1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Simon apprécie l'aspect très professionnalisant d'un BBA
Portrait

Simon apprécie l'aspect très professionnalisant d'un BBA

Envoyer cet article à un ami
Simon Moreau, en 2e année du BBA emlyon. // © Photo fournie par le témoin
Simon Moreau, en 2e année du BBA emlyon. // © Photo fournie par le témoin

Simon s’est orienté vers le BBA emlyon pour l’international et sa professionnalisation. Il apprécie également la possibilité d’avoir un large choix de parcours et de cours pour personnaliser son cursus.

Découvrez notre classement 2019–2020 des écoles de commerce post-bac en 4 ou 5 ans

"J’ai choisi un BBA pour l’aspect très professionnalisant et l’international. En 2e année, j’ai déjà quatre mois de stage à mon actif et je travaille tous les jours en entreprise à travers le BBA Junior Consulting dont je suis président. Je repars pour six mois de stage prochainement.

En BBA à l’emlyon on passe deux ans sur les quatre à l’étranger, entre les stages et les périodes d’échanges. En deux ans et demi, j’aurai passé un an à l’international et près de dix mois en entreprise.

Un parcours à la carte

Le programme à la carte au niveau du choix du parcours et des cours a également été un facteur déterminant. Deux étudiants de 2e année peuvent avoir des profils très différents en fonction de leurs choix et expériences. En fin de cursus, nous pouvons encore personnaliser notre parcours : moins de théorie et plus de stages ou l’inverse, un double diplôme ou le choix de l’alternance, l’étranger etc.

Projets et missions sont très présents dès la première année (un projet à monter en six mois). L’associatif, qui est très encouragé, est une force. Président du BBA Junior Consulting, j’ai pu appréhender le fonctionnement d’une entreprise, la gestion d’une trésorerie, la gestion de projet, des études de marché directement avec des professionnels, la réalisation d’événements. C’est très concret et cela nous encourage à entreprendre, innover !

Lire aussi : Ouverture du capital des business schools : après EM Lyon, à qui le tour ?

Une liberté pour entreprendre

Cette liberté d’entreprendre est pour moi l’une des forces du BBA de l’emlyon. Le prototypage (imprimantes 3D, découpes lasers, logiciels CIA…) nous apporte des compétences parallèles qui permettent d’entreprendre. Les sources et ressources à notre disposition – études de marché et bases de données, bibliothèque numérique… – sont énormes et accessibles jusqu’à cinq ans après notre diplôme. Des salles et boxes, le learning Hub, sont très utiles pour s’entrainer sur des présentations. Nous disposons d’un panel d’outils et c’est une grande valeur ajoutée de l’école."

Pour aller plus loin : Jayson s’est orienté vers une formation en cinq ans pour son approche expérientielle / Margaux a choisi une école post-bac pour "son parcours direct jusqu’à bac+5"