Plaidoyer ou plaidoirie : quelle différence ?

Par de notre partenaire Projet Voltaire, publié le 25 Septembre 2020
2 min

Si cette distinction n’a, sans doute, aucun secret pour les étudiants en droit, elle peut être obscure pour le commun des mortels. Vite, rendons justice à chaque nom en précisant son acception !

Un plaidoyer : une défense passionnée

Jadis, plaidoyer était un verbe qui signifiait "défendre une cause en justice". Le verbe a été remplacé par plaider, laissant le nom plaidoyer.

Initialement, ce nom avait, comme le verbe, une connotation juridique : le plaidoyer était le "discours prononcé à l’audience pour défendre le droit d’une partie". Depuis, le plaidoyer est sorti du cadre du droit : c’est la "défense passionnée d’une ou plusieurs personnes, d’une idée", au moyen d’une argumentation. Par exemple, un plaidoyer pour la paix. Il existe aussi des plaidoyers "contre", comme le "Plaidoyer contre la peine de mort" de Victor Hugo (1848).

Les synonymes de plaidoyer ne manquent pas, des plus courants aux plus littéraires : l’éloge, la louange, l’apologie, le dithyrambe, le panégyrique…

Lire aussi

Une plaidoirie : un exposé juridique

La plaidoirie a la même origine que le nom plaidoyer : le verbe plaidoyer ! Elle a repris l’acception juridique que le plaidoyer avait laissée libre : c’est "l’exposition orale des faits d’un procès et des prétentions du plaideur, généralement faite par un avocat". La plaidoirie est donc l’action de plaider.

En conclusion, si le contexte éloigne les deux termes, ils restent liés par l’origine et le sens. Ajoutons qu’ils sont de la même famille : celle de "plaire", le plaidoyer et la plaidoirie visent tous deux à défendre, à convaincre, donc à plaire !

Définitions issues du Petit Robert de la langue française.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !