Huit conseils pour réviser dans les bibliothèques universitaires

Par La rédaction de l'Etudiant, mis à jour le 23 Août 2021
5 min

Les étudiants qui lisent réussissent mieux que les autres. L'endroit idéal pour cela : la bibliothèque universitaire. Comment composer avec les horaires et les files d'attente à l'entrée ? Quelles règles faut-il suivre pendant la crise sanitaire ?

Si vous n'avez encore jamais mis les pieds à la BU, il est temps de changer vos habitudes. Les férus de bibliothèque obtiennent de meilleures notes que les autres. Et la réussite se renforce avec le nombre de documents empruntés : plus on lit, mieux on réussit !

1. Allez à la BU dès le début d'année

Premier conseil, rendez-vous à la BU dès la rentrée pour vous familiariser avec le lieu. L'ambiance feutrée des salles de lecture favorise la concentration. Vous disposez aussi de toutes les ressources documentaires nécessaires et souvent d'ordinateurs mis à disposition. Une aubaine si les cours à distance vous pèsent !

Les BU ont par ailleurs évolué à l'aune de la crise sanitaire. "Nous avons déployé de nouveaux services, notamment pour lutter contre la fracture numérique. Nous avons par exemple prêté des ordinateurs portables, souvent avec des aides des régions et métropoles", souligne Marc Martinez, président de l'ADBU, l’association des cadres des BU.

2. Sollicitez l'aide du personnel

Beaucoup d'étudiants butinent au hasard des rayons sans trouver ce qu'ils recherchent. Et sans oser demander d'aide au personnel de la bibliothèque.

Pourtant, leur aide est précieuse, d'autant que les ressources sont parfois gigantesques. Sur les deux millions d'ouvrages de la bibliothèque de la Sorbonne par exemple, seuls 40.000 sont en libre accès. Les autres doivent être commandés à partir du catalogue.

3. Pour avoir une place, choisissez les bons horaires

Les BU représentent 70 millions d’entrées par an. Certaines bibliothèques sont saturées l'après-midi ou le dimanche. En particulier dans la région parisienne, qui compte 12 étudiants pour une place, selon le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour limiter l'engorgement, la bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe a posté une webcam à l'entrée pour que les internautes puissent estimer le temps d'attente éventuel, tandis que Sainte-Geneviève, située également dans le Ve arrondissement de Paris, diffuse en temps réel sur son site Internet le nombre de places disponibles. De manière générale, évitez d'occuper une place en laissant vos affaires quand vous sortez de la bibliothèque.

4. Suivez votre BU sur Facebook, Twitter ou Instagram

Les bibliothèques universitaires sont toutes présentes sur les réseaux sociaux. Suivre la vôtre vous permettra d'être informé en temps réel des fermetures inopinées, des travaux, des pannes de wi-fi ou des nouvelles normes sanitaires. Un moyen d'éviter des déplacements inutiles.

Les BU ont également recours aux réseaux sociaux pour diffuser des renseignements concernant l'évolution des conditions d'emprunt, les formations en documentation ou les manifestations culturelles à venir. Un moyen simple de faire le plein d'infos.

5. Profitez des espaces de "co-working"

De plus en plus de bibliothèques proposent des salles de travail en groupe. L'UPEC (Université Paris-Est-Créteil), par exemple, en compte 27 qui peuvent accueillir jusqu'à dix personnes pour les plus grandes. Ces salles réservables en ligne sont disponibles jusqu'à six heures par semaine par étudiant. La bibliothèque de la Sorbonne a aussi prévu un espace de co-working réservable. Il est accessible même quand la bibliothèque est complète.

Les BU proposent aussi des formations à la maîtrise de ressources documentaires, un appui à la recherche, et des activités culturelles sous forme numérique.

6. Réservez les livres à l'avance

Les catalogues des bibliothèques sont tous accessibles en ligne. Vous avez donc la possibilité de vérifier à distance la disponibilité et l'emplacement des documents qui vous intéressent. Cela vous évitera un déplacement inutile.

Depuis votre compte lecteur, vous pouvez aussi consulter vos prêts, les prolonger, poser une alerte et réserver des ouvrages. La réservation est cruciale dans une bibliothèque historique comme celle de la Sorbonne car la large majorité des ouvrages n'est pas en libre accès.

7. Renseignez-vous sur les normes sanitaires

Après plusieurs mois avec une jauge limitée à 50%, les BU peuvent vous accueillir sans réservation et sans jauge depuis début juillet 2021. Elles sont par ailleurs exemptes de pass sanitaire. Attention, ce n'est pas le cas des bibliothèques non universitaires, comme la BPI du Centre Pompidou. Il est donc prudent de se renseigner avant de vous y rendre.

Les conditions pourront par ailleurs changer selon l'évolution de la situation sanitaire. "Nous prévoyons la possibilité de revenir à l’ancien protocole durant toute l’année universitaire. Nous gardons tous les dispositifs et protocoles pour pouvoir les déployer si la situation sanitaire l'exige", prévient le directeur de l'ADBU, Marc Martinez.

8. Utilisez l'aide en ligne

De nombreuses bibliothèques proposent une aide en ligne, sous forme de messagerie instantanée ou d'e-mails. N'hésitez pas à y poser toutes vos questions, d'ordre pratique ou concernant les documents disponibles.

Le site Ubib.fr regroupe quant à lui les BU de 22 universités et permet de leur poser des questions.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !