Les atouts d’une formation dans le sport hors Parcoursup

publié le 09 Novembre 2020
4 min

Alors que nombre d’étudiants se retrouvent sur la touche après l’été, les formations dans le sport hors Parcousup tirent leur épingle du jeu, notamment grâce aux rentrées décalées. Décryptage avec Sports Management School, une école de commerce internationale spécialisée en sport business et management du sport.

Nouvel outil destiné à recueillir et gérer les vœux d’affectation des futurs étudiants de l’enseignement supérieur français, la plateforme web Parcoursup a été lancée en 2018. Est-on pour autant obligé de passer par Parcoursup pour intégrer le supérieur ? Pas du tout.

De nombreuses voies sont possibles pour ne pas rester éternellement sur la touche. À commencer par le secteur du sport et le cursus proposé par l’école du moment, la Sports Management School.

Autonomie et réseau de partenaires

« La différence, c’est que nous faisons nos propres admissions et concours », explique David Mignot, le directeur académique de SMS, une école fondée à Paris en 2011. « Il n’y a pas toute cette intelligence artificielle qui se met en place pour savoir si l’étudiant ira à Bordeaux, Paris ou Nancy. N’étant pas dans Parcoursup, on n’a pas la force de communication de l’État, mais ça fonctionne très bien. »

Portée par son réseau de 1000 alumni et d’entreprises partenaires qui forment aujourd’hui les acteurs majeurs du sport business, Sports Management School n’a en effet plus rien à prouver en termes de qualité d’enseignements générateurs d’employabilité. Son Bachelor en management du sport permet l’obtention d’un titre RNCP niveau II (niveau 6 européen) équivalant à un niveau bac +3/4.

« Notre réseau est très important », confirme Michael Tapiro, fondateur de l’école et ancien joueur de rugby au Stade français. « Nous sommes présents dans tous les secteurs avec, autour de nous, des institutions de grande qualité. Nos étudiants ont une prise directe pour y réaliser des stages et, à terme, être embauchés. »

La solution des rentrées décalées

Autre atout ? Les rentrées décalées ! Une vraie solution pour les étudiants qui n’ont pas obtenu leur premier choix via Parcoursup ou ceux qui ne sont tout simplement pas convaincus par le programme proposé en STAPS.

« On s’est rendu compte qu’il y avait énormément de jeunes non-inscrits, en échec ou en reconversion, poursuit David Mignot. L’idée est de les accompagner beaucoup plus tôt en termes d’apprentissage, afin qu’ils ne perdent pas leur année entière. »

Pour ce faire, SMS propose une rentrée sous format accéléré au mois de janvier, que ce soit pour les Bachelors première année ou les masters 1. Au programme ? Un total de 70 heures de cours donnés sur 10 jours pour les matières principales, avec à l’arrivée un partiel pour valider ou non une entrée au second semestre du cursus choisi.

Un accompagnement personnalisé

L’autre valeur ajoutée de SMS se trouve dans l’encadrement personnalisé de chaque étudiant. Un suivi aux petits oignons qui permet à chaque apprenti de construire sereinement son projet professionnel.

Outre la mise à disposition des services d’un coach certifié, SMS peut compter sur un département Carrières dédié à l’orientation de ses managers en herbe. Sans oublier les nombreuses missions internes et professionnalisantes confiées aux étudiants dans le cadre de leurs études. Résultat : près de 93 % d’entre eux sont en poste avant l’obtention de leur diplôme.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !