L’ultime fiche de révision du Code de la route

Par L'Etudiant Fab, publié le 18 Mars 2021
8 min

On continue avec notre fiche de révision de compétition. Dans notre précédent article, nous avons évoqué toutes les notions à connaître par cœur sur les infractions au Code, les limitations de vitesse et le mode de calcul des distances de sécurité. Cette fois-ci, nous abordons le véhicule, ses équipements et ses passagers, les notions basiques de mécanique, de premiers secours et d’éco-conduite.

Au sommaire :

1. Ce que vous devez avoir dans votre véhicule
2. Les règles de sécurité pour le transport des enfants
3. La mécanique et l’entretien du véhicule dans le Code de la route
4. Les aides à la conduite
5. L’éco-conduite
6. Les premiers secours
7. Statistiques à retenir pour l’examen du Code

1. Ce que vous devez avoir dans votre véhicule

Commençons nos révisions des cours de Code par ce que vous devez toujours avoir sur vous : votre permis de conduire, l’attestation ou le certificat d’assurance du véhicule et le certificat d’immatriculation (la carte grise). Vous devez également avoir un gilet de sécurité (gilet jaune ou orange) à portée de main et un triangle de sécurité à bord du véhicule (le coffre est autorisé). La boîte d’ampoules de rechange est uniquement conseillée. Le constat amiable n’est pas obligatoire, mais rappelez-vous qu’il doit être renvoyé dans les cinq jours ouvrés suivant l’accident à sa compagnie d’assurance.

2. Les règles de sécurité pour le transport des enfants

La réglementation impose que les enfants de moins de 10 ans soient transportés dans un dispositif homologué adapté à leur morphologie et à leur âge :

  • Jusqu’à 13 kg : un lit nacelle
  • De 9 à 18 kg : un siège à harnais ou un siège réceptacle
  • De 18 kg à 36 kg : un rehausseur

Il est interdit de transporter un enfant à l’avant, sauf sous certaines conditions :

  • Lorsque l’enfant a de 0 à 12 mois.
  • Lorsque toutes les places arrière sont déjà occupées par des enfants de moins de 10 ans.
  • Lorsque les places arrière sont inutilisables ou dépourvues de ceintures.

Dans tous les cas, il doit absolument être installé dans un siège dos à la route et l’airbag passager doit être désactivé (position « off »).

3. La mécanique et l’entretien du véhicule dans le Code de la route

Faisons le tour des notions essentielles à connaître sur le thème de la mécanique dans le Code de la route. Un voyant du tableau de bord rouge indique un danger, je dois m’arrêter ou me rendre chez le garagiste le plus proche. Je contrôle les niveaux (huile, liquide de frein et de refroidissement et lave-glace) de mon véhicule tous les mois ou les 1 000 km pour augmenter la longévité du moteur et économiser du carburant. Un manque d’huile peut provoquer une forte chaleur dans le moteur, une déformation des pièces métalliques et une casse du moteur. Je contrôle aussi l’état de mes essuie-glaces. Mon véhicule doit être équipé d’au moins un essuie-glace.

Je contrôle l’état de mes pneus : j’en vérifie l’usure grâce aux témoins dans les rainures et la pression en station-service. Si les rainures se trouvent au niveau des témoins d’usure, à 1,6 mm, c’est que les pneus sont trop usés. Il est préférable de contrôler la pression des pneus à froid. Par conséquent, si je fais plus de trois kilomètres avant de trouver une station de gonflage, j’ajoute 0,3 bar à la pression recommandée par le constructeur (indiquée sur l’étiquette collée dans l’ouverture de la porte du conducteur). Lorsque mes pneus sont sous-gonflés, ils risquent d’éclater, ils adhèrent moins à la route (ce qui augmente ma distance de freinage) et mon véhicule consomme plus de carburant.

4. Les aides à la conduite

Une voiture à boîte automatique ne possède pas de pédale d’embrayage. Pour retirer la position P (Park) d’une boîte automatique, il faut appuyer sur le frein.

L’ABS évite le blocage des roues en cas de freinage d’urgence. L’AFU (Aide au Freinage d’Urgence), obligatoirement combinée à l’ABS, amplifie la force de freinage. L’EPS s’actionne en cas de perte d’adhérence pour compenser les dérapages. Les amortisseurs assurent la tenue de route du véhicule.

Les feux adaptatifs se situent à l’avant du véhicule. Le régulateur de vitesse permet de maintenir une allure constante, il s’utilise sur les voies rapides avec une bonne visibilité et une circulation fluide. Son utilisation est à exclure en ville. Le limiteur de vitesse permet d’éviter de dépasser la vitesse maximale. Il est donc très utile en ville, par exemple.

Enfin, pour sortir de mon véhicule, j’ouvre la portière de préférence avec la main droite, ce qui me force à me tourner et me permet de contrôler mon angle mort pour être sûr qu’aucune voiture ou cycliste ne s’y trouve.

5. L’éco-conduite

Adopter une éco-conduite a pour but de réduire ma consommation de carburant. Pour cela, je commence par bien choisir ma voiture. Depuis 2006, les professionnels doivent afficher la consommation moyenne et le taux d’émission de CO2 du véhicule sur l’étiquette énergie. Ensuite, j’entretiens régulièrement mon véhicule. Des pneus sous-gonflés, des filtres encrassés, etc., entraînent une surconsommation.

La consommation de carburant dépend aussi du style de conduite et de l’itinéraire emprunté. J’utilise le GPS ou le limiteur de vitesse sur les longues distances pour réduire mon temps de trajet. L’ordinateur de bord, notamment le compte-tours, permet de vérifier en temps réel si ma conduite est économique. Si je passe mes vitesses à un régime moteur élevé, la consommation de carburant augmente. Une conduite brusque peut vous faire dépenser jusqu’à 40 % de carburant supplémentaire. Enfin, je privilégie le vélo en ville (ou pour tout déplacement de moins de 2 km). L’intermodalité signifie l’utilisation successive de moyens de transport différents pour arriver à sa destination.

Retenez que circuler à 130 km/h au lieu de 120 km/h ne vous fait économiser que quatre minutes sur un trajet de 100 km. Sur autoroute, le principal facteur de consommation est la résistance à l’air. Rouler avec des barres de toit entraîne une surconsommation de 10 % environ. Enfin, utiliser la climatisation induit une surconsommation de 6 % sur l’autoroute et de 20 % en agglomération.

6. Les premiers secours

Lorsque vous arrivez sur un lieu d’accident, vous devez procéder dans cet ordre : protéger, alerter, puis secourir. Ne pas vous arrêter sur un lieu d’accident est un délit de non-assistance de personne en danger.

Pour protéger : j’actionne les feux de détresse, je mets mon gilet de sécurité et je place le triangle de sécurité à 30 mètres du lieu de l’accident. Puis je réalise un bref diagnostic de la situation et j’évalue l’état des victimes : est-ce qu’elles respirent ? Est-ce qu’elles sont conscientes ? Si une victime peut répondre à des questions simples ou si elle bouge, c’est qu’elle est consciente.

Pour alerter : j’appelle les secours, le 112, de mon portable ou d’une borne d’appel d’urgence pour être localisé(e) plus facilement. Je suis précis(e) dans mes indications (numéro de l’autoroute, sens de circulation, point kilométrique, état des victimes, etc.) et je reste au téléphone tant que la personne ne me dit pas de raccrocher.

Pour secourir : je ne déplace une victime qu’en cas d’absolue nécessité, seulement si elle est en danger réel et immédiat là où elle se trouve. Je n’enlève surtout pas son casque à un motard. J’essaye de maintenir la victime au chaud et éveillée en attendant l’arrivée des secours. Si elle ne répond pas et ne réagit pas, mais respire, je la mets en Position Latérale de Sécurité (PLS).

7. Statistiques à retenir pour l’examen du Code

  • La route est la première cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans.
  • Les usagers vulnérables les plus tués sur la route sont les piétons et les motos.
  • La majorité des piétons tués a plus de 65 ans.
  • La vitesse est désormais la première cause des accidents mortels sur la route (32 %), avec l’alcool en deuxième position (29 %), suivi de la fatigue et de l’inattention (10 à 20 %).
  • Boire du café ne réduit pas les effets de l’alcool.
  • Le risque d’accident mortel est multiplié par sept la nuit.

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road