1. Supérieur
  2. Prépas
  3. Coronavirus : les écrits des concours de l'ENS et de l'Ecole des chartes sont reportés et les oraux annulés
En bref

Coronavirus : les écrits des concours de l'ENS et de l'Ecole des chartes sont reportés et les oraux annulés

Envoyer cet article à un ami
Les écrits des concours de l'École nationale supérieure sont reportés, et les oraux annulés. // © l'Etudiant
Les écrits des concours de l'École nationale supérieure sont reportés, et les oraux annulés. // © l'Etudiant

Les épreuves écrites des concours d’entrée à l’ENS et à l'Ecole des chartes sont respectivement reportées du 22 au 30 juin et du 23 juin au 7 juillet en raison de l’épidémie de coronavirus. Tous les oraux sont annulés.

Cette année, le concours d'entrée en première année à l'Ecole nationale des chartes ne comporte que les épreuves écrites, selon un arrêté publié le 26 mai 2020. Les coefficients affectés à chaque épreuve sont inchangés.

Ces épreuves sont par ailleurs reportées. Les candidats à la banque d'épreuves littéraires passeront leurs examens les 23, 26 et 29 juin 2020. Les épreuves propres à l'Ecole nationale des chartes se tiendront quant à elles les 30 juin et les 1er, 2, 6 et 7 juillet.

L'ENS annule aussi les oraux

Les oraux sont également annulés pour les concours d'admission en première année à l'Ecole normale supérieure, à l'Ecole normale supérieure de Lyon, à l'Ecole normale supérieure de Paris-Saclay et à l'Ecole normale supérieure de Rennes.

Les candidats à l'intégration de l'École normale supérieure passeront les épreuves écrites du 22 au 30 juin.

Le concours dit "A/L" ou "lettres" aura ainsi lieu du 22 au 30 juin. Il était initialement programmé du 15 au 23 avril. Ce concours se passe à bac+2 et les candidats sont très majoritairement issus des classes préparatoires littéraires. Dans le concours A/L, une épreuve de langue ancienne est obligatoire (latin ou grec).

Le concours dit "B/L" ou "lettres sciences sociales", prévu du 20 au 28 avril, est quant à lui reporté du 22 au 29 juin.

Lire aussi : Des élèves de lycées défavorisés entrent à l’ENS

Épreuves écrites approfondies

Les épreuves écrites seront identiques à celles prévues en avril, tant dans le format que dans la correction. L’admission sera cependant déclarée sur cette seule épreuve.

"Ce sont des épreuves écrites très approfondies de 6 heures, cela permet vraiment de juger les candidats", affirme Marc Mézard, directeur de l’ENS-PSL.

Les étudiants qui n’ont pas excellé à l’écrit ne pourront pas se rattraper à l’oral, mais le recrutement ne devrait pas trop être modifié, explique-t-il. "L’oral est en effet très important. Mais nous avons observé les années précédentes que parmi les meilleurs à l’écrit, les deux tiers sont finalement admis. Il y a donc une forte corrélation entre les résultats à l’écrit et l’admission".

Lire aussi : Organisation des concours et examens 2020 : "Il faudra respecter les doctrines des autorités de santé"

Centres d’examens réorganisés

L’organisation des épreuves sera quant à elle revue. Les centres d’examens devront être réorganisés, avec des salles plus grandes ou plus nombreuses, afin de respecter une distanciation d’1m50 entre chaque candidat. Les étudiants et les surveillants devront également porter des masques et des gants. Les conditions sanitaires sont en cours de réflexion par un comité dédié à l’organisation des concours en période de pandémie.

Les étudiants peuvent par ailleurs s’inscrire dans un autre lieu d’examen que celui choisi à l’origine, s’ils ont déménagé pour le confinement par exemple.

Concernant les résultats, les jurys se tiendront le 3 août. Les candidats seront informés de leur classement le 7 août au plus tard.

Lire aussi : Coronavirus : Les concours post-prépa 2020 se dérouleront entre le 20 juin et le 7 août