ESIS : la pratique au cœur des formations

Par L'Etudiant Fab, publié le 14 Avril 2021
5 min

Que vous passiez le bac ou que vous ayez déjà entamé des études supérieures, vous pouvez suivre une formation en audiovisuel via l’ESIS, l’École Supérieure de l’Image et du Son, à Paris. Les cours dispensés par des professionnels en activité et la grande place accordée à la pratique favorisent les apprentissages et l’insertion professionnelle.

Un BTS Audiovisuel

L’ESIS ouvre dès la rentrée prochaine un BTS Audiovisuel (bac +2) proposant quatre options :

  • Montage, avec la maîtrise de logiciels comme Premiere et Avid.
  • Gestion de production, pour apprendre l’organisation des productions audiovisuelles.
  • Image, pour savoir utiliser les caméras professionnelles, la lumière et apprendre à organiser un plateau TV.
  • Son, pour se former à la maîtrise des outils techniques d’enregistrement, de mixage et de montage sonore.

En complément de ces quatre options, un programme en tronc commun permet aux étudiants d’apprendre à se servir du matériel et de consolider leurs connaissances dans l’univers de l’audiovisuel.

Un Bachelor pour les métiers de l’image

Réaliser un film, une pub, retransmettre une pièce de théâtre… Le Bachelor Audiovisuel & VFX de l’ESIS offre une formation complète aux futurs réalisateurs, producteurs et techniciens de l’audiovisuel.
Dès leur première année, les étudiants choisissent entre l’option Réalisation et l’option Post-production, mais conservent des cours fondamentaux en commun (méthodologie de plateau, analyse de l’image, anglais professionnel, histoire du cinéma, gestion du son…). Ils acquièrent des connaissances techniques grâce aux exercices pratiques (tourné-monté, court-métrage, retouche d’images fixes…) et se familiarisent avec le matériel.
En deuxième année, des ateliers pratiques leur permettent d’approfondir leurs connaissances et de collaborer sur des projets communs.
La dernière année, c’est le moment de choisir une spécialisation parmi quatre options : Réalisation, Image, Production, Post-production & Effets spéciaux.

Un Bachelor pour les amoureux du son

Si votre cœur penche plutôt pour les métiers du son (ingénieur du son, assistant audio, opérateur de mastering, créateur son, perchman, bruiteur…), le Bachelor Son est fait pour vous. Les deux premières années, les étudiants acquièrent les bases scientifiques, artistiques et pratiques à travers des cours de radio, studio musique (enregistrement, mixage, culture musicale…) et de son à l’image (prise de son, fiction, post-production…).
En troisième année, ils se spécialisent entre ciné/TV/radio (avec des cours de publicité, de fiction, de montage son, de mixage ciné, etc.) ou studio/live (avec des cours de sonorisation, de mastering, d’habilitation électrique, des ateliers d’enregistrement, etc.).

Un Mastère en alternance

Afin de répondre aux exigences du marché, l’ESIS propose aux titulaires d’un bac +3 (ou équivalent) le Mastère Communication et Production cinématographique pour transmettre toutes les connaissances utiles en matière de production, distribution, diffusion et exploitation des œuvres audiovisuelles. Sa particularité : il se pratique en alternance. De quoi allier les connaissances théoriques à l’expérience sur le terrain. L’étudiant se construit au passage un vrai carnet d’adresses grâce aux intervenants dans les cours et ateliers, à l’immersion en entreprise… Durant ces deux années d’études, 12 semaines pratiques permettent de produire des web séries, pubs, courts-métrages, « short comedies », en étant encadré par des professionnels.
Le Mastère se conclut par la remise d’un mémoire et sa soutenance devant un jury de professionnels.
Une fois le diplôme en poche, les débouchés sont nombreux : producteur de court ou long-métrage, programmateur de film, responsable marketing, exploitant de salles de cinéma, acheteur de programmes audiovisuels pour les chaînes de télévision…

Stages et alternance : un lien avec le terrain

Une large part de l’enseignement est consacrée à la pratique, notamment par le biais de stages ou d’alternance.
Pour le BTS Audiovisuel, il est possible de le réaliser en alternance sur les deux ans, avec comme rythme une semaine à l’école et une semaine en entreprise.
Pour le Bachelor, l’étudiant peut trouver un stage, pendant l’été, dès sa première année. En deuxième et troisième année, des stages de six à huit mois et de trois à cinq mois sont programmés, en France ou l’étranger, tandis que les cours ont lieu quatre à cinq jours par semaine.
Quant au Mastère, il s’effectue en alternance sur deux ans, à raison d’un jour par semaine à l’école et quatre jours en entreprise. Une bonne solution pour financer, en partie ou totalement, ses études.
Ces immersions en milieu professionnel sont formatrices. Elles permettent d’avoir une meilleure vision du métier, d’acquérir de l’expérience et de se constituer un réseau.
L’insertion sur le marché du travail est souvent facilitée par ces expériences. Bien encadrés et encouragés à développer leur autonomie, 86 % des étudiants de l’ESIS décrochent un emploi l’année d’obtention de leur diplôme.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !