"Foi", "foie", "fois" : comment les distinguer une fois pour toutes ?

Par Sandrine Campese du Projet Voltaire, publié le 19 Mai 2021
2 min

La particularité de ces homophones ? Ils ne vont pas par deux, mais par trois ! Ce qui ajoute encore à la difficulté... Une fois encore, l’étymologie permet de justifier la présence des lettres finales muettes.

Fois, un "s" hérité du latin

Fois, nom féminin, prend un "s" car il vient du latin vices, forme plurielle d’un nom signifiant "tour, succession". Au passage, c’est ce nom que l’on retrouve dans la locution vice versa qui veut dire "à tour (vice) renversé (versa)".

Comment sommes-nous arrivés à "fois" ? La racine vices est passée par les formes vez (passée telle quelle en espagnol) et feiz.

Foie, masculin malgré son "e"

Ne vous fiez pas à sa terminaison en -e, "fois" est le seul des trois à être masculin !

Il vient du latin ficatum, de ficus qui signifie "figue". Vraisemblablement parce que les Romains cuisinaient du jecur ficatum, c’est-à-dire du "foie farci aux figues", dont on n’a conservé que le ficatum.

Dans ces mots latins, aucun "e" à l’horizon ! Mais alors, d’où vient-il ? D’une forme altérée de ficatum : fecatum. Nous voilà rassurés.

Lire aussi

Foi, pas de lettre finale muette

"Foi" vient du latin fides qui signifie "confiance". Ce mot vous dit quelque chose ? C’est normal, on le retrouve dans "fidèle". Ce n’est donc pas un hasard si les personnes qui ont la foi sont appelées… "les fidèles".

Et pour bien mémoriser les trois, on se souvient de la comptine pour enfants : "Il était une fois une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix. Elle se dit : ma foi…"

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !