseignement supérieur et est annoncé avant la rentrée de manière à ce que les étudiants lisent les œuvres pendant les vacances d'été.

Les élèves sont invités à comparer les trois œuvres au programme. "Au début de l'année, on évoque des philosophes qui ne font pas partie du programme, on définit les notions. Puis on étudie les œuvres les unes après les autres et on crée des ponts entre elles", explique Anne Griffet-Bonnet, professeure au lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés (94).

Dès la première année, les professeurs proposent des cours de contenu pour travailler le programme et des cours de méthodologie afin que les élèves apprennent à rédiger des résumés de texte et des dissertations en lien avec les œuvres.

Lire aussi

Renforcer sa culture générale

L'enseignement de français-philosophie permet de développer des qualités de synthèse et d'analyse qui sont indispensables à tout ingénieur. "Cette matière vérifie si l'étudiant est capable d'avoir une logique qui se traduit par des mots et non des calculs. On ne juge pas le côté artistique et lyrique de l'élève", affirme Anne Griffet-Bonnet.

Les élèves renforcent également leur culture générale et leur ouverture d'esprit, qui sont nécessaires dans le monde professionnel. "Il y a un véritable intérêt de la part des élèves pour cette matière. C’est aussi une forme de respiration dans une semaine qui compte un grand nombre de matières scientifiques. Il y en a qui sont très à l’aise avec ça", rassure Paul Kompanietz, professeur au lycée du Parc à Lyon (69).

Lire aussi

Une épreuve de français-philosophie aux concours

Le français-philosophie est d'ailleurs une discipline qui fait partie des épreuves des concours d'entrée aux écoles d'ingénieurs. Elle vient vérifier les capacités de compréhension et d'argumentation des candidats. Dans certains concours, comme ceux des Mines, Centrale ou Polytechnique, elle comporte un coefficient très important ! Cette matière peut donc faire toute la différence.

Certains concours organisent même des oraux de français-philosophie. Des oraux auxquels les étudiants sont préparés par le biais des khôlles. Cela demande de mobiliser sa culture générale en littérature, en philosophie mais aussi en cinéma. Dans ce cas, les candidats seront également évalués sur leur capacité à s'exprimer.

Lire aussi

Quelques conseils pour réussir dans cette matière littéraire

Le français-philosophie est donc une discipline à ne pas négliger en prépa scientifique. Il est indispensable de prendre conscience de l'importance de cette matière le plus tôt possible et de profiter des vacances d'été pour lire les trois œuvres au programme.

Et si elle peut parfois déconcerter les esprits les plus scientifiques, persuadés d'en avoir fini avec les matières littéraires à la fin du lycée, Anne Griffet-Bonnet se veut rassurante. "Il est très facile de s'impliquer. Ce qui peut les motiver, c’est qu’ils repartent tous de zéro, c'est l'avantage de ce genre de programme. Mais il ne faut pas prendre de retard. Chaque année, certains arrivent en septembre en n'ayant pas lu les œuvres. Il faut se les approprier et les annoter."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !