Fiche métier : Orthophoniste

Métier : comment devenir orthophoniste ?
L'orthophoniste accompagne ses patients dans la résolution de troubles de langage, de voix., etc... © Adobe Stock

Troubles du langage ou du raisonnement, difficultés pour parler ou déglutir… L’orthophoniste évalue les capacités du patient puis met en place des séances d’exercices et d’apprentissage. L’objectif de ce métier de la santé ? Réduire voire faire disparaître des anomalies de nature pathologique, de la voix, de la parole et du langage oral ou écrit. Profession de santé fortement féminisée, l’orthophoniste contribue ainsi à améliorer la qualité de la vie quotidienne du patient par ses actions de rééducation.


On l'appelle aussi

Phoniatre


Quel est le rôle de l'orthophoniste ?

Dysgraphie, dyslexie, dysphasie, bégaiement, pertes de mémoire, etc., les orthophonistes interviennent sur de nombreuses pathologies, le plus souvent auprès d’enfants entre 3 et 15 ans mais aussi auprès d’adultes.

Une fois la confiance installée, toute prise en charge sur le plan orthophonique démarre par un diagnostic à l’aide de tests pour évaluer le niveau des difficultés rencontrées. L’étape du bilan passée, s’engage alors un travail de rééducation et de soins (des troubles du langage, du raisonnement, de la voix, etc.) qui peut aller de quelques semaines à plusieurs mois ou années.


logo lien quiz

Êtes-vous fait pour devenir orthophoniste ?

Quelles sont les principales missions d’une orthophoniste ?

  • Recevoir les patients pour établir un bilan orthophonique indispensable pour établir le diagnostic orthophonique.

  • Recueillir des informations concernant la nature de la demande du patient et sa situation, de l’aide possible de la famille ou d’un aidant.

  • Concevoir le projet thérapeutique pour chaque personne reçue en fonction du trouble évalué (bégaiement, trouble de l'articulation, difficulté à déglutir, confusion de sons, etc.) à la suite d’une prescription médicale.

  • Prendre en charge de façon individuelle ou en groupe les troubles d’orthophonie.

  • Prévenir et dépister des troubles du langage, de la communication.

  • Informer et conseiller les patients et leur entourage.

  • Organiser ses journées : prise de rendez-vous, gestion administrative, séances de rééducation, etc.

* Source : « Code ROME J1406 Orthophonie »


Quelles sont les qualités d’une orthophoniste ?

Détecter et rééduquer passe beaucoup par l’observation du patient, la parole rassurante et la construction d’un lien de confiance. Cela se travaille sur la durée avec bienveillance, rigueur et patience, tout en maintenant une approche ludique auprès des jeunes enfants. L’orthophoniste doit faire preuve de créativité pour motiver un enfant ou un adulte dans les exercices parfois répétitifs.

Ce métier nécessite aussi de consacrer du temps personnel pour affiner certaines techniques, échanger avec d’autres professionnels de santé ou du paramédical sur les soins et exercices prodigués.


Quelles sont les études conseillées pour devenir orthophoniste ?

Comme pour toutes les professions de santé, le métier d’orthophoniste est réglementé. Pour suivre les cinq années de formation après le bac nécessaire à l’obtention du certificat de capacité d’orthophoniste (CCO), vous devez vous inscrire via Parcoursup. Avec moins de 1.000 étudiants admis en formation par an, l’entrée est sélective. L'admission en formation se fait ainsi sur dossier et entretien. En France, la vingtaine de campus qui préparent le CCO ont constitué huit regroupements. Ils sont tous rattachés à une UFR de médecine. Une fois admis, vous suivez des cours théoriques d’anatomie, de physique acoustique, de phonation, de linguistique, de neurosciences, de psychologie, etc. Vous aurez aussi des heures de formation à la pratique clinique, des stages, des séminaires professionnels et un mémoire de fin d’études. Au bout des cinq années de formation, vous obtenez le grade de master avec le certificat de capacité d’orthophoniste.

Bon à savoir : une fois diplômé, vous devez obligatoirement vous inscrire sur le registre officiel auprès de la DTARS, la délégation territoriale de l’agence régionale de santé, pour pouvoir exercer aussi bien en libéral qu’en salariat.


Quelle est la part des femmes dans le métier d’orthophoniste ?

Sur les 22 000 orthophonistes en France, 96 % sont des femmes.


Faut-il ouvrir son cabinet pour devenir orthophoniste ?

80 % des orthophonistes exercent en libéral, majoritairement en cabinet individuel. Là où la demande est forte, certains orthophonistes affichent une spécialité via des formations complémentaires (dysfonctionnement mathématiques, altération de la voix, surdité, etc.).

Les postes de salariés à plein temps dans des établissements de soins spécialisés restent rares. Les principaux postes dans le secteur public se trouvent dans les centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle, les centres médico-psychologiques et les services de rééducation à l’hôpital.


Quel est le salaire pour une orthophoniste ?

Les orthophonistes qui travaillent en libéral en cabinet exercent uniquement sur prescription médicale, avec des pics d’activité en soirée et le week-end. Leurs revenus mensuels varient donc en fonction de leur notoriété et du nombre de patients reçus. Comme le rappelle la FNO, la Fédération nationale des orthophonistes, leurs honoraires, très codifiés, sont fixés par convention avec les caisses d’assurance maladie, soit en moyenne autour de 2 300 € une fois les charges réglées.

Ceux et celles qui travaillent dans une structure de la fonction publique hospitalière sont rémunérés en fonction de la grille indiciaire d’orthophoniste. Le salaire débute autour de 2 000 € bruts par mois et peut atteindre 3 700 € bruts mensuels en fin de carrière.


Chiffres clés du métier d'orthophoniste

Niveau d'études
Bac+4/5
Niveau de salaires
De 2000€ à 3700€
Recrutement / Embauche
Elevé
Volume d'emplois
Faible

Annuaire des formations

Découvrir les formations disponibles

Des métiers du secteur Paramédical - Soins

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !