Rentrée étudiante : ce que vous ne devez pas oublier

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 02 Septembre 2019 - Mis à jour le 24 Juillet 2020
5 min

Logement, santé, transport… Chaque année, la rentrée apporte son lot de casse-tête à résoudre. L’Étudiant a préparé votre to-do-list pour ne rien oublier et partir du bon pied en septembre.

À quelques jours de la rentrée, tout vous semble prêt et pourtant, il vous reste encore quelques détails à peaufiner. Et pas des moindre. Les démarches administratives ne sont pas toujours ce qu’il y a de plus intéressant à faire mais dans certains cas, vous ne pourrez pas y déroger.

1. Logement : souscrire une assurance habitation

C’est l’une des urgences de votre rentrée. Si vous emménagez dans un nouveau logement, que ce soit un studio, une colocation, une chambre chez l’habitant ou dans une résidence CROUS, vous devez obligatoirement souscrire une assurance habitation. Les prix peuvent varier en fonction du lieu, de la superficie… Cette assurance vous permettra d’être couvert en cas de dommages comme un incendie, un vol ou un dégât des eaux.

Lire aussi

2. Transport : prenez votre abonnement dès maintenant

Autre poste de dépense important : l’abonnement aux transports en commun. Bus, tram, métro… Tout au long de votre année scolaire, vous allez peut-être en avoir besoin. Pour connaître les tarifs et faire votre demande, renseignez-vous directement auprès du service mobilité de votre ville.

Les sociétés de transport proposent généralement des tarifs préférentiels pour les étudiants avec des réductions allant de 24% à Perpignan (66) à 88% à Arras (62). Pour en bénéficier, vous devez justifier votre statut grâce à votre certificat de scolarité ou votre carte étudiante.

3. Santé : choisissez votre mutuelle complémentaire

Depuis septembre 2019, tous les étudiants sans exception sont affiliés au régime général de la Sécurité sociale. Aucune démarche à faire, vos frais de santé continuent à être remboursés normalement. Votre carte vitale est mise à jour automatiquement dès que vous vous en servez. Une seule chose vous reste donc à prévoir : votre complémentaire santé. Même si elle est facultative, elle vous permettra d’être mieux remboursé pour vos soins médicaux. Vous pouvez aussi bien choisir la mutuelle de vos parents ou opter pour une mutuelle étudiante. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

4. Aides financières : faites valoir vos droits

D’une année sur l’autre, votre statut est susceptible de changer : vous passez de lycéen à étudiant, vous devenez apprenti, vous déménagez dans une autre région ou même à l’étranger… Tous ces changements peuvent donner lieu à de nouveaux droits comme les bourses du CROUS mais aussi des aides financières locales. Régions, départements ou même villes sont en mesure de vous donner un coup de pouce en début d’année si vous en faites vous-même la demande.

N’oubliez pas non plus de faire votre demande d’aide au logement à la CAF (caisse d’allocations familiales) une fois que vous aurez emménagé ou de déclarer tout changement de situation personnelle ou professionnelle.

Lire aussi

5. Les petits plus qui changent tout

En matière de restauration, vous pouvez payer vos repas au resto U du CROUS en utilisant votre carte Izly. La carte est disponible en version dématérialisée sur l’application Izly, mais votre carte étudiante peut aussi vous servir de carte de paiement (vous trouverez alors le logo Izly sur votre carte).

Lire aussi

Concernant les bons plans voyage : prenez la carte jeune européenne. Valable un an, elle coûte 10 euros en version numérique et 13 euros pour la version physique. Elle vous permet de profiter d’avantages dans plusieurs domaines comme la culture, le sport, les loisirs, les transports, la restauration… Et ce, à la fois en France mais aussi partout en Europe.

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !