En école de commerce, la pédagogie se veut active, concrète et innovante

Par Agnès Millet, publié le 05 Decembre 2022
4 min

Que l'on intègre une école de commerce après son bac, une prépa ou un autre cursus, on peut être désarçonné par la pédagogie. À côté des cours théoriques, place aux cas concrets, aux travaux de groupes et aux capsules vidéo.

Apprendre dans le métavers n'est pas encore tout à fait pour demain. Si beaucoup de grandes écoles travaillent sur la question, les cursus restent moins futuristes que ce que l'on pourrait croire. Mais vous pourriez être surpris ! Il y a de nombreuses façons d'apprendre et chaque école a sa propre méthode.

Les projets de groupe au cœur de la pédagogie en école de commerce

Dans la plupart des écoles de commerce, une partie des cours reste délivrée sous un format académique, de manière classique, en amphi ou en salle de classe : un professeur fait son cours, pendant que vous prenez des notes.

Pour compléter cette approche, vous participez à des travaux dirigés (TD) ou des travaux pratiques (TP). Là, vous serez dans des classes en demi-groupes et, le plus souvent, redivisés en groupes de quelques camarades.

Lire aussi

Les écoles de commerce vous préparent à votre futur job où vous devrez travailler en équipe. Théo, élève à l'Edhec, confirme. "Il y a beaucoup de projets de groupe, ce qui veut dire aussi beaucoup de notes de groupe." De quoi inciter tout le monde à s'y mettre.

Pédagogie inversée et séminaires en immersion

Mais au-delà de ces cours classiques, se développent aussi des enseignements plus
innovants,
fondés notamment sur la pédagogie inversée. Dans ce contexte vous devez être proactif. Vous recevez, en amont du cours, différents supports sur une thématique que vous devez assimiler. Et le cours avec le prof est consacré aux questions et à la mise en pratique.

Dans d'autres cas, c'est l'immersion qui prime. "À l'Edhec, il y a des séminaires d'une journée deux ou trois fois par an. J'ai surtout aimé le challenge négociation. Nous étions divisés en groupes qui représentaient Lactalis et Carrefour et nous devions fixer un prix du lait convenant à tous", relate Théo.

Le jeune homme évoque aussi le jeu de rôle, idéal pour se mettre dans la peau d'un manager ou d'un salarié, avec inversion des places dans un second temps.

Les business cases, pilier des écoles de management

Autre pilier des écoles de commerce : les business cases. Il peut s'agir de cas pratiques que le professeur utilise d'une année sur l'autre pour vous faire bûcher sur le business model d'une entreprise.

Lire aussi

Mais vous travaillerez aussi sur des problématiques réelles que viendront vous présenter les entreprises. "En deuxième année, nous avons travaillé plusieurs mois sur la stratégie digitale d'une PME [petite et moyenne entreprise] locale, spécialisée dans la confiserie. C'était passionnant de leur proposer des solutions", se réjouit Audrey, en 3e année de PGE, à l'EM Strasbourg .

Capsules vidéo et serious games comme compléments de cours

Après la pandémie, beaucoup d'écoles de commerce tirent les leçons du tout distanciel imposé. Aucune n'y recourt massivement mais elles sont nombreuses à proposer des capsules vidéo utiles pour découvrir ou approfondir une notion. Le cours distanciel en direct est un atout, dans certains cas. "En data marketing, certaines séances se faisaient à distance. Avec le partage d'écran, c'est plus facile d'apprendre le fonctionnement d'un logiciel", explique Audrey.

Lire aussi

À l'Ieseg, école de commerce post-bac, on propose des modules de jeux vidéo pour compléter les cours. Et chez Neoma, l'IA (intelligence artificielle) est utilisée pour personnaliser les exercices, en fonction des difficultés de chacun… Le futur en marche !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !