1. Brevet 2017 : ce qui vous attend en histoire-géographie et enseignement moral et civique
Coaching

Brevet 2017 : ce qui vous attend en histoire-géographie et enseignement moral et civique

Envoyer cet article à un ami
L'épreuve d'histoire-géographie et EMC est prévue le 30 juin 2017. // © Simon LAMBERT/HAYTHAM-REA
L'épreuve d'histoire-géographie et EMC est prévue le 30 juin 2017. // © Simon LAMBERT/HAYTHAM-REA

Pour cette épreuve, vous êtes à la fois amené à analyser des documents et à mobiliser vos connaissances. Le brevet nouvelle génération fait la part belle à la rédaction. Décryptage.

D'une durée de deux heures, l'épreuve d'histoire, géographie, enseignement moral et civique (50 points en tout, 40 pour l'histoire-géographie) s'intègre dans l'une des deux grandes épreuves écrites que compte le DNB (diplôme national du brevet), à savoir "français, histoire et géographie, EMC". Vous devez répondre à trois exercices comportant chacun une ou plusieurs questions.

Les trois matières ne sont pas mélangées. L'exercice 1 (d'histoire ou de géographie) vous invite à analyser des documents, l'exercice 2 (histoire ou géographie, selon l'exercice 1) fait appel à vos connaissances et l'exercice 3 (EMC) vous plonge dans une situation du quotidien.

Lire aussi : Brevet 2017 : ce qui vous attend en français

Exercice 1 : analyser un corpus

L'intitulé exact de ce premier exercice d'histoire ou de géographie est "Analyser et comprendre des documents" (20 points). Il comporte un ou deux documents : photographie, tableau, carte géographique, témoignage, extrait d'un article de journal ou d'un texte de loi, et même depuis 2017, document audiovisuel tel qu'un petit film ou un extrait radiophonique.

L'exercice 1 comporte environ cinq questions en lien avec les documents. Dans un premier temps, il est très souvent demandé de présenter ces derniers, c'est-à-dire de relever l'auteur, le lieu, la date, ainsi que le sujet et la nature (carte géographique, par exemple) de manière brève. Une ou deux questions vous invitent ensuite à extraire des informations des documents. Par exemple : citez un droit évoqué dans l'extrait (en histoire) ou une des raisons de l'étalement urbain (en géographie). "Des points faciles à obtenir, à condition que vous soyez rigoureux et que vous preniez le temps de bien lire la question et les documents", explique Marie-Christine Bonneau d'Armagnac, professeure au collège Jules-Verne de Buxerolles (Vienne).

Lire aussi : Brevet 2017 : les sujets auxquels vous êtes sûrs d'échapper

La difficulté est généralement croissante. Pour la ou les dernières questions, il s'agit le plus souvent d'utiliser vos connaissances pour expliciter le corpus, ou alors de porter un regard critique sur ce dernier. "Une affiche de propagande de l'Allemagne nazie n'est pas objective. Son but est de convaincre. Si l'élève le relève, c'est super", précise Marie-Christine Bonneau d'Armagnac. Les examinateurs ne prennent pas uniquement en compte les connaissances. Des points sont presque toujours accordés aux candidats qui ne répondent pas correctement, mais qui font preuve d'un réel effort de compréhension, de raisonnement et d'analyse.

Exercice 2 : mobiliser des connaissances

Cet exercice s'intitule "Maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères historiques ou géographiques" (20 points). Vous êtes ici amené à utiliser vos connaissances et à produire ou à compléter différents "langages" tels qu'un texte, un croquis, un schéma, un diagramme ou encore une frise chronologique. Si l'exercice 1 traite d'histoire, l'exercice 2 portera sur la géographie, et inversement.

Seulement deux questions sont posées dans l'exercice 2. Mais ne vous méprenez pas : "Quand il y a peu de questions, il y a souvent plusieurs questions en une. Alors faites bien attention aux différents verbes d'une même consigne", met en garde Laurent Fillion, professeur au collège d'Ardes (Pas-de-Calais).

