1. À quoi sert le brevet ?
Décryptage

À quoi sert le brevet ?

Envoyer cet article à un ami
Le brevet des collèges n'est pas une simple formalité... // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards
Le brevet des collèges n'est pas une simple formalité... // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards

Les élèves de troisième sont dans les starting-blocks. Le 28 juin sonnera le départ du brevet. Méthodes de travail, conditions d’examen, gestion du stress… Si ce premier examen ne conditionne pas votre passage en seconde, il n'en est pas moins important.

"Le brevet, ça ne sert à rien. Je l’avais déjà sans le passer avec la compensation du contrôle continu. Il n’y a aucun enjeu…, déclare Sarah, qui a passé le DNB (diplôme national du brevet) en 2017. Je ne comprends pas l’intérêt de cet examen. On peut passer au lycée sans l’avoir, cela lui fait perdre tout son sens", conclut-elle. Nombreux sont les élèves qui ont la même opinion. Et pourtant… le brevet a ses enjeux et son intérêt.

Lire aussi : Le classement des collèges 2018

Près de 9 diplômés sur 10

Souvent, le brevet est accusé d’être "donné" à tous les élèves de troisième. En 2017, le taux de réussite s'élevait à 89 %. Pour un professeur de collège de Saint-Étienne (42), "à cause de questions de plus en plus simples, ce taux de réussite n’est pas représentatif du niveau réel des élèves".

Le brevet a donc une "valeur symbolique" déclare l’enseignant. Cet examen final et national permet de respecter "l’équité nationale" : il se déroule anonymement et permet un traitement égal pour tous les jeunes, sans distinction du collège d’origine ou du classement. "Cela ne sera bientôt plus le cas du baccalauréat, déplore le professeur, alors qu'il permettait jusqu'ici de conserver une équité totale entre tous les bacheliers. Le futur bac, toujours en discussion, devrait a priori intégrer plus de contrôle continu." Pour lui, le DNB est donc d’autant plus important.

Lire aussi : Réforme du bac et du lycée : ce qui va changer pour vous

Le premier examen

Si le brevet paraît parfois dérisoire face au baccalauréat, il n’en reste pas moins important dans la vie des élèves. Cette étape est formatrice : il permet de "se mettre dans les conditions réelles d’un examen national. C'est une première fois pour les élèves de troisième qui doivent apprendre à gérer leur stress. Il faut qu’ils mettent en œuvre une stratégie de révisions et s’organisent en conséquence pendant l’année scolaire. L'examen permet en outre aux élèves de s’imprégner d’un sujet avec plusieurs feuilles, de gérer des documents, de ne pas se perdre dans les questions et de trier et sélectionner des informations pour se justifier et élaborer des éléments de réponses à l’aide des compétences qu'ils ont acquises durant toute leur scolarité, explique l'enseignant stéphanois. Avec la réforme, le brevet est donc devenu une sorte de mini-bac indispensable.

Je me sentirais mal si je n’étais pas fichue de l’avoir !

Pour Constance, qui se prépare pour ses épreuves, "ne pas avoir le brevet, c’est quand même partir du mauvais pied. On travaille toute l’année pour le préparer. Je me sentirais mal si je n’étais pas fichue de l’avoir !" Le professeur est d’accord sur ce point. Pour lui, le brevet est "une motivation pendant toute l’année". L’examen permet de faire le bilan de ce que vous avez appris au collège.

Il permet aussi de vérifier votre niveau et d’envisager plus objectivement les études secondaires. "Si vous avez beaucoup de mal au moment du brevet, peut-être qu’envisager une seconde générale n’est pas la meilleure option, déclare-t-il. Obtenir le brevet, avec mention notamment, permet à l’élève de s’intégrer plus rapidement aux méthodes et exigences de travail du lycée. Un élève un peu juste au moment du brevet devra mettre les bouchées doubles pour rester dans la course une fois en seconde."

Un examen utile et "payant"…

Avoir une mention bien ou très Bien au brevet des collèges permet aux élèves boursiers d’obtenir une bourse au mérite, qui s’élève à 800 €. Une aide non négligeable, qui vous aidera à financer la poursuite de vos études.

Le brevet est également obligatoire pour accéder à certains métiers. Avoir obtenu cet examen est nécessaire pour passer les concours de la fonction publique de catégorie C et travailler, par exemple, en tant que magasinier des bibliothèques ou surveillant pénitentiaire.

… mais pas indispensable

L’obtention du brevet ne conditionne pas la suite de votre cursus. Le diplôme n’est pas exigé par les lycées. On peut rentrer sans problème en apprentissage ou suivre un CAP (certificat d'aptitudes professionnelles) sans avoir obtenu ce sésame. L’entrée en seconde (générale et technologique, ou professionnelle) est aussi tout à fait possible.

Attention ! À l’inverse, avoir le brevet ne vous met pas à l’abri d’un redoublement. Le professeur stéphanois regrette que le brevet ait lieu après les conseils de classe et les propositions d’admission dans le secondaire : "L’examen serait moins critiqué et plus pris au sérieux si les enjeux pour les élèves étaient encore plus importants".