1. Lycée
  2. "Les postes que j’ai occupés" : pourquoi doit-on accorder le participe passé ?
Boîte à outils

"Les postes que j’ai occupés" : pourquoi doit-on accorder le participe passé ?

Envoyer cet article à un ami
Voici la règle pour bien accorder le participe passé. (Illustration) // © Adobe Stock/weedezign
Voici la règle pour bien accorder le participe passé. (Illustration) // © Adobe Stock/weedezign

C’est une des règles les plus difficiles de la langue française : l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir quand le complément d’objet direct (COD) est placé avant le verbe. Cela fait beaucoup de mots compliqués... Pas de panique, on vous explique tout !

Nous avons tous appris à l’école que le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir ne s’accorde pas avec le sujet. On écrit ainsi : nous avons mangé, vous avez couru, ils ont chanté… Dans tous les cas, le participe passé reste au singulier, qu’importe si le sujet est pluriel !

En gardant en tête cette règle, il peut être tentant d’écrire, dans notre exemple, "les postes que j’ai occupé" puisque le participe passé est employé avec l’auxiliaire avoir (ai).

Lire aussi : Ecouter de la musique permettrait d'avoir un meilleur niveau en orthographe

Le participe passé s’accorde avec un COD placé avant le verbe

Oui… mais non ! Il ne vous aura pas échappé que le complément d’objet direct (COD), "postes", est placé avant le verbe. Et cela fait toute la différence ! En effet, le participe passé s’accorde avec le COD quand celui-ci est placé avant le verbe.

On pose la question : "J’ai occupé quoi ?", "des postes", nom masculin pluriel. Puisque la question est "quoi ?", "postes" est bien COD. De plus, il est placé avant le verbe. Par conséquent, on accorde le participe passé "occupé" au masculin pluriel, d’où : les postes que j’ai occupés.

Rappel : Question "quoi ?" ou "qui ?" = complément d’objet direct (COD) / question "à quoi ?" ou "à qui ?" = complément d’objet indirect (COI). On accorde le participe passé avec un COD mais jamais avec un COI (même placé avant le verbe).

Un billet de Sandrine Campese, auteure pour le blog du Projet Voltaire, et formatrice en orthographe. Pour ne plus faire de fautes, entraînez-vous avec le Projet Voltaire, no 1 de la formation en orthographe avec plus de 5 millions d’utilisateurs (écoles, entreprises, particuliers).