Mécanicien(ne) moteur

Aéronautique et espace
Niveau d'études nécessaire
CAP
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Aéronautique et espace
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé S, STI2D, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible à moyenne
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Avec l’automobile, l’aéronautique est sans doute le secteur qui fait le plus rêver les passionnés de mécanique. Dans les ateliers des constructeurs, des équipementiers, des compagnies aériennes ou des sociétés de maintenance, le mécanicien moteur monte, démonte, teste et règle les moteurs des aéronefs. Il est occupé, la plupart du temps, à des opérations d’entretien pour lesquelles il doit avoir des compétences en informatique et électronique.

Il peut aussi intervenir en urgence lorsqu’un avion rencontre un problème technique. Dans ce cas, il se rend sur place, en France ou à l’étranger. L’intervention terminée, le mécanicien moteur délivre, ou non, une attestation de remise en ligne du moteur, sans laquelle l’avion ne peut repartir. Une lourde responsabilité…

Mais ce métier ne nécessite pas seulement un savoir technique : il faut aussi être rigoureux et suivre à la lettre les procédures de sécurité et de qualité, évidemment très strictes dans l’aviation.

Ses compétences

Vérifier, diagnostiquer, réparer.

Sa formation

Le CAP aéronautique option systèmes permet d’accéder au métier, mais mieux vaut continuer en bac professionnel aéronautique (en alternance), voire en BTS aéronautique.

 

Témoignages vidéo

Autres témoignages