Lire aussi : Brevet 2017 : ce qui vous attend en mathématiques

Pour la première question, vous devez produire un texte répondant à une problématique. Par exemple, en histoire : "Expliquez ce qu'est un régime totalitaire ou montrez en quoi la Seconde Guerre mondiale a été une guerre totale". Ce texte d'une vingtaine de lignes doit être structuré, c'est-à-dire composé d'une courte introduction, de deux ou trois paragraphes (une idée par paragraphe) et d'une brève conclusion. "En histoire, on étudie souvent les causes puis les conséquences. Il peut être attendu que les paragraphes suivent cette logique chronologique", précise Jérôme Fournier, professeur au collège Emmanuel-Maffre-Baugé de Paulhan (Hérault). Pour cette première question, les examinateurs notent vos connaissances, ainsi que la logique de votre raisonnement.

La deuxième question de l'exercice 2 vous confronte à un langage différent de celui de la question 1. Vous devez localiser et inscrire des données sur un fond de carte, compléter le titre et les informations d'une légende ou encore remplir une frise chronologique. Les examinateurs sont attentifs aux connaissances acquises, mais aussi à la maîtrise de la forme en question. Alors n'oubliez pas votre règle, vos crayons de couleur et tout le nécessaire pour soigner votre copie !

Exercice 3 : rédiger en argumentant

Dans le dernier exercice de l'épreuve ("Mobiliser des compétences relevant de l'enseignement moral et civique", 10 points), une ou plusieurs questions vous sont posées, éventuellement en rapport avec un ou deux documents. Dans le sujet zéro, sorte de brevet blanc qui donne chaque année une idée précise de l'épreuve, deux documents sont fournis : une affiche municipale et un extrait de la Charte de la laïcité à l'école. Dans cet exercice, le candidat doit extraire des informations du corpus, expliquer une phrase soulignée et répondre à une problématique au travers d'une situation pratique, en l'occurrence présenter la charte à un correspondant étranger.

"Pour la mise en situation, il ne s'agit pas de réciter tout le cours. Les profs qui vont vous corriger vont évaluer votre capacité à argumenter en mobilisant vos connaissances", précise Laurent Fillion. "On attend des élèves qu'ils soient capables de rattacher le cours à la vie de tous les jours ou à une actualité plus ou moins proche", ajoute Jérôme Fournier. Il donne un exemple : "On attendra des candidats qu'ils évoquent l'élection présidentielle en France [prévue en avril et mai 2017] dans le cadre d'un sujet sur la démocratie". Marie-Christine Bonneau d'Armagnac ajoute deux autres énoncés possibles : aider une personne à demander la nationalité française ; convaincre un ami de s'inscrire sur les listes électorales.

Comment préparer l'épreuve

Les profs s'entendent pour dire qu'il n'est pas nécessaire de connaître chaque thème sur le bout des doigts, même si cela peut rassurer les plus stressés. "Apprendre par cœur enferme la réflexion. Il n'est pas demandé à l'élève de réciter tout le chapitre, mais bien de piocher dans plusieurs cours, expliquer à sa manière, faire un effort de réflexion et d'argumentation", rappelle Jérôme Fournier. "Il faut toutefois bien connaître les définitions, les cartes et les grandes dates", nuance Marie-Christine Bonneau d'Armagnac. Pour ce faire, vous pouvez les lire et relire, les répéter à haute voix, vous enregistrer avant de vous écouter : chacun sa méthode de révision.

Tests : Brevet 2017 : faites le point sur vos connaissances en histoire-géographie

En 2017, le brevet change de forme. Pourtant, les annales 2017 se basent essentiellement sur l'épreuve passée. Beaucoup de professeurs conseillent donc de bouder ces dernières. Vous pouvez vous entraîner à la rédaction (désormais très présente dans l'épreuve) en écrivant – en quelques lignes et avec vos mots à vous – un petit résumé de chacun des chapitres. Vous pouvez également refaire plusieurs fois les exercices vus en classe, et notamment les analyses de documents. Les sites, blogs et autres Youtubeurs sont assez rares en histoire-géographie et EMC. Les enseignants interrogés recommandent surtout les quiz et autres exercices d'Afterclasse, un site gratuit mis à jour par des professeurs.

BREVET 2017 : DÉCOUVREZ SI VOUS AVEZ RÉUSSI LE JOUR J

- Les corrigés du brevet 2017 dès le jour des épreuves

- Reçu ou pas ? Mention ou pas ? Les résultats du brevet 2017 sur letudiant.fr