Qui sont les nouveaux ministres de l'Enseignement supérieur et de l'Éducation nationale ?

Par Zineb El Mountassir, publié le 25 Mai 2022
3 min

Même si la politique peut sembler loin des préoccupations d'orientation, savoir qui occupe les ministères de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur peut avoir du sens... L'Etudiant vous présente les deux nouveaux ministres dont les décisions pourraient avoir un impact pour les élèves et étudiants.

Après l’annonce de la nomination d’Elisabeth Borne comme Première ministre, les noms des principaux ministres qui forment le nouveau gouvernement, étaient attendus avec impatience.

Plusieurs noms circulaient, mais ce sont deux profils inattendus qui prennent la tête de deux ministères qui concernent directement les élèves du secondaire et les étudiants du supérieur. L’historien et intellectuel Pap Ndiaye, a été nommé ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ; la physicienne et présidente d'université Sylvie Retailleau, hérite du ministère de l'Enseignement supérieur et la Recherche.

Pap Ndiaye, l'anti-Blanquer

Celui qui remplace Jean-Michel Blanquer, Pap Ndiaye est âgé de 56 ans, spécialiste des États-Unis et des questions raciales. Il occupait depuis février 2021, le poste de directeur du musée de l’Histoire et de l’Immigration. Diplômé de l'École nationale supérieure (ENS) et titulaire d’un doctorat de l’École des hautes études en sciences sociales (EHSS), il y a été maître de conférences puis professeur à Sciences po Paris.

L'arrivée de Pap Ndiaye interroge. De par son profil, sa nomination est un symbole fort en rupture totale avec les positions de Jean-Michel Blanquer. Mais il hérite malgré tout de nombreuses réformes à poursuivre, notamment celle du lycée, et des décisions à concrétiser comme le retour des maths dans le tronc commun en première.

Sylvie Retailleau, des réformes à finaliser et la précarité étudiante en ligne de mire

L’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, cède elle sa place à Sylvie Retailleau. Chercheuse en physique des composants, elle occupait depuis 2020 le poste de présidente de l’université Paris-Saclay.

Âgée de 57 ans, elle a fait toute sa carrière dans l'enseignement. Diplômée de l’ENS Paris-Saclay (anciennement l’École normale supérieure de Cachan) et agrégée de physique, la nouvelle ministre est titulaire d’un doctorat en sciences à l’université d’Orsay, aujourd’hui Paris-Saclay.

Si de nombreuses réformes dans l'enseignement supérieur ont été mises en place par Frédérique Vidal, Sylvie Retailleau devra poursuivre leur mise en place, notamment la réforme des études de santé, celles des BUT ou encore en matière de recherche. Mais elle est surtout attendue pour agir contre la précarité étudiante et la réforme des bourses.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !