1. Ma rentrée à la fac : "C'est Party" à l'université Grenoble Alpes
Reportage

Ma rentrée à la fac : "C'est Party" à l'université Grenoble Alpes

Envoyer cet article à un ami
Journée festive pour la rentrée à l'université Grenoble Alpes // © Etienne Gless
Journée festive pour la rentrée à l'université Grenoble Alpes // © Etienne Gless

Course d'orientation sur le campus, animations sportives et festives, concert... Pour faciliter l'intégration de près de 12.000 nouveaux étudiants, l'université mise sur une journée festive.

8 h 30. Quelques gouttes de pluie tombent sur le campus de l'université Grenoble Alpes. C'est le grand jour pour Théo Micheletti. Étudiant en M2, il a créé en mai "Dose de sport", sa société d'événementiel sportif, et l'université est son premier client : il lui a vendu l'événement sportif de la rentrée universitaire.

Théo organise cet après-midi la course d'orientation de 5 kilomètres destinée à faire visiter le campus. 1.500 étudiants se sont déjà pré-inscrits, 500 de plus sont attendus aujourd'hui... si le soleil veut bien être de la partie. "J'ai bossé 4 mois pleins sur cet événement", confie Théo qui a mis avec ses associés 3.000 € dans sa start-up. "Heureusement le statut d"étudiant entrepreneur me permet d'effectuer le stage de fin d'études de mon M2 dans la société que j'ai créée", précise-t-il.

Pour lancer l'année universitaire, la première de l'établissement né en janvier 2016 de la fusion des trois universités de Grenoble, l'université organise une journée festive et sportive, "C'est Party" de 10 h 30 à 20 h 00.

Suivre notre live "L'Etudiant entre à la fac"

Concert et événements sportifs

8 h 50. Place centrale du campus grenoblois, les premières tentes du village festif se dressent. Des petites mains s'affairent pour installer un matelas gonflable géant pour du saut en Airbag, une animation proposée par l'UCPA. Les transats sont dépliés. Toute la journée entre deux cours les étudiants peuvent s'initier au football américain, au touch rugby mais aussi découvrir le graff, se faire tatouer aux couleurs et logos de l'université, assister à une démo de capoiera ou de facepainting.

9 h 40. "Priorité au cours mais ce soir j'irai à la soirée de rentrée. Il y aura plusieurs concerts". Antonina, 18 ans, étudiante en L1 de Langues littératures et civilisations étrangères et régionales, étudie le russe en mode intensif. Elle a profité des journées d'intégration mises en place par la fac. "La semaine dernière, nous avons fait une première visite du campus. J'étais un peu angoissée, mais maintenant, c'est bon, je connais le site". Antonina est ravie de constater qu'elle n'a pas cours dans des amphis bondés : "J'ai de la chance, je ne suis pas dans une filière en tension. Nous sommes 24 par cours dans des petites salles", sourit la jeune fille. À chaque filière sa date de rentrée, le 31 août pour la PACES, le 5 septembre pour la licence sciences et technologies, le 12 en lettres...

Lire aussi : Ma rentrée en licence de langues : Antonina au cœur de l'immensité de Grenoble Alpes

11 h 55. À l'ombre des feuillages des arbres de l'avenue centrale. Kamel, 20 ans, étudiant en L1 Sciences de la vie, sort du TD de biochimie consacré aux constituants bio-moléculaires de la cellule. Pour ce bachelier ST2D originaire de Valence, l'organisation de la rentrée à l'université grenobloise, "c'est un peu le chantier. Il fallait chercher les informations soi-même, se déplacer, faire la queue à l'accueil". Mais Kamel est content de ses profs. "Et les amphis, s'ils étaient pleins à craquer il y a 15 jours, ont déjà commencé à désenfler !".

12 h 15. Place centrale. Plein soleil. Les étudiants sortent de cours et commencent à affluer. Joris Benelle est venu prendre la température de la fête à la pause déjeuner. Que pensent les nouveaux arrivants de l'événement ? Le directeur général des services de l'université, et pilote de la fusion, espère que la mayonnaise va prendre. Il en profite pour prendre la pose avec la mascotte des Brûleurs de loups, l'équipe de hockey de Grenoble venue faire une démo aux étudiants.

Echauffement avant la course de 5 kms, le temps fort de la journée de rentrée

Une plage ou un campus ?

12 h 40. La place centrale ressemble plus à une plage de vacances qu'à un campus. C'est la queue aux 3 foodtrucks du Crous qui propose pour se restaurer une originale et goûteuse cuisine asiatique.

13 h 00. "3... 2... 1... C'est parti !" C'est le début de la course festive qui durera jusqu'à 18 h 00. Toutes les 30 minutes, des départs sont donnés. 5 kilomètres pour faire le tour du campus, de sa cinquantaine de bâtiments disséminés sur 175 hectares et admirer au passage des œuvres d'art comme le mobile La Cornue d'Alexander Calder, artiste contemporain, dont un exemplaire est exposé sur une pelouse de l'université. Parmi les étudiants, des athlètes de haut niveau, comme Jordan Pothain, 21 ans. Cet étudiant de STAPS et nageur (spécialité : nage libre) a concouru aux JO de Rio en août. À la rentrée, il vient d'intégrer l'école de kiné de l'université Grenoble Alpes.

Dans la soirée, le parking Diderot se transformera en dancefloor. L'opportunité de nouvelles rencontres...