Par Service documentation de l'Etudiant, Fanny Guillerme, mis à jour le 15 Janvier 2021
3 min

Pour le CAP cuisine, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Où se former au CAP cuisine ?

Le CAP se prépare en deux ans après la classe de troisième, dans un lycée professionnel ou un CFA (centre de formation d’apprentis). Il est dispensé à temps plein ou en apprentissage. Il peut être dispensé en un an ou trois ans suivant le parcours de l’élève.

Pour trouver votre futur établissement :
Pour une formation en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, consultez notre annuaire de l’alternance.

Lire aussi

Quels sont les chiffres clés du CAP cuisine ?

– Nombre d'établissements : environ 430

  • Taux de réussite : 84,5%

Quel est le programme du CAP cuisine ?

Enseignement professionnel :

Organisation de la production de cuisine (grandes familles de produits alimentaires, fournisseurs, mesures d’hygiène, stocks et approvisionnement, le client, l’approche, les locaux…) ; préparation et distribution de la production de cuisine (organisation du pôle de travail, règles d’hygiène, éléments de culture culinaire contemporaine, techniques de cuisson et de préparations culinaires, dressage et envoi…).

Enseignement général :

Français ; histoire-géographie et enseignement moral et civique ; mathématiques-sciences physiques et chimiques ; EPS ; LVE ; arts appliqués et cultures artistiques.

Volume horaire sur les deux ans : 840 h

Stage en entreprise : 14 semaines sur les deux années.

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du CAP cuisine

Lire aussi

Quels sont les débouchés du CAP cuisine ?

Le titulaire de ce CAP est un professionnel qui réalise des plats grâce à ses différentes techniques et sa connaissance des produits alimentaires.

Il gère l’approvisionnement et le stockage des produits et peut élaborer un menu. Il prépare les aliments (légumes, viandes et poissons) afin de réaliser des mets chauds ou froids. Il sait mettre en valeur son plat en dressant l'assiette. Il tient compte des règles d’hygiène et de sécurité.

Exemples de métiers : chef(fe) de cuisine, commis(e) de cuisine, second(e) de cuisine.

Poursuite d'études : MC cuisinier en desserts de restaurant – MC employé traiteur – MC sommellerie – bac pro commercialisation et services en restauration – bac pro cuisine – BP arts de la cuisine – BP boucher – BP charcutier-traiteur.

Lire aussi