Enzo a choisi Skema Sophia-Antipolis pour la richesse de sa vie associative

Par Eva Mignot, publié le 09 Octobre 2018
4 min

Écologie, développement durable, humanitaire... Enzo est un citoyen engagé qui aime convaincre et fédérer autour des questions de société qu'il juge importantes. Il détaille comment son cursus à Skema lui permet de mener études et défense des causes qui lui tiennent à cœur.

"J’ai toujours été attiré par les thématiques du développement durable et des énergies renouvelables", raconte Enzo, 23 ans. En entrant à Skema, c’est donc assez naturellement que le nouvel étudiant a choisi de rejoindre HOPE (Humanitarian Organization Promoting Equity), une association humanitaire défendant des valeurs sociales et écologiques.

Le jeune homme a passé un entretien de motivation pour intégrer l’association. "On m’a demandé ce que je pouvais apporter à HOPE et si j’avais du temps à lui consacrer. Il faut dire que prendre part à des associations humanitaires est assez chronophage", reconnaît-il. Pour les grands événements, les adhérents peuvent consacrer jusqu’à dix heures par semaine à organiser des galas de charité ou à rechercher des partenaires.

Un étudiant engagé

"J’apprécie particulièrement tout l’aspect communication : j’aime sensibiliser le plus de personnes possible à la cause que je défends", explique Enzo, désormais en deuxième année de Bachelor (BBA in Global Management) à Skema Sophia-Antipolis.

Au cours des six mois qu’il a passés dans l’association, Enzo a travaillé sur la mission Project Rescue Ocean, dont le but est de nettoyer les plages d’Antibes. Il a également contribué à développer des ruches à l’école. "Mais le projet 'Espero com Camille Murris' est celui qui nous a le plus tenu à cœur", raconte le jeune homme.

Lire aussi

Camille Murris, étudiante à Skema, était très impliquée dans HOPE. Elle souhaitait partir en Amérique du Sud et aider des enfants dans le besoin. Mais la jeune fille a été tuée lors de l’attentat de Nice en 2016 avant d’avoir pu aller au bout de son projet. Pour lui rendre hommage, une dizaine d’étudiants de l’association sont partis à Belo Horizonte (Brésil) afin d’aider à la construction d’une annexe pour un centre d’accueil d’enfants défavorisés. "Je n’ai pas pu me joindre au groupe, car je travaillais. Mais j’ai participé à la préparation du voyage", précise Enzo.

Pour Enzo, Skema s’apparente aux campus américains. La vie associative y est presque indissociable de la scolarité. "Participer à une association est important pour s’intégrer, pour partager ses envies et ses rêves", conclut l’étudiant.

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !