Le prix Samuel Paty veut faire réfléchir les élèves sur la liberté d'expression

Par Nalini Lepetit-Chella, publié le 14 Octobre 2022
4 min

L'association des professeurs d'histoire et de géographie va remettre le 15 octobre les premiers prix Samuel Paty, en hommage au professeur assassiné le 16 octobre 2020. Une deuxième édition est déjà lancée.

"Respecter autrui", "acquérir et partager les valeurs de la République" et "construire une culture civique". Ces principes de l'EMC (enseignement moral et civique) sont au fondement du prix Samuel Paty, mis en place en 2021 par l'APHG (association des professeurs d'histoire et de géographie) pour rendre hommage à leur défunt collègue.

Un écho aux cours d'EMC que l'enseignant avait donné à ses élèves de 4e les 5 et 6 octobre 2020, sur la liberté d'expression. Samuel Paty leur avait, à ce titre montré, des caricatures de Mahomet publiées par le journal Charlie Hebdo. Dix jours plus tard, le 16, il était assassiné à l'arme blanche à Conflans-Sainte-Honorine (78).

À travers ce prix, l'association vise à "favoriser la cohésion et la coopération", indique-t-elle. Elle récompense en effet des projets de classe, menés par les élèves avec un ou plusieurs de leurs professeurs. L'idée est notamment de "leur permettre de mieux comprendre pourquoi la liberté d’expression est essentielle tant en classe, que dans la société".

Lire aussi

Remise des prix aux trois classes lauréates de 2022

Les lauréats de la première édition ont été annoncés en juin, et le prix leur sera officiellement remis la veille des deux ans de la mort de Samuel Paty, ce samedi 15 octobre. En 2022, trois classes de lycéens ont été récompensées.

Le premier prix est attribué à une classe de 4e du collège Marie Mauron, à Pertuis (académie d'Aix-Marseille), qui a présenté un journal de bord racontant leur réflexion mémorielle autour de leur lieu de vie et de travail.

Le deuxième à un groupe d'élèves du collège Willy Mabrut à Bourg-Lastic (académie de Clermont-Ferrand), qui a réalisé un podcast autour de la liberté d'expression.

Et le troisième revient à dix élèves sourds et muets du collège Bachelard, à Dijon (21), qui ont rendu un clip de leur chorégraphie traduisant le poème de Gauvain Sers sur Samuel Paty.

La classe ayant obtenu le premier prix sera invitée à Paris pour visiter "un lieu emblématique de la démocratie républicaine", comme le Parlement, ainsi que le Panthéon. Les participants reçoivent également des livres.

Fin des inscriptions pour la deuxième édition

La deuxième édition du prix Samuel Paty, lancée à la rentrée 2022, est ouverte à tous les établissements du second degré, après avoir été réservée aux collèges la première année. Les lycées seront évalués dans une catégorie à part.

Le thème choisi reste lié à la liberté d'expression. Après "Sommes-nous toujours libres de nous exprimer ?" l'an passé, les collégiens et lycéens s'interrogeront sur "Les infox : quels dangers pour la démocratie ?". "Nos élèves y sont de plus en plus confrontés et les infox ont été dominantes dans l'assassinat de Samuel Paty", explique Fabien Salesse, secrétaire général de l'association.

Les classes doivent s'inscrire avant le 15 octobre 2022 et auront jusqu'à fin avril pour rendre leur projet. Le format est libre, à condition qu'il soit numérique ou numérisable. Mais il peut s'agir d'une BD, d'un plaidoyer, d'une vidéo, d'une affiche ou encore de photos, par exemple.

Les récompenses sont notamment financées par quatre partenaires de l'association : la Maif, le Souvenir français, le département des Alpes-Maritimes et Sciences po Lille.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !