1. Vie étudiante : 7 infos à connaître sur le resto U
En bref

Vie étudiante : 7 infos à connaître sur le resto U

Envoyer cet article à un ami
Ces étudiantes de Paris-Diderot mangent pour la première fois dans un restaurant universitaire. // © Delphine Dauvergne
Ces étudiantes de Paris-Diderot mangent pour la première fois dans un restaurant universitaire. // © Delphine Dauvergne

VIDÉO. Comment fonctionne un restaurant universitaire ? Les clichés sur le temps d'attente et la qualité de la nourriture sont-ils exagérés ? Le point en images.

Le RU (restaurant universitaire) Halle aux farines est situé au cœur du campus de l'université Paris-Diderot. Une proximité qui permet à environ 1.500 étudiants de s'y rendre chaque jour pour déjeuner. S'il y a déjà la queue un quart d'heure avant l'ouverture – prévue à 11h30 –, cela avance vite. "On n'en ressort pas plus de 30–45 minutes plus tard", indiquent des étudiantes en première année de LEA (langues étrangères appliquées) anglais-japonais.

Un repas à 3,25 €

La qualité des repas varie selon les plats que l'on choisit, mais les étudiants interrogés sont quasiment unanimes : "Un déjeuner équilibré à ce prix-là, c'est imbattable !", souligne une étudiante qui mange au RU pour la première fois.

Lire aussi : Étudiants, quelle note donnez-vous aux restaurants et aux logements des CROUS ?

Le ticket RU, dont le prix est fixé à 3,25 €, n'a pas augmenté depuis trois ans. Il donne droit à six points : un plat chaud "coûte" quatre points, une entrée un point, les desserts de un à deux points. Et si l'on veut rajouter un point à la formule, il faut débourser 0,55 €.

"Évidemment, les frites, c'est l'accompagnement qu'on vend le plus… Mais les étudiants aiment bien changer, donc on essaie de le faire le plus possible, en proposant notamment un plat du jour", explique Vincent Caron, le responsable de l'unité restauration sur le site Paris-Diderot. Parmi les projets en cours : développer une offre végétarienne et ouvrir l'un des espaces du RU l'après-midi pour permettre aux étudiants de faire du coworking.